mardi 21 février
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Pro A : Paccelis Morlende à Gravelines !

Pro A : Paccelis Morlende à Gravelines !

samedi 24 juin 2006, par Christophe Blandin

On connaissait l’existence de contacts entre le meneur français Paccelis Morlende (1,88 m, 25 ans) et le BCM Gravelines, ceux-ci viennent de se concrétiser avec la signature d’un contrat de 3 ans par l’ancien meneur dijonnais en faveur du BCM. Le nouvel entraîneur gravelinois, Frédéric Sarre, pourra donc compter sur une très belle paire de meneurs français Morlende - Essart.

JPEG - 15.1 ko
Patch Morlende

Originaire de l’Oise, Morlende a été formé à Dijon. Après avoir été engagé par le Kinder Bologne, Morlende avait dû revenir à Dijon au cours de la saison 2002-2003 après une longue blessure qui l’avait empêché de jouer pour le club italien. Drafté en 2003 par les Seattle Supersonics, Morlende avait choisi de s’aguerrir en Europe avant de partir tenter sa chance en NBA et avait ainsi rejoint le prestigieux club italien de la Benetton Trévise.

Mais Patch n’était pas parvenu à pleinement s’imposer au sein du copieux effectif d’Ettore Messina : 5,1 pts à 41,4 %, 2,2 rbs et 1,5 pds en 17 min. Pour rebondir, Morlende était resté dans la Lega en s’engageant en faveur de Roseto. Mais l’ancien dijonnais ne disputa que 9 matches sous les couleurs de Roseto pour des stats plutôt correctes : 10,4 pts à 42,2 %, 3,2 rbs et 1,4 pds en 25 min. Morlende avait donc fini cette dernière saison en Espagne avec le club du Fórum Valladolid où il rejoignait Joseph Gomis. Cette expérience hibérique aura plutôt été un échec pour Morlende : 3,9 pts et 0,8 pds en 13 min.

En signant pour 3 saisons à Gravelines, Morlende espère retrouver un peu de stabilité et rester à l’abri des blessures qui l’ont souvent gêné dans son début de carrière.

Dans le quotidien La Voix du Nord, Frédéric Sarre se montrait par ailleurs satisfait de ce début de recrutement : "J’ai mes deux meneurs (Essart - Morlende), mes deux ailiers (Dubiez - Adomaïtis), mes deux intérieurs (Turner - Nsonwu). Il nous reste à trouver deux arrières, un poste 4 capable de s’écarter et de shooter à trois points, et un poste 4-5.".

- La fiche de Paccelis Morlende