mercredi 29 mars
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Equipe de France > Des Bleus poussifs mais vainqueurs

Des Bleus poussifs mais vainqueurs

mercredi 9 septembre 2015, par Christophe Blandin

Dans un match sans enjeu, les Bleus ont longtemps apparu hors rythme mais les remplaçants ont fait la différence pour venir à bout des Russes dans le dernier quart-temps (74-67).

Photo : Tony Parker (crédit : Bellenger/IS/FFBB)

Le début de match s’avérait poussif pour les Français qui apparaissaient complètement hors rythme et se retrouvaient ainsi rapidement menés par la Russie 5 à 9. Pire, 2 paniers primés consécutifs du shooteur Vitaly Fridzon donnaient 9 points d’avance aux Russes (8-17). Le sélectionneur Vincent Collet rentrait vite dans ses rotations mais cela ne changeait guère la donne : 16-24 au terme du 1er quart-temps.

Les Russes signaient un 4-0 pour débuter le 2ème quart-temps ce qui portait leur avance à +12 (16-28). Balles perdues et mauvais choix se succédaient pour les Bleus
et l’ailier russe Antonov sur un 3 pts donnait même 13 points d’avance (18-31) aux siens. La deuxième moitié du 2ème quart-temps allait marquer le réveil du collectif tricolore : en retrouvant de l’intensité en défense et avec un Nando De Colo toujours aussi essentiel, l’équipe de France effectuait un rapproché (34-36) après 20 minutes de jeu.

La France égalisait de suite sur un dunk de Nicolas Batum qui lançait la 2ème mi-temps avant de repasser devant (39-38) sur un 2+1 d’un Rudy Gobert toujours dominateur dans la raquette. Mais la Russie reprenait vite les devants grâce notamment à un Vitaly Fridzon toujours très adroit. Les Bleus repassaient néanmoins devant (53-52) en fin de 3ème quart-temps sur un lay up de Tony Parker.

Les Français ne parvenaient pas à creuser ne serait-ce qu’un petit break. Au contraire, à la faveur d’un 9-2 réalisé à l’entame du dernier quart-temps, c’était la Russie qui reprenait le large au tableau d’affichage (55-61). Les cadres laissés sur le banc, la France peinait à trouver des solutions offensives mais l’engagement défensif des Piétrus, Kahudi et consorts leur permettait de rester au contact des Russes. Avec cette agressivité retrouvée, les Bleus infligeaient un 10-0 aux Russes pour reprendre 4 longueurs d’avance (64-68). Les Russes ne reviendront pas et s’inclineront finalement sur le score de 74 à 67.

Demain, l’équipe de France disputera son dernier match du premier tour en affrontant l’Israël, un match qu’il faudra gagner pour décrocher la première place du groupe.