dimanche 26 mars
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Pro Stars’11 : Nancy en finale

Pro Stars’11 : Nancy en finale

vendredi 23 septembre 2011, par Aurélien Hipp

Victorieux 79-71 d’une ASVEL pas franchement rassurante à une semaine du tour préliminaire de l’Euroligue, le SLUC Nancy a relativement facilement gagné le droit d’affronter en finale le vainqueur de l’autre match de la soirée (Maccabi Tel Aviv - BCM Gravelines) à Angers, traditionnel site final du tournoi Pro Stars.

JPEG - 21.5 ko
Jamal Shuler

Rendez-vous incontournable avant la reprise des festivités de la ProA, Louis Blanvillain et son tournoi font justement la part belle aux équipes de notre championnat, puisque seul le Maccabi Tel Aviv, invité certes ô combien prestigieux, évolue hors de nos frontières.

A une semaine de son déplacement à Vilnius pour y affronter en quart de finale du tour préliminaire de l’Euroligue un BCM Gravelines novice à ce niveau, l’ASVEL proposait ainsi une revue d’effectif, effectif qui pourrait prochainement être enrichi avec l’arrivée de Tony Parker, le temps du lock-out.

Mieux rentrée dans son match (23-17 au bout d’un quart-temps), l’équipe de Pierre Vincent a progressivement subi l’impact défensif d’un SLUC Nancy qu’on sent quasi prêt à entamer la saison de ProA et défendre son titre. Menés jusqu’à 67-52, les Villeurbannais peuvent commencer à s’inquiéter vu le menu lituanien qui leur sera proposé. Comme la France avant eux au même endroit, l’ASVEL est tombée dans la mauvaise partie du tableau.

Pierre Vincent s’en est déjà épanché, Phil Goss ne correspond pas vraiment à l’idée qu’il se fait d’un organisateur. S’il a très bien commencé (8pts à 100% dans le 1er quart), le combo US a forcé au fur et à mesure que le match avançait pour finir certes avec 14pts mais aucune passe décisive en seconde période. Le hic, c’est qu’il reste celui qui a fait la meilleure impression des 4 recrues US villeurbannaises, le comportement un tantinet nonchalant de Hilton Armstrong n’étant pas le meilleur gage de confiance pour les futures joutes de ProA (11pts 4 rebds). Pas très aérien mais solide, Jamie Skeen a eu quelques bonnes séquences mais on attendait, en 27 min, mieux que ses 8pts et 3 rebonds. Certes, il faudra aussi retenir que Pierre Vincent a largement ouvert son banc (17 min pour Lacombe, 12 pour Jean-Charles) mais le SLUC a tout de même largement dominé le débats.

En tête depuis la 15e minute (29-28), le SLUC s’est appuyé sur un Shuler qui devrait rapidement dissiper les quelques doutes subsistant sur un joueur qui passe de Vichy à l’Euroleague (12pts 3rebds 3 passes) ,Akingbala (13pts 7rebds) ou encore Victor Samnick (13pts 5rebds). Par ailleurs auteur d’un parfait 22/23 aux lancers, une nouvelle spécialité française après les bonnes performances de l’Equipe de France dans ce domaine, le SLUC s’offre, à une semaine du trophée des champions, une finale de prestige contre un adversaire qui devrait probablement être paré de jaune