dimanche 20 août
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Pro A - 4ème journée : Le Mans et Orléans ne lâchent rien

Pro A - 4ème journée : Le Mans et Orléans ne lâchent rien

dimanche 26 octobre 2008, par Thibaut Sozet

Orléans et Le Mans restent invaincus après leur logique succès sur Rouen (79-64) et Vichy (70-42), hier lors de la quatrième journée. Mais les joueurs de Philippe Hervé conservent seuls les rênes du championnat à la faveur de leur succès supplémentaire en match avancé. Strasbourg s’impose à Dijon (83-93), tout comme Gravelines dans le Var face au HTV (64-62). A 17h, Nancy se rend à Pau.

Orléans est sur son nuage. Et ce n’est pas Rouen qui avait les moyens de l’en faire descendre. Pourtant, le promu n’a pas démérité (13 interceptions et 18 fautes provoquées), mais s’est montré trop maladroit (36,1% au tir) pour pouvoir mettre à mal le collectif bien huilé de Philippe Hervé (27 passes décisives à 9). Après un départ tonitruant (20-4, 6ème), les Orléanais n’ont plus eu qu’à gérer tranquillement leur avance, sous l’impulsion d’un Cedrick Banks impérial (31 pts à 10/14 dont un magnifique 7/9 à 3 pts, 4 rbds, 3 interceptions pour 34 d’évaluation) pour assurer leur 5ème victoire de la saison.

Après une courte défaite en Euroligue cette semaine à Malaga, les Sarthois ont repris leur rythme de croisière en championnat (4 victoires en 4 matchs). Face à une très faible équipe de Vichy, hors du coup offensivement (18 paniers marqués sur 54 tirs, dont 2/13 à trois points), le collectif manceau a fait la différence (21 passes décisives à 7). Antoine Diot (10 pts, 5 pds et 6 interceptions), David Bluthenthal (14 pts, 7 rbds), Pape Badiane (13 pts, 6 rbds, 4 pds, 3 ints et 3 cts) et Brian Chase (15 pts, 5 pds) se sont mis en évidence côté MSB. Toujours à la recherche d’un premier succès, Vichy est plus que jamais lanterne rouge du championnat.

Deuxième succès en autant de matches hors de leur base pour les Strasbourgeois, qui s’imposent chez des Dijonnais en difficulté depuis le début de saison. Emmenés par Abdoulaye Mbaye (21 pts) et Eric Chatfield (24 pts, 7 pds), les Dijonnais ont dû s’incliner face aux assauts de Brion Rush (20 pts, 6 rbds) et de Rob Lewin (18 pts, 19 rbds dont 8 offensifs et 3 interceptions pour 38 d’évaluation).

Après leur élimination en EuroCup, les Choletais ont su rebondir en remportant leur deuxième match cette saison, face à Chalon (76-68). Malgré l’absence de Claude Marquis, les hommes d’Erman Künter ont dominé la raquette (39 rebonds à 18). Sous l’impulsion de Nando De Colo (10 pts, 7 rbds, 6 pds), Randal Faulker (14 pts, 9 rbds et 6 fps) et Alan Wiggins (17 pts, 9 rbds, 4 pds), Cholet équilibre son bilan. Tout comme l’ASVEL qui a également triomphé à domicile contre le Havre (78-59) grâce, notamment, à l’activité dans la raquette d’Eric Campbell (16 pts, 9 rbds) et Chevon Troutman (17 pts, 7 rbds).

Les Nordistes ont arraché une magnifique victoire au bout du suspens sur le parquet du HTV. Malgré le match énorme de Nichols (27 pts, 8 rbds, 6 pds et 27 d’éval), et l’activité de Vincent Masingue sous le cercle (9 pts, 15 rbds), les Varois ont finalement craqué face au collectif gravelinois (6 joueurs à 8 pts et plus, parmi lesquels Cyril Akpomedah (8 pts, 7 rbds), JK Edwards (9 pts, 9 rbds) et Tony Skinn (14 pts, 4 rbds)).