dimanche 22 octobre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Coupe de France : Enfin un titre pour l’ASVEL !

Coupe de France : Enfin un titre pour l’ASVEL !

dimanche 18 mai 2008, par Christophe Blandin

A la recherche d’un titre depuis 6 longues années, l’ASVEL a finalement abouti dans sa quête en remportant l’édition 2008 de cette Coupe de France. Après une première mi-temps disputée, les Villeurbannais auront fait la différence dans la 2ème mi-temps en prenant une avance de 10 pts, un écart que n’auront jamais pu combler les Choletais qui devaient s’incliner sur le score de 86 à 76. Deux joueurs se seront particulièrement mis en évidence : le MVP Robert Conley (30 pts et 9 rbs) et Uche Nsonwu (25 pts et 12 rbs) dont la puissance dans la raquette aura largement fait souffrir la raquette choletaise. Place maintenant aux play-offs où les 2 formations tenteront d’aller le plus loin possible !

En panne d’adresse, les Choletais manquent leur début de rencontre et les Villeurbannais en profitent pour signer un 7-0 et prendre de suite le commandement du match. En trouvant leur rythme, les joueurs des Mauges reviennent rapidement dans la partie à la faveur d’un 6-0. La puissance des Villeurbannais dans la raquette se fait ensuite particulièrement ressentir surtout en l’absence de Claude Marquis sorti du fait de 2 fautes prématurées. Nsonwu, Troutman et leurs coéquipiers en profitent pour recreuser un écart et mener de 10 pts à la fin du 1er quart-temps (27-17) marqué par la réussite offensive villeurbannaise.

La 2ème période voit les Choletais, portés par un superbe De Colo aussi adroit de loin qu’élégant en pénétration, égaliser à 27 partout avec un 10-0 pour débuter ce 2ème quart-temps. Les débats s’équilibrent alors. Face à la puissance de l’ASVEL dominatrice aux rebonds symbolisée par le pivot nigérian Uche Nsonwu (15 pts et 5 rbs à la pause), Cholet répond par une belle adresse dans les tirs primés (7 sur 13 au terme de la 1ère mi-temps). Finalement, ce sont les joueurs d’Yves Baratet qui rejoignent les vestiaires avec un léger avantage (44-42) grâce notamment à un bon passage de l’arrière américain Robert Conley (13 pts après 20 minutes de jeu).

Au retour des vestiaires, les Villeurbannais vont accroître leur avance et la porter à +7 (49-42) à la faveur d’un 5-0. Les Choletais signent à leur tour un 4-0 mais doivent ensuite de nouveau plier dans la raquette face à l’imposant Uche Nsonwu auteur de 7 pts consécutifs pour donner 10 pts d’avance aux siens (56-46). Avec un lay up de Conley, c’est ainsi un 9-0 que subissent les Choletais. L’intérieur américain, Justin Doellman, limite la casse côté choletais en inscrivant 5 pts de suite. Les Villeurbannais continuent à se montrer efficaces offensivement et parviennent à conserver un avantage d’une dizaine de points. Robert Conley poursuit sa démonstration offensive et De Colo lui répond pour permettre à Cholet de rester à 8 longueurs (68-60) au terme du 3ème quart-temps.

L’ASVEL débute le dernier quart-temps de la meilleure des façons. Un panier primé de Cakarevic, une pénétration et un lancer-franc bonus de l’inévitable Conley portant l’avantage à +14 en faveur de l’ASVEL (74-60). Une faute anti-sportive offre la possibilité à De Colo d’inscrire 4 pts consécutifs, Laurent Foirest lui répond aussitôt avec un tir primé puis est imité par Robert Conley (79-64). Avec 7 minutes à jouer et une telle avance au tableau d’affichage, l’ASVEL possède toutes les cartes en mains pour s’imposer. Les Choletais ne baissent malgré tout pas les bras et le prouvent en infligeant un 6-0 à l’ASVEL (80-70) qui doit aussi déplorer la sortie pour 5 fautes de Robert Conley. Mais les joueurs d’Yves Baratet tiennent bon et contiennent bien les offensives choletaises. Ils s’imposent ainsi logiquement sur le score final de 86 à 76.