mardi 20 novembre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro Stars 2018 : la SIG s’impose et boucle une pré-saison très (...)

Pro Stars 2018 : la SIG s’impose et boucle une pré-saison très réussie

dimanche 16 septembre 2018

Habituée à bien figurer dans le tournoi angevin, la SIG s’impose 101-93 au terme d’une partie globalement très maitrisée, avec une domination mal traduite par le score final, la victoire étant acquise assez tôt dans le match. Le relâchement du 4e quart (37pts encaissés) est sans grande conséquence, même s’il n’est jamais anodin de laisser un adversaire revenir à ce point. Comme en demi-finale, les hommes de Bogavac dépassent les 100pts et affichent une répartition de la marque très prometteuse pour la saison à venir.

Ce n’était pourtant pas gagné d’avance, au vu des absences côté alsacien et de certains noms ronflants alignés chez les transalpins. Faire venir Norris Cole (à la hauteur de sa réputation et de son CV avec 20pts et quelque jolis moves) est un beau coup de recrutement, et Avellino avait fait forte impression en battant Nanterre et Le Mans plus tôt dans la compétition, pour se présenter en léger favori de la rencontre.

Sentiment confirmé en début de partie, puisqu’Avelino mène rapidement 9-2 et étouffe complètement Youssoupha Fall, qui bien qu’en nets progrès sur certains moves offensifs et aux lancers, manque encore de dureté dans les prises de position près du cercle, ratant ainsi la conclusion d’actions qui ont l’air facile pour un joueur possédant son gabarit et son niveau. Cela dit, s’il n’avait rien à améliorer, il serait à Vitoria à l’heure actuelle...

Fausse alerte, Strasbourg est en fait bien plus fort et Pietrus inscrit quelques points sur rebonds offensifs qui permettent de stopper l’hémorragie et de reprendre le leadership dans la rencontre en augmentant de manière l’intensité défensive (32pts encaissés dans les QT 2&3) et en verrouillant le rebond (43 rebonds à 21 au final).
Un leadership que les demi-finalistes de la Jeep Elite 2017/18 ne lâcheront plus jusqu’à l’issue. De "avance confortable" (36-28 à la 15e), l’écart passe à « fessée » pour atteindre 27pts (83-56). Chaque joueur strasbourgeois connait son temps fort (Serron à 3pts, Collins en percussion, Green en transition) pour confirmer l’impression laissée en demi-finale d’un collectif déjà bien rodé qui ne demande qu’à être bonifié par l’adjonction d’un 4 shooteur, pour diversifier les solutions offensives, et de Jeremy Nzeulie pour renforcer les capacités de défense des lignes arrières.

La SIG semble ainsi prête pour aller défier une nouvelle fois Cholet (une équipe déjà affrontée à deux reprises ces derniers jours) après 9 victoires en 10 matches de pré-saison. Il est à par ailleurs à noter que pour la deuxième année consécutive, les hommes de Collet entament d’ailleurs leur championnat par deux déplacements.

C’en est donc fini pour ce Pro Stars 2018, une nouvelle fois très réussi en terme d’organisation, mais qui aura étonnamment consacré comme MVP un joueur de l’équipe ayant terminé à…la dernière place de la compétition. Un final également un peu gâché par le comportement d’Ali Traoré, décidé à en découdre (et avec insistance...)avec un joueur italien probablement pas complètement innocent mais qui lui, avait vite décidé de tourner la page de cette triste échauffourée de cour d’école...