vendredi 18 août
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Les meneurs Roberson et McKee détonnent !

Les meneurs Roberson et McKee détonnent !

mardi 8 mars 2016, par Eric Deshayes

En attendant le choc de la 22ème journée de Pro A lundi soir entre Strasbourg et Monaco, on a assisté samedi au "one man show" de 2 des meilleurs joueurs US du championnat. Le meneur Chalonnais John Roberson et son homologue du Mans Tywain McKee ont inscrit respectivement 10 et 8 paniers à 3 points, et ont à eux seul anéanti les espoirs de leurs adversaires Nancy et Gravelines. Dans la lutte pour les play-offs, Pau-Orthez, Lyon-Villeurbanne et Nanterre font la bonne affaire en s’imposant. Les banlieusards parisiens ont dominé le CSP Limoges, désormais mal embarqué pour défendre son titre.

Photo : John Roberson (crédit : Elan Chalon)

Le match de la journée

Gravelines/Le Mans

Le BCM traverse une période compliquée. Battu sur son parquet par le MSB, Gravelines concède son 4ème revers sur les 5 derniers matchs. L’ancien leader de Pro A est désormais 5ème à égalité avec 3 équipes. Au Sportica, les nordistes ont subi d’entrée la fougue des manceaux, en particulier Tywain McKee. Le meneur US va écœurer les nordistes, en scorant 31 points, avec un joli 8/10 aux tirs primés, dans toutes les positions et parfois avec les mains du défenseur dans la figure. L’image du match restera ce 3ème quart temps, gagné 25 à 6 par les visiteurs, avec un enchainement de 3 paniers longue distance de McKee, conjugué à la présence dissuasive de Romeo Travis dans la raquette (14 pts, 8 rebonds, 6 passes et 2 interceptions). Habituel point fort du BCM, l’axe meneur-pivot Albicy-Dove a été éteint par la défense mancelle : 0 pts à 0/6 en 35 minutes pour le français, 6 pts à 3/7 pour l’intérieur US, lui qui tourne à 13 pts et 6 rebonds de moyenne sur la saison. Seuls Pape Sy (11 pts, 9 rebonds et 5 passes) et Brazelton (12 pts) ont réussi à surnager. Si le Mans se rassure avec ce succès, Gravelines va devoir se ressaisir rapidement si le club veut atteindre son objectif d’accession au play-offs. En attendant, ils se déplacent dès mercredi à Limoges en quart de finale de la coupe de France…

Faits marquants

- la Normandie en Pro B ? Le Havre et Rouen continuent leur calvaire. Les havrais ont sombré dans leur salle contre Châlons-Reims (-28 au final, 44 rebonds à 29 pour les champenois). Le STB, avec une seule victoire au compteur et 6 succès de retard sur le premier non relégable, et qui a subit en plus le départ de son meilleur joueur cette semaine (AD Vassalo), la descente ne fait plus de doute. Quant au RMB, son revers à Dijon 82 à 70 n’a rien d’insultant, avec notamment l’apport du trio français Yabusele (9 pts, 10 rebonds)/Mipoka et Koffi (34 d’évaluation cumulée). Mais l’équipe est obligée d’évoluer avec 7 pros seulement, dont le jeune ailier Carl Ponsar (7 pts en 19 minutes). Si on l’excepte ses 2 victoires contre le voisin havrais, le dernier succès remonte au 28 novembre face à Strasbourg…

- la défaite du CSP Limoges à Nanterre 90 à 76. Débordés par le duo Jaiteh (19 pts, 9 rebonds)-Riley (14 pts- 4/6 à 3 points), les limougeauds ont bien du mal à adhérer aux principes défensifs de leur coach (80 pts encaissés en moyenne sur leurs 4 derniers déplacements).

La statistique

10/12. Non content d’être le meilleur passeur de Pro A à égalité avec Andrew Albicy, avec 6 assists par match en moyenne, le meneur de Chalon sur Saône John Roberson peut aussi être un shooteur incroyable. Ainsi, samedi soir face au SLUC Nancy, il a inscrit 10 paniers à 3 points sur 12 tentatives et établit le record de la saison de tirs primés. Depuis la création de la LNB, le record de réussite à 3 points reste la propriété de l’arrière d’Orléans, Darnell Harris, qui a établit un 9/9 le 25 avril 2015 face à Limoges.

A suivre

Samedi 12 mars à 20 H 00, le CSP disputera un match crucial face au Mans. Le double champion de France en titre, qui reste sur 2 défaites consécutives face à Nanterre et Chalon/Saône, devra s’imposer pour garder une chance de défendre son titre en play-offs. Avec 4 succès de retard sur le Top 8, une défaite obligerait les hommes de Vujosevic à quasiment tout gagner pour encore espérer…
A voir aussi notamment Lyon-Villeurbanne-Chalon, Pau/Orthez-Cholet et Paris Levallois-Monaco.