jeudi 27 avril
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Nationale 1 > N1 : Blois intraitable à domicile

N1 : Blois intraitable à domicile

lundi 20 octobre 2008, par Vianney Pannet

Ce sont deux équipes revanchardes que mettait aux prises samedi soir au palais des sports de Blois la rencontre entre l’ADA et l’ESPE. Les blésois « déjà » défaits deux fois tenaient à remettre les pendules à l’heure suite au déplacement houleux en Vendée la semaine précédente. En effet, lors de ce match, les verts et blancs avaient perdu Calvez suite à deux antisportives et plus embêtant, Caskill pour une durée indéterminée suite à une échauffourée qui lui a valu une disqualifiante avec rapport, le tout s’ajoutant à la défaite. Une réunion exceptionnelle de la commission de discipline vendredi a cependant rendu son US à l’équipe de Nicolas Faure. Pour les Châlonnais qui apprendront la nouvelle dans la presse locale, la partie s’annonce compliquée mais l’équipe avait à cœur de ramener le scalp de l’ogre en même temps que sa première victoire hors de ses bases.

En début de match, appliquées défensivement, les deux équipes se neutralisent, Ramseyer répondant à Caskill (respectivement 10 et 8 points lors de la première période) mais le Châlonnais semble bien seul offensivement. C’est fort logiquement que les locaux s’échappent en fin de quart temps suite à quelques errances de la défense marnaise qui offre une « action à 6 points » à son adversaire en ne maîtrisant pas le rebond sur un lancer franc. Ce sera d’ailleurs l’une des clefs du match. Caskill, toujours lui, et Blot assureront la moisson de rebonds pour leur équipe qui s’offrira par là même un nombre plus qu’important de secondes chances et de paniers faciles. Au mini repos, Blois a fait le break (23-12).

Le deuxième quart temps ne fera que confirmer les impressions des dix premières minutes. Blois travaille admirablement bien collectivement une défense châlonnaise méconnaissable quand on l’a déjà vu œuvrer dans sa salle. A ce problème s’ajoute un sérieux manque de réalisme en début de période. Une antisportive, à l’encontre de Calvez, sa troisième en deux matches, qui ne rapporte aucun point, des lay up faciles manqués, des positions intérieures mal exploitées... la liste est longue... Il n’en faut pas plus pour que les blésois ne s’envolent et que l’écart ne frôle la barre des 20 points suite à une antisportive sifflée à Tisba. A la pause, le break semble fait et Blois peu enclin à laisser leurs adversaires du soir revenir (46-31).

C’est sans compter sur l’orgueil des Châlonnais qui vont revenir sur le parquet avec de bien meilleurs intentions, notamment défensives, après le repos. En quatre minutes, ils comblent dix de leurs quinze points de déficit et se relancent totalement dans la partie (50-45). Les locaux en perdent leur basket léché et collectif aperçu lors de la première moitié du match et son rappelés pour une minute salutaire de remise au point par leur coach. Ce temps mort sonne tout simplement la fin de la période châlonnaise et un retour progressif à l’ordre établi en première période. La toujours aussi nette domination au rebond et le brin de réussite supplémentaire avec un missile envoyé au buzzer par Brazil de près de 10 mètres enfoncent le clou et donnent 13 points d’avance aux blésois à l’entame de la dernière ligne droite (63-50).

Le quatrième quart temps ne sera qu’une copie format miniature du match. Blois déroule, prend le large, mais l’ESPE réagit grâce à sa défense agressive et un cinq de petite taille très athlétique. De nouveau revenus sous la barre des dix points, les Châlonnais vont se voir privés d’un opportunité d’accrocher le match et de réaliser le hold up parfait par un Brazil réveillé suite à son shoot venu d’une autre planète. Il porte l’estocade en contre attaque et permet aux siens de ne pas décrocher du groupe en chasse des leaders qui ne sont plus que deux au sortir de cette journée. L’équipe châlonnaise, quant à elle, rentre une nouvelle fois bredouille de déplacement avant d’entamer une série qui devrait lui permettre de voir plus clair sur ce qu’elle peut ambitionner d’ici la fin de la saison.

Réactions d’après match :

- Rodrigue M’Baye (coach de l’ESPE) : Lors de la première mi temps, l’équipe fait illusion quelques minutes mais ne joue pas son jeu. On rate beaucoup de shoots faciles et on s’expose à du jeu rapide et on concède trop de rebonds offensifs. Dans le troisième quart temps, on montre plus d’agressivité, on est plus concentré et on contrôle mieux le match, mais trop tard. D’autant qu’on retombe rapidement dans nos travers par la suite.

- Johann Blot (capitaine blésois) : On fait une bonne première mi temps, appliquée, sérieuse tant au niveau collectif que défensif, on se parle bien sur les déplacements. Malheureusement, une fois de plus, on ne reproduit pas en deuxième face à la pression défensive on perd notre jeu collectif, on perd notre basket. Le coach nous avait demandé avant le match de maitriser les postes 1 et 5 et on a bien réussi dans cette mission. Il faut continuer à travailler afin de faire mieux cette saison que la saison dernière, d’autant que désormais on est attendus.

Les marqueurs :

- Blois : Brazil 19, Blot 11, Brochard 6, Recoura 14, Caskill 16 puis Conquet, Calvez 13, Condouant 5, Cizeau

- Châlons : Patiejunas 13, M’Bodji 11, M’Bianda , Pellerin 6, Ramseyer 16 puis Mubarak 10, Doumbia 5, Akinocho, Tisba 9.