mercredi 23 août
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Nationale 2 & 3 > N2 Poule D - 6ème journée : Home sweet home

N2 Poule D - 6ème journée : Home sweet home

mercredi 22 octobre 2008, par Niko

Les voyageurs sont tous repartis bredouilles cette semaine dans la poule D. Si lors des quatre premières journées, les équipes locales ne remportaient que 50% de leurs matchs (12 victoires à l’extérieur), depuis la donne a changé ! Seul Denain s’est imposé hors de ses bases ces 15 derniers jours. Un fait qui demande à être vérifié cette semaine pour savoir s’il correspond à une nouvelle tendance. En attendant, Autun a battu Souffel toujours privé d’Appel. Le Stade de Vanves règne sur l’Ile de France en Nationale 2 et gagne son 2e derby de l’année, cette fois-ci face à Charenton. Gravelines vient difficilement à bout de Gries avec un Majstorovic pour la première fois sous la barre des 20 points. Denain n’a pas été souverain face à Recy St Martin et Kaysersberg peut déjà se réjouir de l’acquisition de Troy Nesmith, ancien bourreau de cette même poule D lorsqu’il évoluait sous les couleurs méennes. Des Méens qui justement crée l’autre surprise de la journée en venant à bout d’Orchies après prolongation, donnant au passage le score le plus fleuve depuis le début de la saison (106-102).

RESULTATS

CS Autun - Souffelweyersheim BC 95 - 77
Stade de Vanves - SC Charenton SM 77 - 72
Gravelines GF BCM2 - BC Gries Oberhoffen 87 - 76
ASC Denain PDH - E.Recy St Martin 82 - 77
AS Kaysersberg-A. BCA - ES Ormes 62 - 58
Le Mée Sports MVS - BC Orchies 106 - 102

— -

CLASSEMENTS

1 ASC Denain PDH 5 - 0
2 BC Orchies 4 - 2
3 Gravelines GF BCM2 4 - 2
4 ES Ormes 4 - 2
5 CS Autun 3 - 2
6 BC Gries-Oberhoffen 3 - 3
7 Stade de Vanves 3 - 3
8 Souffelweyersheim BC 3 - 3
9 AS Kaysersberg-A. BCA 2 - 3
10 SC Charenton SM 2 - 4
11 Eveil de Recy St Martin 1 - 4
12 EB Mirecourt 1 - 4
13 Le Mée Sports MVS 1 - 4

— -

CS Autun - BC Souffelweyersheim : 95-77 (22-19), (23-22), (24-18, (26-18)

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé ! Cette citation bien connue, Souffel aimerait ne pas avoir à se l’appliquer. Victorieux dans la douleur de Kaysersberg grâce à un Broliron toujours aussi décisif, l’absence d’Appel a été cette fois criante. Lorsque Broliron s’éteint, personne pour prendre la relève ou presque. La faillite de NKembe n’est pas passé inaperçue face à l’ogre bourguignon qui avec son quatuor Niviere-Bijelovic-Kresta-Orr peut faire parler la poudre à n’importe quel moment. Dans cette rencontre, la première mi-temps n’avait pas vraiment choisi son camp mais l’entame du troisième quart a définitivement permis au sort de basculer. L’équipe Alsacienne n’affiche pour le moment pas assez de cohésion défensive pour pouvoir répondre du tac au tac aux Bourguignons qui petit à petit se refont une santé.

CS Autun : Niviere 15, Orr 11, Kresta 23, Radnic 4, ¨Porcher 16, Bijelovic 15, Pochon 6, Detivol 3, Prolhak 2 et Rizzo.

BCS : Tschamber 10, Kancel 8, Broliron 28, Nkembe, Kayser 11, Traineau 6, Camara 11, Geoffroy 3 et Velten.

— -

Stade de Vanves - SC Charenton SM : 77-72 (22-15, 15-25 ; 16-19, 24-13)

« Vanves, qui restait sur une grosse claque à Gries-Oberhoffen (89-67), s’est parfaitement repris en s’imposant face à Charenton (77-72) lors du derby parisien du groupe D. Un succès acquis en toute fin de match pour les partenaires de Pierre-Louis Bonneau, qui étaient encore menés de dix longueurs dans le troisième quart-temps. « Tout n’est pas parfait, mais il y a du mieux », apprécie Sylvain Mousseau. » dixit Le Parisien édition 92. C’est effectivement Charenton qui a montré son plus beau visage samedi mais comme souvent depuis le début de la saison, les joueurs de la Saint-Charles ont failli dans le dernier quart-temps, offrant des espaces à l’adresse de Bonneau et la victoire à une équipe de Vanves qui a du mal en l’absence de son « pilier » défensif qu’est Serge Feckoua.

Vanves : Seye (3), Ducloux (7), Carlisle (6), Macalou (7), Bonneau (25), Mandengue (15), Burnais (8), Vertus (6)

Charenton : Quéré (1), Mbida (9), Kessely (5), Kindoki (11), Mahboub (13), Brunet (29), Reverchon (2), Bataille (2).

