lundi 26 juin
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > SDA’09 : Le Mans empoche sa seconde Semaine des As !

SDA’09 : Le Mans empoche sa seconde Semaine des As !

dimanche 22 février 2009, par Christophe Blandin

Trois ans après sa victoire à Dijon face à Bourg-en-Bresse, Le Mans a remporté sa seconde Semaine des As en venant à bout sur le score de 74 à 64 d’une Entente Orléanaise visiblement fatiguée par les efforts répétés ces 2 derniers jours. Pourtant auteurs du meilleur départ dans cette rencontre, les Orléanais auront ensuite éprouvé plus de difficultés à trouver la faille dans la défense sarthoise et surtout à proposer la même intensité défensive aperçue durant les 2 précédents tours. Emmenés par leur nouveau meneur Bobby Dixon qui leur aura fait le plus grand bien au cours de ce tournoi, les Manceaux n’auront pas failli et leur formidable potentiel s’est enfin dévoilé. L’ailier américano-israëlien du MSB, David Bluthenthal, est logiquement élu MVP de la compétition par les journalistes pros (les non-pros ayant été de manière "surprenante" oubliés par les préposés aux bulletins de vote).

JPEG - 90 ko
David Bluthenthal
Photo : Gaëlle Louis

Peu en réussite dans cette Semaine des As, Maleye N’Doye et Adrien Moerman retrouvent enfin un peu d’adresse dans ce début de finale et les 2 formations sont ainsi à égalité (5-5). La défense orléanaise se met alors en marche et provoque les pertes de balle mancelles (7 dans ce 1er QT). L’Entente en profite pour signe un 9-0 et prendre le commandement du match (14-5). La rentrée en jeu de David Bluthenthal permet de limiter la casse pour les Sarthois et un bon passage d’Alain Koffi permet au MSB de revenir à 5 longueurs (17-12). Philippe Hervé rentre dans ses rotations et les nouveaux entrants Sciarra et Dials notamment relancent la machine orléanaise. Finalement, une claquette de Pape Badiane clôt cette première période période sur le score de 20 à 14 en faveur d’Orléans.

Le meneur manceau Bobby Dixon signe un 2+1 pour lancer le 2ème QT. Avec la paire JP Batista - Pape Badiane, le MSB domine dans les airs des 2 côtés du terrain et se rapproche encore un peu plus de l’Entente (22-20). Comme la veille, l’entrée en jeu de Bobby Dixon apporte beaucoup au MSB qui inflige un 13-0 (22-29) aux coéquipiers de Laurent Sciarra. Un panier primé miraculeux d’Aldo Curti au buzzer, après un retour en zone non sifflé, met fin à la belle série mancelle et initie un 7-0 pour l’Entente qui égalise ainsi à 29 partout. Les débats s’équilibrent ensuite dans cette fin de 1ère mi-temps et une réussite derrière la ligne des 6,25 m de David Bluthenthal offre 4 pts d’avance à la formation sarthoise à la pause (33-37), un MSB plus adroit et plus rigoureux dans ce 2ème QT mais aussi dominateur aux rebonds.

Le retour des vestiaires est favorable aux Sarthois qui accentuent l’écart au tableau d’affichage (33-42) grâce à un 5-0 où leur joker Dixon prend encore une part prépondérante. Il permet ainsi à Dee Spencer d’inscrire son premier shoot de la soirée, un panier bonus qui offre 13 pts d’avance aux siens (35-48). Orléans semble fatigué mais une faute technique infligée à JD Jackson va leur permettre de se relancer. Leur électron libre Cedrick Banks participe largement au 10-0 subi par le MSB qui connaît moins de réussite dans ses tirs lointains. Alain Koffi stoppe l’hémorragie pour les Sarthois et Bluthenthal inscrit un gros shoot à 7 mètres pour donner un peu d’air à ses partenaires (49-55). C’est encore l’ancien joueur du Maccabi Tel Aviv qui vient crucifier l’Entente sur un énorme shoot au buzzer de la fin du 3ème quart-temps (49-58).

L’entraîneur manceau JD Jackson opte pour une défense de zone qui perturbe les offensives orléanaises en panne d’adresse dans cet ultime quart-temps. Pape Badiane et ses coéquipiers en profitent pour creuser un écart encore plus conséquent : +15 (51-66) et un peu plus de 5 minutes à jouer. Les Manceaux commettent plusieurs pertes de balle qui offrent l’occasion à l’Entente de combler une partie de son déficit, un 6-0 signé Curti - Sciarra et Greene ramène le score à 57 à 66. Mais Le Mans ne craque pas et, s’ils laissent échapper quelques points sur la ligne des lancers-francs, les Sarthois conservent un matelas plutôt confortable. Fatigués, les joueurs de Philippe Hervé jettent leurs dernières forces dans la partie, un panier primé de Curti puis un retour en zone de Dixon leur laissent encore un brin d’espoir. Mais le chrono déroule toujours et il est trop tard. L’Entente doit s’avouer vaincue face à une formation mancelle sans doute plus en jambes qui s’impose sur le score final de 64 à 74.