mardi 28 mars
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Pro A : Le PL continue sa pêche aux gros

Pro A : Le PL continue sa pêche aux gros

lundi 8 mars 2010, par Aurélien Hipp

Vincent Collet et ses joueurs avaient la tête des mauvais jours en quittant le Palais des Sports Marcel Cerdan hier soir... Deux entames de quart-temps catastrophiques (le 1er et le 3e) ont contraint les Lyonnais à laisser beaucoup trop de gomme et un peu de lucidité au passage pour revenir sur les basques des parisiens.
Les Villeurbannais, comme le public, ont également dû quitter la salle quasiment sourds, victimes d’une sono poussée à fond et incommodante par moments.
La seule fausse note d’une soirée très réussie à Levallois, où le PL a confirmé son incroyable aisance face aux grosses écuries.

JPEG - 68.3 ko
A.D. Vassallo

Le coach villeurbannais n’a pas eu le temps de s’assoir que son équipe était déjà menée de 10pts, sur des tirs de Vassallo et Eliott notamment. Vassallo, on va y revenir mais en voilà-un qui possède le côté clutch qui serait si utile à l’ASVEL, en cruel manque d’un go-to-guy lors des matches serrés. Un rôle que ne parait pas pouvoir endosser Rawle Marshall sur le long terme.

Les prochaines semaines diront si la victoire de Villeurbanne lors de sa Semaine des As reflète ce qu’on peut réellement attendre de l’équipe lyonnaise jusqu’à la fin de la saison régulière. Car il est impossible de gagner un match à l’extérieur chez une bonne équipe avec des errements de ce type, surtout récurrents au cours d’un même match.

Pourtant, Villeurbanne est revenu, deux fois, grâce à l’abattage de ses intérieurs (Traoré 22pts à 9/15) et Samnick (11pts et 6 fautes provoquées), peut-être désireux
de défier la "meilleure paire de pivots en France", un titre un peu rapidement décerné par Sport+ à Lamont Hamilton et Michel Jean-Baptiste Adolphe.

Si ces deux derniers ont fait le job correctement mais sans plus (14pts et 9rebds à eux deux), c’est bien la ligne arrière du PL qui a copieusement dominé son adversaire du jour. Vassallo, Ball & Karangwa ont ainsi apporté 45pts à 17/25 et 13 passes. Un chantier énorme face à un Jeanneau qui n’avait cette fois-ci pas d’alternative crédible au poste de meneur, d’un Lukauskis pas trop dans son match mais curieusement confiné sur son banc (16 min) ou d’un Rawle Marshall encore auteur de choix discutables.

Le PL, vainqueur dans un final de feu (un énième tir à 3pts de Vassallo, suivi d’un poster dunk de Rodney Eliott) confirme sa bonne tenue face aux grosses équipes, et devrait, sans faute de goût à venir dans les prochaines semaines, participer aux playoffs et jouer un rôle de poil à gratter qui leur ira bien face aux autres équipes du top 8. Ça tombe bien, pour tenter de conforter sa position, Paris recevra Cholet, Orléans et Roanne. Côté villeurbannais, avec 2 victoires de retard et un panier-average abandonné à Paris, un sans-faute semble être une condition nécessaire pour participer aux playoffs. Après avoir gagné sa Semaine des As sans avoir mérité sa qualification sur le terrain, Villeurbanne pourrait ainsi bénéficier d’une wild-card Euroligue en étant en vacances au mois d’avril...

- Les stats du match