jeudi 25 mai
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Le MSB prend le pouvoir

Le MSB prend le pouvoir

dimanche 7 février 2016, par Eric Deshayes

Victorieux à Orléans, Le Mans profite des défaites de Gravelines et Monaco pour s’emparer seul de la tête du classement. Strasbourg et Nanterre complète le quatuor de poursuivants du leader. Quant au Havre, battu dans sa salle par Rouen, avec 5 victoires de retard sur le premier non relégable, seul un miracle désormais peut les sauver.

Photo : Mouphtaou Yarou (crédit : MSB)

Le match de la journée : Gravelines-Strasbourg

La tradition veut qu’en ce premier week-end de février, le BCM fête le carnaval avec ses supporters dans une salle du Sportica de toutes les couleurs, comme le maillot des joueurs nordistes. Le moins que l’on puisse dire, c’est que Strasbourg ne s’est pas laissé impressionné par l’ambiance. La SIG confirme qu’elle monte sérieusement en puissance, et si l’on n’excepte la sortie de route à Nanterre début janvier (-32), est quasi-inarrêtable. L’équipe de Vincent Collet a dominée la partie de bout en bout, bien aidée par sa réussite à 3 points (54 % à 13/24.). Elle a aussi bénéficié du retour en forme de Rodrigue Beaubois. L’ex Maverick de Dallas a connu une période difficile entre fin décembre et fin janvier (5 d’évaluation moyenne entre la 13àme et 17ème journée) mais a été sobre et efficace en ce samedi : 22 pts à 9/12 en 27 minutes. Conjugué à un collectif toujours aussi solide (20 passes décisives, 9 joueurs sur 10 ayant inscrits au moins 1 panier), les alsaciens ont maitrisé les velléités des locaux dans le dernier quart temps, malgré un Marcus Dove omniprésent qui signe la meilleure évaluation de la rencontre (24 pour 15 pts, 6 rebonds et 5 passes).

Faits marquants

La révolte des mal classés ! 4 des 6 derniers de Pro A l’ont emporté ce samedi :
- Cholet, invaincu depuis le 27 décembre, a signé une 4ème victoire consécutive face à Lyon-Villeurbanne. L’arrivée du meneur Dashaun Wood n’est pas étrangère à cette série : il tourne à 15 pts et 6 passes de moyenne sur ces 4 succès.
- Nancy a battu Chalons-Reims grâce entre autres à l’ex international Mickael Pietrus qui semble (enfin) avoir trouvé la mire (19 pts à 7/13 dont 3/6 à 3 points)
- Le PL a créé la surprise en battent le CSP Limoges, pourtant requinqué depuis le changement d’entraineur. Les parisiens se sont reposés sur le duo US Rich-Jones, auteurs de 44 des 80 points de leur équipe
- Enfin, Rouen s’est imposé au Havre grâce notamment à Mipoka (20 pts) et Yabusele (12 pts et 6 rebonds) et condamne quasiment le STB à la descente…

La statistique

101, soit le nombre de points inscrits par Chalon/Saône dans la victoire contre Monaco. C’est aussi la moyenne de points de l’équipe sur les 4 derniers matchs. La meilleure attaque de Pro A est irrésistible, notamment dans l’exercice des tirs primés : 197 paniers bonifiés marqués depuis le début de la saison (leader dans l’exercice), dont pas moins de 51 sur ces 4 rencontres, avec une réussite de 43 %....

MVP

Quelque soit les performances des joueurs de Dijon et Pau-Orthez dans le dernier match de la journée, un joueur aura marqué les esprits : le pivot de Chalon/Saône Mathias Lessort. A 20 ans, le martiniquais a signé une feuille de stats à 28 pts, 15 rebonds, 3 passes, 2 interceptions, 2 contres et 2 balles perdues, soit 42 d’évaluation en …. 28 minutes. Pas mal pour quelqu’un qui n’avait réalisé jusque là que des moyennes de 4.5 pts en 9 minutes sur la saison.

A suivre

ASVEL-CSP. Samedi prochain à 18 heures, l’affrontement entre les 2 équipes aura une saveur de plays-offs. Le Champion de France en titre, qui ne figure pas dans le top 8 à ce jour, aura impérativement besoin d’une victoire pour prendre sa revanche du match aller, se rassurer et rattraper sa sortie de route parisienne. Pas simple néanmoins face à l’ASVEL, en difficulté en ce moment, mais qui vise une place dans le top 4. On suivra également avec attention le déplacement du nouveau leader, Le Mans, à Pau-Orthez. Dans la lutte pour le maintien, la rencontre Rouen-Paris Levallois vaudra son pesant d’or. Pour rappel, à l’aller, les normands s’étaient imposés de 12 points dans la capitale.