lundi 26 juin
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Pro A : Terence Dials pige à Orléans

Pro A : Terence Dials pige à Orléans

mardi 16 septembre 2008, par Christophe Blandin

Après avoir essayé sans succès l’intérieur français Thierry Rupert puis le jeune pivot américain Jeremis Smith, l’Entente Orléanaise a finalement opté pour le pivot américain Terence Dials (2,06 m, 25 ans) pour assurer l’intérim durant l’absence de Frédéric Adjiwanou jusqu’à la fin novembre. Auteur d’une brillante saison 2006-2007 dans le Loiret, Dials effectuera donc son retour dans le Loiret où il essaiera d’effacer le souvenir de sa décevante saison paloise l’an passé. Il sera associé sur le poste de pivot à la jeune recrue Ryvon Covile.

JPEG - 53 ko
Terence Dials
Photo : Tuan Nguyen

Originaire de Detroit, Dials aura effectué l’intégralité de son cursus universitaire au sein de la réputée université d’Ohio State. Après son lycée de Boardman, il arrive sur le campus des Buckeyes pour la saison 2001-2002 et montre de belles dispositions dès sa saison freshman (6,7 pts à 62,3 % et 4,2 rbs en 17 min). Malheureusement pour lui, une blessure au niveau des lombaires le stoppe dans sa progression et l’oblige à stopper sa saison sophomore après 6 petits matches.

Il ne manque cependant pas son retour à la compétition en réussissant une belle saison 2003-2004 : 10,4 pts à 50,5 % et 6,6 rbs en 27 min. La saison suivante, il se voit confier davantage de responsabilités au sein de sa formation et ne déçoit pas : 15,9 pts à 57,4 % et 7,9 rbs en 33 min. Pour sa dernière saison d’éligibilité en NCAA, il a confirmé son nouveau statut et réussit une très belle saison 2005-2006 ponctuée par le titre de MVP de la conférence Big Ten : 15,3 pts à 55,9 %, 8,0 rbs et 1,1 cts en 30 min.

Non retenu lors de la draft NBA 2006, Dials a cependant été essayé par les Toronto Raptors durant la Summer League de Las Vegas : 4,0 pts et 3,2 rbs de moyenne.

Il avait finalement débuté sa carrière outre-Atlantique en s’engageant pour l’ambitieux promu orléanais. Au sein du collectif mis en place par Philippe Hervé, il aura été le point d’ancrage de la raquette orléanaise démontrant d’évidentes qualités offensives : 13,4 pts à 55,0 % et 6,5 rbs en 26 min.

Fort de cette belle saison, il rejoint alors la formation de Pau-Orthez l’été dernier. Mais la saison tourne vite au cauchemar dans le Béarn. Si Dials présente des stats relativement correctes (10,2 pts à 55,0 % et 5,0 rbs en 22 min), l’Elan ne cesse d’accumuler les défaites. Remplacé après 10 rencontres de Pro A par l’ailier Jeff Trepagnier suite à une blessure aux ischio-jambiers, il n’aura plus foulé les parquets de Pro A jusqu’au terme de la saison régulière.

Joueur très physique (118 kgs pour 2,06 m), davantage porté sur l’attaque que sur la défense, Dials apportera sa puissance et ses bonnes mains à la formation de Philippe Hervé. Ce dernier dispose désormais d’une raquette qui s’annonce très solide aves les présences d’Adrien Moerman, de Ryvon Covile, de Brian Greene et donc de Terence Dials.

- La fiche de Terence Dials