vendredi 18 août
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Nationale 2 & 3 > N2 - Poule B : Il n’en reste qu’un !

N2 - Poule B : Il n’en reste qu’un !

dimanche 26 novembre 2006, par DS

L’ADA Blois, pour le compte de la 11e journée de championnat, se déplaçait chez un prétendant habituel à la montée. Une vieille connaissance que cette équipe Rochelaise, dont Blois avait su disposer dans son antre de l’esplanade des parcs il y a 2 saisons.

JPEG - 80 ko
Mouhamed N’Dour
Photo : Tuan Nguyen

La salle Gaston Neveur avait son allure des grands soirs samedi. Le Député-maire Rochelais et quelques élus étaient exceptionnellement présents au match, qui promettait d’être une belle affiche. Les spectateurs ne s’y sont pas trompés, vu l’affluence, et malgré l’horaire inhabituel (20h30). D’un côté Rupella, au complet, et bien décidé à en découdre. De l’autre, Blois, qui comptait quelques absences -Razafindrabe et Pipereau-, venu pour prendre, si possible, la tête du classement. Et en solitaire. Le début de match, plus précisément les 4 premières minutes, sont à sens unique ou presque : les verts infligent un 12-4 à des Rochelais manquant de lucidité, et sans doute un peu tendus par l’enjeu. En alternant le jeu, Blois trouve la clé et passe 27 points à la meilleure défense de la poule lors du 1er ¼ temps. 27-18 pour les visiteurs.

Le second ¼ n’est pas synonyme de ralentissement, malgré une pluie de fautes. L’écart se creuse, petit à petit, et les Locaux semblent sans solutions. Condamnés à des exploits individuels, faute de liant collectif, c’est grâce à l’expérience de Lavis notamment, provoquant plusieurs fautes offensives, que l’écart ne dépassera pas 19 points (39 à 20 pour Blois à 6 minutes de la pause). Un autre match commence alors pour Blois. Handicapés par les fautes, avec surtout Fabien Calvez à 4 fautes suite à une erreur d’annonce, les joueurs de Nicolas Faure font face à une défense tout-terrain atypique... Qui fonctionnera un temps ! Plusieurs balles perdues remettent les Rochelais en selle. Malheureusement, ou heureusement, c’est le moment où Julien Chardon prend feu, et se mue en scoreur providentiel. A croire que ça devient une habitude ! La machine est relancée, 54-42 pour Blois à la pause.

La 2e mi-temps s’engage, et l’intensité monte encore d’un cran. Sans meneur sur le terrain, l’ADA cherche des réponses face à des Rochelais qui n’abdiquent pas. Abattant ses cartes les unes après les autres, le coach Rochelais décide -enfin- de lancer le jeune, et toujours très rentable, Marvin Edom dans la bataille. Il ne passera que peu de temps sur le terrain, au grand dam de nombreux spectateurs, mais remettra son équipe, alors à plus de 10 longueurs, sur la bonne voie. Plusieurs balles gagnées en défense et au rebond sur sa ligne de stats. Gageons que de nombreuses formations de la poule aimeraient avoir un tel joker sur le banc.

Marc Mercier, solide, comme à son habitude, sera la première « victime » de la soirée, et sortira pour 5 fautes à la 32e. Le tableau ressemblant, pour les verts et blancs, à un sapin de Noël -c’est presque de saison-, agressivité défensive oblige, Blois mène alors de 10 points, 74-64. Le chassé croisé final s’engage... Beuzelin, efficace malgré un temps de jeu peu en rapport avec son niveau de la soirée, relance complètement son équipe. La Rochelle reviendra presque au score, mais les cadres Blésois feront le métier. Pour finir : deux drives de Calvez, deux dunks de Brazil, un 2+1 de Maizeroi, et un Mo N’Dour de gala sur l’ensemble de la partie -celui-ci n’ayant laissé que peu de rebond à ses adversaires et contre qui coach Van De Weghe n’a pas trouvé de solutions défensives-. Voilà comment Blois s’est imposé de 8 points, en se basant sur un basket solide et collectif, face à une belle équipe Rochelaise semblant parfois manquer de repères. 102-94 au final. Et voilà comment Blois est maintenant seul leader. Rupella refait face à ses vieux démons, mais heureusement pour tout le monde, la saison est encore longue !

A noter : Nous souhaitons un bon rétablissement au supporteur « ch’ti » ayant eu un malaise cardiaque à la mi-temps...Si quelqu’un peut nous donner de ses nouvelles sur le forum...
A noter également : Certains Rochelais auront peut-être reconnu l’ancien joueur de Blois et de La Rochelle, Etienne Preira, victime d’un tragique accident de voiture il y a quelques années, et présent samedi soir pour l’occasion. Dommage cependant que personne n’ait pensé à saluer sa présence...

JPEG - 75.8 ko
Etienne Preira (au centre)
Photo : Tuan Nguyen

Les photos de la rencontre sont disponibles sur le site de Tuan Nguyen