mercredi 24 mai
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Pro A : Nancy sans pitié

Pro A : Nancy sans pitié

mardi 28 octobre 2008, par Thibaut Sozet

Trois jours après avoir été corrigé par Barcelone en Euroligue, le SLUC inflige la même punition à l’Elan Béarnais (59-89) qui, toujours en quête d’un premier succès cette saison, reste lanterne rouge avec Vichy.

Les Nancéiens n’auront pas attendu longtemps pour évacuer la lourde défaite contre Barcelone cette semaine en Euroligue. Après avoir constaté l’écart qui existait entre lui et les Blaugranas (54-82), le SLUC a changé d’habits pour revêtir ceux du bourreau, et infliger une véritable correction à l’Elan Béarnais.

Une défaite qui n’arrange pas les affaires béarnaises, puisque les Palois n’ont toujours pas gagné depuis le début de saison (4 défaites en 4 matchs). Comme lors du précédent exercice, Pau réalise une entame catastrophique malgré un remaniement important de l’effectif.

Rapidement menés (17-6, 7ème), les Palois n’ont jamais été en mesure de rivaliser avec l’ogre nancéien, subissant les assauts de Cyril Julian (11 pts, 5 rebonds) et de Lamayn Wilson (16 pts, 4 rbds, et 3 interceptions), puis les tirs primés de Ricardo Greer. Par la suite, le SLUC a procédé par séries de 7-0 dans le deuxième quart-temps, pour maintenir une onze d’unités d’écart (24-35, 16e), et s’envoler (32-50, 20e). Victor Samnick a été présent (12 points à 5/6), tout comme Ricardo Greer, à nouveau très appliqué (17 pts, 9 rbds, et 4 pds).

Côté Béarnais, seuls Ludovic Vaty (14 pts, 11 rbds et 2 cts) et l’indispensable Andre Emmett ont surnagé. Après avoir brillé au Havre pour son premier match (32 pts), le néo-palois a encore tenu la baraque (18 pts, 10 rbds, 3 pds en 40 mins). Une situation très préoccupante pour les Palois, qui se rendront à Roanne lors de la prochaine journée de Pro A pour un match capital. D’autant plus préoccupante qu’Emmett sera forfait en raison d’une cheville douloureuse...