lundi 27 février
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > SDA’09 : Orléans rejoint Le Mans en finale

SDA’09 : Orléans rejoint Le Mans en finale

samedi 21 février 2009, par Christophe Blandin

Au terme d’une rencontre d’une belle intensité avec des organisations défensives solides de chaque côté, l’Entente Orléanaise l’emporte face à l’ASVEL sur le score de 72 à 66 et sera donc opposée au Mans demain dans cette finale de la Semaine des As. Menés jusqu’à 9 pts dans le 3ème quart-temps et encore de 5 pts au terme de cette même période, les Orléanais ont su augmenter leur intensité défensive dans la dernière période pour faire la différence. Quelques points abandonnés aux lancers-francs, quelles pertes de balle, voilà les quelques éléments qui peuvent expliquer cette courte défaite de l’ASVEL.

JPEG - 81.9 ko
Laurent Sciarra
Photo : Gaëlle Louis

Le premier quart-temps est rythmé et agréable à suivre. Les 2 équipes déploient un jeu collectif bien léché et aucune ne parvient à prendre un substantiel avantage. L’ASVEL insiste à l’intérieur avec l’efficace Chevon Troutman et l’ambidextre Ali Traoré. L’Entente se repose quant à elle davantage sur ses extérieurs à l’image de Sciarra et de Dobbins qui signent chacun un panier primé. Les 2 équipes se rendent ainsi coup pour coup et, après 10 minutes, Orléans compte 3 pts d’avance (21-18) grâce à la belle entrée en matière d’Aldo Curti.

Pour débuter le 2ème QT, l’ASVEL signe un 5-0 avec le duo Sy - Bogavac mais Orléans réagit de suite avec un 6-0 (27-23) conclu par un panier primé de Sciarra qui oblige Vincent Collet à demander un temps-mort. Les Villeurbannais ne laissent pas les Orléanais s’échapper puisque JR Reynolds répond de suite avec un panier longue distance. L’adresse extérieure des Orléanais reste importante puisqu’ils affichent un joli 5 sur 11 à la mi-temps ce qui leur permet de mener au tableau d’affichage. Même s’ils laissent passer quelques points sur la ligne des lancers-francs, les Villeurbannais restent malgré tout dans la course puisqu’ils ne comptent que 2 petits points de retard à la pause (35-33).

Le retour des vestiaires est terrible pour l’Entente Orléanaise. Les joueurs de Philippe Hervé encaissent un 8-0 (35-41) qui fait passer l’ASVEL devant pour la première fois depuis bien longtemps. L’adresse de Reynolds et de Dewar cumulée à la puissance de Troutman permettent ainsi aux Verts de creuser un premier écart. Les Orléanais butent sur la défense villeurbannaise et c’est Cedrick Banks qui stoppe l’hémorragie après presque 4 minutes disputées dans ce 3ème QT. L’Entente retrouve ensuite un peu de son adresse longue distance de la 1ère mi-temps mais la défense de l’ASVEL bloque l’accès à la raquette. Grâce à un JR Reynolds percutant, Villeurbanne inflige un 7-0 à Orléans pour prendre 9 pts d’avance (43-52). Philippe Hervé choisit alors de muscler sa raquette en associant Covile et Dials à l’intérieur et cela fonctionne puisque le duo inscrit 4 pts et apporte une solide présence aux rebonds permettant à l’Entente de revenir à 5 longueurs au terme du 3ème quart-temps (47-52).

Après 2 minutes sans le moindre point dans cette dernière période, c’est Cedrick Banks qui transperce enfin le panier d’un tir à 6,25 m mais Aymeric Jeanneau lui répond immédiatement à la même distance. Ali Traoré claque un dunk (50-57) mais les défenses se resserrent et il est de plus en plus difficile de trouver l’ouverture. Orléans parvient à faire une partie de son retard en allant chercher les fautes et en concrétisant sur la ligne de réparation. Et égalise même à 58 partout sur le 4ème panier à 3 pts de la soirée pour Laurent Sciarra avant de prendre l’avantage sur un panier sous le cercle de Ryvon Covile. La défense orléanaise annihile toutes les velléités offensives villeurbannaises et Banks donne 4 pts d’avance aux siens sur un 2+1 (63-59). Reynolds réduit l’écart à 2 pts grâce à 2 lancers-francs mais, sur la possession suivante, l’intérieur orléanais Ryvon Covile signe un lay-up dans la raquette pour redonner un avantage de 4 pts à la formation du Loiret à 50 secondes du terme. L’ASVEL et Amara Sy ne trouvent pas la cible, Sciarra ajoute un lancer-franc avant que Dobbins inscrive un dunk seul en contre-attaque consécutive à une interception. Le match est joué et l’Entente rejoint Le Mans en finale de cette Semaine des As grâce à cette victoire sur le score de 72 à 66.