— -

Gravelines - BC Gries Oberhoffen : 87-76 (19-21, 20-23, 22-16, 26-16)

Une première mi-temps dominée par les Alsaciens, la blessure rapide de Soufou et ont peut imaginer que les Nordistes n’en menaient pas large en rentrant au vestiaire. Pourtant ils avaient déjà fait la moitié du travail en revenant de -12 a -6. Emmenés par un Makhoukh des grands soirs, ce qui commence à être une habitude, ils ont petit à petit pris l’ascendant sur leurs rivaux d’un soir. Parvenant à mettre Majstorovic sous l’éteignoir avec leur traditionnelle zone, bien aidés par un duo Dikoumé-Cavignaux pas si souvent à la fête offensivement, les Gravelinois remportaient une précieuse victoire face à un concurrent direct pour le haut de tableau.

BCM2 : Hannequin 10, Manier 12, Makhoukh 27, Dikoume 19, Cavignaux 19, Soufou.

BCGO : Huttel 18, Lazarus 9, Lazare 18, Baechtel 13, Villemin 3, Majstorovic 15.

— -

ASC Denain PDH - Éveil Recy St Martin : 82-77 (22-15, 19-19, 23-20, 18-23).

Robert Place de La Voix des Sports parle du début de match en ces termes « Denain, en dominant le rebond, gardait l’ascendant : 22-15 (10e). Les Marnais revenaient à portée de fusil : 25-24 (13e) et passaient même devant : 25-28 (15e). » Et pourtant avant le match, peu aurait misé sur une équipe de Recy qui affiche un bilan de 1-3. Mais Recy n’a jamais flanché depuis le début de la saison, Sa plus large défaite étant à Charenton (-10). L’équipe de la Marne a du caractère et de la solidité à revendre. Denain a bien failli en faire les frais et sans un Bole en grande forme, ils auraient du subir leur première défaite de l’année. Denain eu le mérite de profiter d’un passage à vide de 3 minutes de Recy (17e a 20e) pour passer un 9-3 qui fit du bien, la mi-temps était sifflé sur le score de 41-34.

La zone press’ adopté par les recyots au retour des vestiaires étaient bien gérés par Denain (54-43, 24e). Ce fut le moment pour Masala de faire revenir son équipe qui finalement étaient toujours dans la course à l’aune du money time (64-54). Une accélération de Denain plus tard, le score était de 69-53 (33e) et on pense alors que le leader a fait le plus dur, Faux ! Décidément animés d’un incroyable aplomb, les visiteurs renversent la vapeur et reviennent a 74-74 a quatre minutes du terme de la rencontre. Mais les Nordistes ne flanchent pas et ont de l’expérience à revendre, Recy lui n’a plus l’energie suffisante pour remettre un coup de booster et doit s’incliner non sans avoir tout tenté pour endiguer la vague de succès des rouges.

Denain : Gacko 9, Morand 5, Diop 7, Bole 25, Moulin 3, Belkessa 13, Ayivi 14, Hinfray 6

Recy : Picardo 16, Girardot 11, Pastres 8, Pichot 3, Masala 22, Sow 8, Thomas 9.

— -

AS Kaysersberg-A. BCA - ES Ormes : 62-58 (17-7, 16-17, 11-19, 18-15)

500 spectateurs s’étaient rejoints dans le complexe sportif Alsacien pour le match contre Ormes. C’est surement autant le classement des hôtes du Loiret que la nouvelle recrue des locaux qui fut à l’origine de cette affluence. Ayant eu la mauvaise surprise de perdre Da Sylva pour le reste de la saison, les dirigeants Alsaciens bien conscients que le maintien serait difficile à atteindre sans la pièce maitresse de l’attaque du KABCA ils ont frappé fort en s’offrant les services de l’arrière Troy Nesmith ex-Gannon (NCAA2), St Vallier (N2), Le Mée (N2), Blois (N2-N1) et Lille (N1).
On sentit dès les premières minutes que la défense alsacienne gênait considérablement des visiteurs à la peine (17-7, 10e). Des visiteurs qui semblait hors du coup jusqu’au bout (33% de réussite) mais qui, via le réveil de Steeve Bourgeois, se permirent le luxe d’avoir plusieurs possessions pour gagner le match à 58-58. Cinq possessions, cinq balles perdues et Ormes laissait la vedette à Troy Nesmith qui rentrait le dernier panier du match. Comme un symbole ? La tendance est à confirmer pour les Alsaciens qui devront aller chercher une victoire importante sur le terrain de Recy St Martin dès samedi. Ce qui permettra de savoir si c’est vraiment Ormes qui est passé à coté de son match ou si c’est bien le KABCA qui a dérangé les Ormois à ce point.

KABCA : O. Poisson 6, Drabowski, Freyburger 2, Koenig 10, Nesmith 14, Kuntz 6, Invernizzi 14, Riff, Vesper 4, Beyl 6.

