mercredi 26 juillet
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Pro A : Cholet revient de loin !

Pro A : Cholet revient de loin !

mercredi 2 juin 2010, par Christophe Blandin

Menés de 17 points (61-44) au cours du 3ème quart-temps, les Choletais ont réussi une formidable remontée dans les 12 dernières minutes de la rencontre pour venir s’imposer dans la salle de Gravelines sur le score de 83 à 73 et ainsi arracher un match d’appui qui aura lieu vendredi soir à la Meilleraie. En l’absence de John Linehan et de Kevin Seraphin blessés, les fers de lance pour Cholet auront été Mickaël Gelabale (17 pts), Marcellus Sommerville (13 pts et 13 rbs) et Fabien Causeur (12 pts et 3 pds). C’est surtout la zone et la zone press choisis par Erman Kunter au cours de ce 3ème quart-temps qui auront changé le cours d’un match jusque là dominé assez nettement par les Gravelinois bien emmenés par JK Edwards (17 pts et 5 rbs). Après être passés tout près d’une qualification pour Bercy, les Nordistes devront relever la tête pour tenter de renouveler leur exploit du match aller vendredi soir à Cholet.

JPEG - 24.4 ko
Mickaël Gelabale

Appliqués en début de match, les Choletais ne parviennent néanmoins pas à créer un écart car, en face, les Nordistes sont insolents de réussite dans les tirs primés (3 sur 3 pour commencer). L’adresse longue distance fuit momentanément les joueurs de Christian Monschau et Cholet en profite pour prendre 5 pts d’écart (11-16) avec un Mickaël Gelabale incisif. Un écart vite annihilé avec l’entrée en jeu d’Edwards et de Johnson et les drives de Ben Woodside. A la fin du 1er quart-temps, égalité parfaite : 20-20.

Le BCM poursuit sur son élan en débutant le 2ème quart-temps sur un 13-2 infligé aux Choletais (et même un 20-4 à cheval sur les 2 premiers quart-temps !). JK Edwards et ses coéquipiers dominent le rebond, faisant la loi sous le panier choletais et convertissant ces rebonds offensifs en points. En face, Cholet propose un jeu offensif plutôt pauvre, sans inspiration en l’absence de son meneur titulaire John Linehan et ne parvient surtout pas à nettoyer son rebond. Gravelines connaît moins de réussite dans la seconde moitié du 2ème quart-temps mais Cholet n’en profite pas, cumulant quelques (rares) pertes de balle et surtout maladresse (1 sur 8 à 3 pts malgré des positions ouvertes). Résultat : seulement 9 petits points inscrits par la formation des Mauges dans le 2ème quart-temps et un net avantage pour Ben Woodside (auteur des 4 derniers points de cette 1ère mi-temps) et les siens au moment de rejoindre les vestiaires : 39-29.

Alors qu’on s’attend à revoir des Choletais remontés au retour des vestiaires, c’est Gravelines qui tire le mieux son épingle du jeu avec notamment un JK Edwards dominateur dans la raquette où sa puissance est difficile à contrôler du fait de l’absence de Kevin Seraphin. Les joueurs des Mauges manquent d’agressivité des 2 côtés du terrain et perdent des balles ce dont profite le BCM pour faire monter l’écart à +14. Cholet passe en zone et limite la casse grâce aux points de Gelabale et de Causeur. Mais rien n’y fait car Demetris Nichols et Juby Johnson alimentent la marque pour la formation nordiste. Alors Erman Kunter met en place une zone press qui vient perturber les offensives gravelinoises. Avec l’adresse extérieure de Causeur et de Sommerville, le CB en profite pour infliger un 11-0 pour conclure ce 3ème quart-temps et relancer cette rencontre : 61-55.

Et Cholet continue sur sa lancée à l’entame de la dernière période. Sammy Mejia signe 2 tirs primés, Gelabale l’imite à une reprise et Antywane Robinson monte au dunk. Et voilà les joueurs des Mauges devant au tableau d’affichage (64-70) pour la première fois depuis le 1er quart-temps. Le temps-mort de Christian Monschau est le bienvenu mais il n’interrompt pas pour autant la belle série choletaise. Les Gravelinois se montrent fébriles, à l’inverse les Choletais sont insolents d’adresse et l’écart monte logiquement sur un nouveau dunk de Robinson : 68-77. Demetris Nichols relance le BCM avec un shoot à 6,25 m puis JK Edwards signe une grosse claquette dunk pour redonner espoir à son public (73-77 et moins de 3 minutes à jouer). Mais les Choletais tiennent bon et c’est une nouvelle fois Robinson qui redonne 6 pts d’avance aux siens dans la dernière minute (73-79). Les joueurs nordistes ne parviennent pas à trouver le chemin du filet et Cholet réussit son pari en s’imposant au Sportica sur le score de 73 à 83.