dimanche 20 août
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Pro A : Steve Ross pige à l’ASVEL

Pro A : Steve Ross pige à l’ASVEL

mardi 16 janvier 2007, par Christophe Blandin

Suite à la blessure de Laurent Foirest (qui devrait finalement pouvoir éviter l’opération), les dirigeants villeurbannais ont décidé de réagir en faisant signer l’ailier canadien Steve Ross (1,98 m, 26 ans) pour 4 semaines en qualité de pigiste médical pour le jeune serbe Marko Cakarevic qui souffre d’une fracture du scaphoïde. Coupé de Levallois en décembre malgré des chiffres très corrects, Ross devra prouver qu’il peut apporter ses qualités de scoring au plus haut niveau national.

JPEG - 12 ko
Steve Ross

Comme la plupart des joueurs canadiens, Ross a effectué sa formation basket dans le système universitaire américain. Après le Junior College de Camosun, Ross a intégré l’université de San Diego. Ross ne reste finalement qu’une saison dans cette université puisqu’il choisit de transférer ensuite vers la fac de Santa Clara, celle la même d’où son ancien coéquipier en sélection canadienne, Steve Nash, est issu.

Sorti en 2002 de Santa Clara avec de bonnes stats (15,7 pts, 4,5 rbs et 1,2 pds), Ross démarre ensuite sa carrière professionnelle en France en rejoignant le club de Rodez en N1. A ce niveau, Ross réalise de nombreux cartons et termine meilleur marqueur du championnat : 27,2 pts à 46,4 %, 8,9 rbs et 2,3 pds. Malgré cette très belle ligne de stats, Ross ne trouve pas de club à l’échelon supérieur et repart pour une saison de N1 avec le club de Denek bat Urcuit. Ross y confirme ses talents d’attaquant : 20,7 pts à 46,2 %, 3,9 rbs et 1,9 pds.

Pour la saison 2004-2005, Ross décide de revenir sur le continent américain et passe une saison en NBDL avec les Fayetteville Patriots où son temps de jeu est plus limité : 6,6 pts et 2,3 rbs en 17 min.

La saison suivante, Ross fait son retour en France. Après s’être séparé de l’ailier Byron Mouton, le FC Mulhouse a en effet fait appel à ses services. Pour sa 1ère saison en Pro B, Ross s’est plutôt bien adapté en confirmant ses qualités de scoreur : 20,0 pts à 44,6 % (36,8 % à 3 pts), 3,1 rbs et 0,9 pds en 33 min.

Cette année, Ross s’était engagé en faveur de Levallois qui nourrissait de grandes ambitions. Malgré des stats plutôt correctes (16,2 pts à 44,5 % et 4,4 rbs en 32 min), Ross fut coupé fin décembre par le club des Hauts de Seine et remplacé par Rasheed Wright.

Fort attaquant, solide physiquement, Ross n’est en revanche pas très connu pour ses qualités défensives. S’entraînant depuis quelques jours à l’Astroballe, Ross se voit ainsi offrir une chance d’évoluer en Pro A où il complétera le secteur extérieur de l’ASVEL.

- La fiche de Steve Ross