ESO : Bourgeois 13, Kabengele 11, Francisco 9, Gueye 9, Ouatara 8, Da silva 6, Schmit 2, Tillay, Ziegler et Maillard.

— -

Le Mée Sports MVS - BC Orchies : 106-102 (19-18, 25-25, 20-25, 27-23 puis 15-11)

C’était le remake de la demi-finale du Championnat de France N3 de la saison précédente. Orchies sur les terres de Sablé n’avaient fait qu’une bouchée de Le Mée avant d’aller conquérir le titre face à ... Kaysersberg. Trois des quatre meilleurs équipes de N3 l’an dernier sont dans la Poule D cette saison. Mais il s’agissait bien de N2 samedi soir et les deux équipes ont livrés un beau combat de 45 minutes pour décider du sort de la rencontre. Grâce à l’adresse d’un Smagge des grands jours, Orchies fait la course en tête en première mi-temps jusqu’à la rentrée du vieux lion, Alexandre Sylva qui fêtera ses 45 ans le 1er Janvier. Sylva va remettre son équipe à l’endroit et faire revenir son équipe de -10 à +1 juste avant la pause.
Sur la lancée de la fin du second quart, les Méens prennent les devants (60-50, 25e) puis la lumière s’éteint ! Barbry relance Smagge et Lazreg qui signe un 18-4 en l’espace de 5 minutes. C’est Riad Aggoun qui va relancer la rencontre par ses raids et ses tirs à trois points. Une fois les deux équipes au coude à coude, les joueurs se rendent coup pour coup à l’image de Jacquart-Scroffernecher ou Nicolas-Montagne. Ces duels dans le match sont finalement à l’avantage du Mée qui fait la différence à l’intérieur. Il faut dire que les fautes se sont abattues sur les intérieurs nordistes. Le sort du match semble etre scellé lorsqu’Aggoun pique un ballon dans les mains de Lazreg à 20 secondes du terme, a ce moment là Le Mée mène de deux points et Aggoun s’en va tuer le match, Tuer ? Non, Lazreg revient comme un bolide et contre en haute altitude le meneur méen qui en plus touche la balle en dernier. La balle de la victoire est dans les mains de Smagge qui rate son essai malgré un match somptueux. Heureusement pour Orchies, Scroffernecher rodait par là et envoie les deux équipes en prolongation.
Les joueurs nordistes serrent le poing, les Méens sont abattus. On pense que la messe est dite lorsque ce diable de Smagge donne de l’avance aux visiteurs mais la sortie d’un impeccable Barbry va changer la donne. Aggoun remet Le Mée à hauteur d’Orchies à trois points puis Jacquart encore à trois points donne enfin l’avantage aux locaux. Un avantage définitif malgré le jeu des lancers-francs.

Le Mée : Basile, Sylva 6, Aggoun 25, Mansour 12, Traoré 15, Lega 8, Cocol, Jacquart 9, Kane 8 et Nicolas 23.

BC Orchies : Barbry 9, Montagne 15, Lazreg 10, Verbeke 2, Pavlavicius 9, Scroffernecher 16, Monbollet 12 et Smagge 28.


AGENDA

Souffelweyersheim BC - EB Mirecourt

SC Charenton SM - CS Autun

Recy St Martin - AS Kayersberg-Ammerschwihr BCA

ASC Denain PDH - Le Mée Sports MVS

Gries Oberhoffen BC - BC Orchies

ES Ormes - Stade de Vanves

— -

MEILLEURS MARQUEURS

1 Bosko MAJSTOROVIC Gries 21.8pts 6 matchs
2 Michael BOLE Denain 21.4pts 5 matchs
3 Ivo KRESTA Autun 20.2pts 5 matchs
4 Yasine MAKHOUKH Gravelines 19.3pts 6 matchs
5 Makhan TRAORE Le Mée 18.4pts 5 matchs
6 Lorenzo ORR Autun 17.6pts 5 matchs
7 Michael MASALA Recy 17.2pts 5 matchs
8 Tom BRUNET Charenton 16.8pts 6 matchs
9 Vincent MANDENGUE Vanves 16pts 6 matchs
10 Pierrick LAZARE Gries 15.8pts 6 matchs
= Steeve BOURGEOIS Ormes 15.8pts 6 matchs
12 Maxime SMAGGE Orchies 15.8pts 6 matchs
13 Frederic BROLIRON Souffel 15.7pts 6 matchs
14 J-Christophe NIVIERE Autun 15.6pts 5 matchs
= Rudy PICARDO Recy 15.6pts 5 matchs
16 Maxence MOMBOLLET Orchies 15.5pts 6 matchs
17 George MDIVANI Mirecourt 15pts 5 matchs
18 Jihad MAHBOUB Charenton 15pts 6 matchs
19 Anniset KESSELY Charenton 14.7pts 6 matchs
20 Riad AGGOUN Le Mée 14.3pts 3 matchs

SOURCES

Les Dernières Nouvelles d’Alsace
Le Forum de Basket Info
La Voix des Sports
Le club d’Ormes
Le Parisien
La République de Seine-et-Marne