vendredi 24 février
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > SDA’07 : Le MSB ne laisse aucune chance à la SIG

SDA’07 : Le MSB ne laisse aucune chance à la SIG

jeudi 8 février 2007, par Christophe Blandin

En réalisant un 13-31 décisif dans le 2ème quart-temps, Le Mans s’est évité des frayeurs et a ensuite su contrôler son avance pour remporter aisément (76-91) cette rencontre d’ouverture. Les Strasbourgeois n’ont pas pu résister à l’adresse insolente des Manceaux à longue distance (11 sur 17 à 3 pts). Devant quelques scouts NBA, le jeune sarthois Nicolas Batum en a profité pour montrer l’étendue de son talent : 12 pts, 5 rbs et 4 int.

Le tenant du titre ouvrait donc cette 5ème édition de la Semaine des As dans une rencontre qui démarrait sur des bases offensives. Alors que la SIG se reposait sur les pénétrations d’Eidson et les mouvements dos au panier de Marquis, le MSB répondait par une très belle adresse longue distance (4 sur 5 à 3 pts) grâce notamment à l’efficacité de sa jeune garde Bokolo - Amagou. Aucune équipe ne parvenait à faire la différence dans ces 10 premières minutes et le tableau affichait ainsi le score de 21-22 en faveur du MSB au terme du 1er quart-temps. Entré en jeu en fin de 1er quart-temps, Nicolas Batum allait ensuite grandement participer à l’excellent 2ème quart-temps de la formation sarthoise. Le grand espoir français cumulait 10 pts (dont 2 claquettes dunk en haute altitude) et 5 rbs. Et comme le MSB conservait sa réussite en attaque, la SIG ne pouvait suivre le rythme et l’écart se creusait pour atteindre les 19 pts à la mi-temps (34-53).

Durant la 2ème mi-temps, les Manceaux parvenaient à gérer leur avantage malgré les soucis de fautes qui touchaient Amagou et Bokolo. Mike Smith signait bien 2 paniers primés consécutifs mais le MSB lui répondait rapidement par l’intermédiaire de Gregory notamment. L’ultime quart-temps voyait les Manceaux s’envoler tranquillement vers la victoire avec une adresse à 3 pts toujours aussi impressionnante à l’image de Bogavac. Côté strasbourgeois, seuls Chuck Eidson (23 pts et 8 pds) et Claude Marquis (15 pts et 3 rbs) se sont montrés à la hauteur alors que la paire Darrigand - Nissim n’aura fait oublier que partiellement l’apport de Lonnie Cooper dans le collectif alsacien. L’intensité athlétique et l’adresse inattendue des Manceaux auront donc fait la différence. Place maintenant à Nancy - Orléans pour connaître l’adversaire du MSB.