mardi 27 juin
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > SDA’08 : L’ASVEL favori de la Semaine des As ?

SDA’08 : L’ASVEL favori de la Semaine des As ?

vendredi 8 février 2008, par Christophe Blandin

En s’imposant face au STB Le Havre, l’ASVEL est la seule équipe du Top 4 à avoir justifié son statut et rejoint les demi-finales où les Verts seront opposés aux Choletais. Dans une partie très accrochée, les Villeurbannais ont dû attendre les dernières minutes pour venir à bout d’une formation havraise talentueuse mais plus courte en rotations du fait de la blessure de son arrière Fabien Causeur. Les solutions dont dispose l’entraîneur villeurbannais Yves Baratet sur le banc, notamment Chevon Troutman, ont ainsi fait la différence pour permettre à l’ASVEL de s’imposer sur le score de 74 à 65. Désormais seule tête de série encore en course, l’ASVEL devra désormais réussir à confirmer son statut de favori de cette Semaine des As.

Le premier quart-temps de ce dernier quart de finale se révèle plutôt offensif. Avec un jeu collectif fluide, l’ASVEL artille à de nombreuses reprises derrière la ligne des 6,25 m tantôt avec succès à l’image d’Aymeric Jeanneau, parfois sans réussite. Le Havre fait mieux que résister et l’efficacité offensive de leur lutin américain TJ Thompson (11 pts dans les 10 premières minutes) leur permet même de passer devant au tableau d’affichage. Le STB termine le quart-temps sur un 5-0 qui leur offre un avantage de 3 pts au terme du 1er quart-temps (21-24).

L’intérieur villeurbannais Chevon Troutman réalise ensuite un carnage dans la raquette havraise. Solide et mobile, il cumule 8 pts consécutifs pour lancer ce 2ème quart-temps. Mieux, son équipe signe un 13-0 pour prendre 10 pts d’avance (34-24). Muets pendant une très longue période durant ce 2ème quart-temps, le STB trouve enfin la solution d’abord avec Traoré puis avec Thompson. Toujours aussi épatant au niveau de son adresse extérieure, le meneur américain havrais permet à sa formation de recoller. Sur un dunk puissant de JK Edwards suivi d’un lancer-franc converti, le club normand revient ainsi à 2 longueurs de l’ASVEL (36-34). La formation d’Yves Baratet rejoint finalement les vestiaires avec un maigre avantage de 3 pts (39-36).

Les débats restent équilibrés au retour des vestiaires, les 2 équipes se rendant coup pour coup. Les extérieurs havrais se montrent toujours aussi efficaces en attaque alors que l’ASVEL peut s’appuyer notamment sur ses américains Lamayn Wilson et Robert Conley pour alimenter la marque. Malgré la puissance intérieure de l’ASVEL, Le Havre résiste bien et il faut un dernier shoot de Wilson pour voir la formation rhôdanienne passer devant à l’issue du 3ème quart-temps (55-54).

Le début de la dernière période est à l’avantage de l’ASVEL qui inflige un 8-2 à son adversaire grâce à Yohann Sangaré qui signe 5 pts consécutifs. De plus, TJ Thompson doit sortir pour 4 fautes ce qui complique la tâche de l’entraîneur havrais Christian Monschau dans sa quête de solutions face à la solide défense proposée par Villeurbanne. Mais Le Havre ne veut pas craquer et le prouve rapidement en recollant à 3 longueurs de son adversaire (65-62). L’ASVEL donne finalement un coup d’accélération qui s’avérera fatal aux Normands. En retrouvant de l’efficacité offensive, les Villeurbannais signent un 10-1 qui leur offre une fin de match plus tranquille. En effet, les Havrais précipitent leurs shoots pour revenir mais sans succès. Les Villeurbannais s’imposent donc sur le score de 74 à 65 et se qualifient pour les demi-finales où ils retrouveront Cholet.