mercredi 22 mars
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > LFB > Euroligue Dames : 6ème journée

Euroligue Dames : 6ème journée

vendredi 21 novembre 2008, par Alain Gaignet

Bourges sauve encore l’honneur

Les joueuses de Pierre Vincent auront été les seules, mercredi, à surnager, à mi chemin de la compétition. En revanche le trio composé du Hainaut, Villeneuve d’Ascq et Lattes-Montpellier n’aura pas connu pareil sort. En s’inclinant à nouveau la suite du parcours en Euroligue ressemble déjà à un véritable chemin de croix pour les battues du jour même si les filles d’Abdou N’Diaye sont passées tout près de l’exploit chez elles face aux Russes du CSKA.

Montpellier... toujours rien !

Dernières et à la recherche d’un ultime succès les Héraultaises de Valéry Demory n’auront pu inverser la tendance après avoir perdu de peu, 65 à 67 lors de la rencontre aller. Chez le champion de Slovaquie, le Broker Kosice et malgré un duo Krawczyk -Mosch plutôt à son avantage avec un apport offensif non négligeable , Lattes aura du subir les missiles primés des Slovaques et d’une Linda Fröhlich en état de grâce (28 points , 15 rebonds). Soit un 11 sur 23 au delà de la ligne des 6,25 mètres pour les joueuses de l’Est, avant que les coéquipières de Skrela ne rendent les armes consécutivement à un 3 à 18 concédé lors du troisième quart temps. Dominé aux rebonds et relégué à 19 longueurs (57 - 76) le club de l’Hérault conserve sa dernière place au classement et semble sauf exploit ne plus pouvoir poursuivre sa route plus avant, trop éloigné du trio Fenerbahçe , Kosice et Vilnius.

L’Union Hainaut corrigée

Fabrice Coursier large vainqueur de Prague à l’aller (mais avec Stansbury) a pu mesurer combien l’aponévrose plantaire de l’intérieure américaine... est le talon d’achille de son roster. Face au ZVVZ de Prague les nordistes ont bu la tasse malgré un duo N’Goyisa - Wambé offensif. 58 - 83 le score est lourd pour l’Union mais les Tchèques possèdent avec Swin Cash, Férancikova et Whalen , sans oublier la petite "frenchie" Le Dréan, des éléments de valeur capables de vous faire déjouer.

Villeneuve a bien résisté

On aurait pu penser que c’était mission impossible pour l’ESBVA face à une équipe Moscovite du CSKA impériale à l’aller et qui avait infligé une véritable punition aux nordistes (+ 52 points) 96 à 44. Et bien non , déjouant tous les pronostics , les partenaires de Castro - Marques ont offert une belle résistance aux Russes pourtant drivées par une excellente Wauters , auteur de 23 points . Assurément les joueuses d’Abdou N’Diaye seront passées tout prêt d’un authentique exploit en ne concédant que 9 points ( 79 -88 ) face aux coéquipières d’Ilona Korstine, l’ex Tango des saisons 1998 à 2002 .

Seule Bourges tire son épingle du jeu

Bourges , encore et toujours sur la brèche a souffert chez le Besiktas Cola Turka d’Istanbul ne l’emportant que de 4 petits points, 60 - 56 , mais après deux revers successifs à Salamanque et à Pecs, Santos, Manic et Lelas relancent la mécanique Berruyère sur les bords du Bosphore. Dans la douleur certes face à cette diablesse d’Israelienne en la personne de Shay Doron auteur de 30 points. Mais force est restée à la "Melain connexion" et à Céline Dumerc près du buzzer pour enquiller un lancer franc salvateur.