lundi 26 juin
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > LFB > LFB - 8ème journée : Rien n’arrête Bourges

LFB - 8ème journée : Rien n’arrête Bourges

jeudi 6 novembre 2008, par Alain Gaignet

Le match phare de cette huitième journée a confirmé la suprématie de Bourges, large vainqueur de l’Union Hainaut sur le parquet Nordiste.

Mais qui arrêtera les filles du Cher cette saison ? Pour l’instant le rouleau compresseur Berruyer n’a pas d’adversaire à sa portée . Si l’on attendait dimanche dernier le premier et véritable test pour les joueuses de Pierre Vincent face aux éléments de Fabrice Courcier, force est de reconnaitre que les partenaires de Céline Dumerc n’ont pas eu à trop forcer leur talent pour empocher la mise salle Maurice Hugot en l’emportant de 16 longueurs (70 à 54) devant le trio N’Goyisa, Wambé et Grgin-Fonseca à court de munitions offensives.

Dans le sillage des Tangos , la bonne opération de la soirée est également à mettre à l’actif de Tarbes qui est allé s’imposer chez les Challésiennes de Corinne Benintendi avec une Yacoubou -Dehoui de gala compilant 19 points, 20 rebonds ..et 28 d’évaluation , chapeau Madame !

Côté surprises, il faut bien l’avouer, la victoire de Calais à Villeneuve d’Ascq (83-76) orchestrée par l’Américaine Lauren Neaves (24 points , 41 d’évaluation) n’était pas prévue au programme, à la différence du déplacement victorieux des Aixoises et de leurs talentueuses Australiennes Camino et Grima face à un collectif Montferrandais qui rentre un peu dans le rang après un début de saison tonitruant.

Dans le bas de tableau c’est un peu la déception pour des Nanto-Rezéennes incapables de prendre la mesure d’une formation de Calais pourtant à leur portée. Un huitième revers en autant de rencontres, avant de se déplacer à Basket-Landes et de recevoir Villeneuve d’Ascq, l’avenir se pare de gros nuages dans le ciel de Loire-Atlantique pour les coéquipières de Michelle Van Gorp.

A l’opposé, Mondeville décroche enfin la timbale en mettant un terme à sa série de cinq revers consécutifs, les Rémoises en ayant fait les frais malgré une excellente Amélie Pochet mais l’effet Coudray a enfin porté ses fruits même si au classement la position des Normandes reste encore très fragile.