jeudi 27 juillet
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Strasbourg en patron

Strasbourg en patron

dimanche 20 mars 2016, par Eric Deshayes

La 24ème journée a été marquée par un fait inédit cette saison : aucun succès à domicile ! Il ne faisait pas bon évoluer devant son public, ce qui a forcément provoqué des surprises mais aussi une confirmation : la SIG a trouvé sa vitesse de croisière. Invaincue sur la phase retour, l’équipe de Vincent Collet n’a plus chuté en Pro A depuis début janvier et a encore signé une victoire convaincante sur le parquet d’Antibes 85 à 79.
Si en bas de tableau, Le Havre est déjà condamné à la relégation et Rouen semble proche d’en faire de même, la lutte pour une place dans les 8 fait rage...

Photo : Mardy Collins (crédit : Ulf Duda / Oldenburg)

Le match de la journée

Nanterre/Lyon-Villeurbanne

Avant de se retrouver mardi en demi-finale de la coupe de France, les 2 équipes s’affrontaient en banlieue parisienne avec pour objectif de conforter leur place dans le Top 8. Les hommes de Tony Parker s’imposent au final 78 à 73 et confirment leur redressement : 4ème succès consécutif après une série de 5 défaites en 6 matches entre fin décembre et début février.

Cette victoire logique s’est dessinée dès les premiers instants. En effet, Nanterre mènera au score moins de 2 minutes en tout début de partie, avant de laisser la main mise aux joueurs de l’ASVEL. C’est l’international et capitaine villeurbannais Kahudi qui montrera la voix à suivre. Avec 20 points, 8 rebonds et 6 passes, il confirme sa bonne forme actuelle (22.5 dévaluation moyenne sur les 4 derniers matchs). Il permettra ainsi aux siens de mener 14-4 après 4 minutes de jeu puis 36-18 après 14 minutes, pour au final un avantage de +11 à la mi-temps. Les visiteurs feront la différence grâce aussi à une bonne alternance intérieur-extérieur et une marque équitablement répartie : 21 pts à 9/13 et 8 rebonds pour le duo Andersen/Watkins, 17 pts à 5/8 pour David Lighty et 11 pts à 4/8 pour Livio Jean-Charles.

Moins en verve à 3 points qu’à l’accoutumée (30 % à 8/26), les troupes de Pascal Donnadieu parviendront progressivement à revenir au score : 69-70 à 3 minutes de la fin sur un shoot de Doron Lamb, auteur de 14 pts à 6/13. Mais malgré les efforts de Riley (21 pts) et Jaiteh (16pts), les villeurbannais conserveront leur avantage grâce notamment au 4/4 aux lancers de Lighty en fin de match.

Faits marquants

Les défaites surprises sur leur parquet de 2 membres du Top 8 : Chalon/Saône contre Orléans et Le Mans face à Chalons-Reims. Au Colysée, les hommes de JD Choulet ont subi la loi de la paire US Sommerville/Mc Alarney (45 pts à eux deux) et d’Antoine Eito (12 pts, 6 rebonds, 8 passes, 24 d’évaluation soit quasi autant que lors de la précédente journée contre Le Havre (26)). Malgré un Devin Booker en mode MVP (14 pts, 16 rebonds, 6 passes, 2 interceptions et 1 contre), les locaux ont payé leur inhabituelle gabegie aux tirs primés (8/28).

Quant aux manceaux, ils sont complètement passés au travers dans les 20 premières minutes : 6-18 après 5 minutes, 29-48 à la pause, et malgré leurs efforts ils ne pourront revenir en 2ème mi- temps (86 à 80 pour Chalons). Le coach marnais Nicolas Antic a pu compté sur son ailier Alex Young (25 pts à 9/16) et son intérieur Mc Connell (20 pts à 70 %), ainsi que sur l’adresse de son équipe derrière l’arc (14/28).

La statistique

80.6 %, soit la réussite à 2 points pour Gravelines dans son succès à Dijon. Avec un joli 29/36 dans l’exercice, le BCM s’est bien repris après des sorties précédentes difficiles.

Marcus Dove (4/4), Jordan Aboudou (6/7), Pape Sy (7/9) et Brazelton (5/6) n’ont ainsi quasiment rien raté dans la raquette ou dans la zone intermédiaire, et ont fait oublier leur maladresse derrière la ligne à 3 points (4/18). A noter aussi le bon match d’Andrew Albicy (13 pts à 4/8 et 6 passes) après 3 derniers matchs à respectivement 0,4 et 2 d’évaluation…

A suivre

La 25ème journée débutera vendredi 25 mars par 3 rencontres, dont l’affiche sera incontestablement Gravelines/Limoges. Encore à 3 succès des équipes actuellement qualifiés pour les play-offs, dont fait partie le BCM, le CSP n’a plus le choix. Une défaite chez les nordistes, même en conservant le point average acquis à l’aller (+16), et la situation des champions de France deviendrait plus que compliquée à 9 journées de la fin…

Les matchs Strasbourg-Chalon/Saone et Le Mans-Nanterre vaudront aussi le détour, ces affrontements ayant un avant gout de phases finales...