mardi 17 octobre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > CSP - SIG : Ricardo Greer dans la grisaille

CSP - SIG : Ricardo Greer dans la grisaille

lundi 15 octobre 2012, par patnba

La deuxième journée de Pro A se terminait lundi soir en direct sur Sport+ avec le match Limoges - Strasbourg. L’affiche promettait mais elle a accouché d’une souris.

Heureusement que certains vieux tiennent encore la rampe. Voir Ricardo Greer. Car pour ce qui est de la rencontre de lundi soir entre deux équipes qui devraient terminer dans le ventre mou, le basket n’a pas été emballant.
Quel Limougeaud mérite des éloges sur le match d’hier soir. A part Boungou Colo et Jo Gomis, par séquences, leurs partenaires sont apparus bien ternes.

Un match attendu pourtant, ne serait-ce que par les présences sur le banc de Panagiotis Giannakis à Limoges et Vincent Collet à Strasbourg. A part le Strasbourgeois qui est reparti de Limoges avec la feuille de match, les deux coaches sont apparus impuissants devant la gabegie de tirs de leur équipe respective.

27 points dans le 3e quart

Dans le troisième quart, où seulement 27 points furent marqués (13-14), les deux équipes furent muettes durant de longues minutes. A ce petit jeu-là, l’Américain Gerald Fitch se mit en évidence. En effet, l’ex-pensionnaire de Malaga la saison dernière en Euroligue (on a du mal à croire qu’il est de ce niveau-là) doit avoir un crédit illimité de la part de Vincent Collet lorsque l’on voit tous ces tirs balancés à tort et à travers (10 points seulement... à 2 sur 10 !). Surréaliste ! A côté de cela, un jeune a crevé l’écran : Hugo Invernizzi (9 points en 16’, 4 rebonds). Et une activité débordante. Un autre Strasbourgeois a réussi à tirer son épingle du jeu : Alexis Ajinça. Bien que pénalisé par les fautes (4 minutes de jeu en première mi-temps, 3 fautes), il a réussi à inscrire 12 points en 16 minutes. Campbell, l’ancien pensionnaire du championnat allemand (sept ans), est aussi un joueur intéressant : gestionnaire, qui ne tire pas la couverture à lui (n’est-ce pas Fitch !).

Ricardo Greer toujours vert !

On a gardé le meilleur pour la fin. Voici la feuille de stats de Ricardo Greer : 37 minutes, 17 points à 6 sur 9 , 5 LF sur 6, 8 rebonds, 6 passes, 2 interceptions pour seulement 2 balles perdues. On le croyait sur la pente, il a prouvé le contraire hier soir. Cela se passe de commentaires. Jeff, le frangin, ne peut en dire autant : 27 minutes, seulement 2 points à 0 sur 5.
Heureusement que Ricardo était là, sinon on aurait vraiment passé une mauvaise soirée. Au fait, Strasbourg a gagné 70-62.