jeudi 19 janvier
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Pro A : Rich Melzer pige à l’ASVEL

Pro A : Rich Melzer pige à l’ASVEL

mardi 24 octobre 2006, par Christophe Blandin

Afin de faire face à la blessure de son intérieur américain Brian Greene victime d’une entorse de la cheville et indisponible pour 6 semaines, le staff de l’Adecco ASVEL a choisi d’engager l’ailier/intérieur américain Rich Melzer (2,03 m, 26 ans) passé par Lyon il y a quelques semaines à l’occasion du training camp des Spurs.

JPEG - 11.5 ko
Rich Melzer

Originaire de Minneapolis, Melzer est passé par le lycée de Washburn dans sa ville natale avant de rejoindre de River Falls dans le Wisconsin. C’est dans cet état et cette ville que Melzer va poursuivre son apprentissage du basket puisq’il rejoint ensuite la petite fac de Wisconsin-River Falls qui évolue en 3ème division du championnat universitaire NCAA. Dès sa première saison au sein de cette fac, Melzer démontre un gros potentiel avec des moyennes de 16,4 pts et 5,8 rbs. Melzer va ensuite faire progresser ses stats durant ses 4 années universitaires : 21,6 pts et 7,8 rbs en sophomore, 28,1 pts et 9,7 rbs en junior et enfin 26,9 pts et 8,5 rbs en senior. Lors de cette dernière année sur le campus de Wisconsin-River Falls, Melzer est même élu meilleur joueur de D3 NCAA.

A sa sortie d’université, Melzer a rejoint la ligue mineure américaine CBA et la franchise des Sioux Falls Skyforce pour la saison 2004-2005. La saison passée, Melzer évoluait dans le championnat australien avec la formation des New Zealand Breakers (19,0 pts et 7,0 rbs) avant de finir la saison en NBDL avec les Albuquerque Thunderbirds (9,6 pts de moyenne en 14 rencontres).

Après avoir participé à des Summer Leagues cet été, Melzer avait pris part au camp d’entrainement des San Antonio Spurs et avait ainsi foulé les parquets de l’Astroballe et de Bercy dans le cadre du NBA Europe Live Tour.

Joueur disposant d’un physique intéressant et d’un shoot extérieur correct, Melzer connaîtra donc sa première expérience professionnelle européenne avec l’ASVEL où il devra compenser l’absence du brillant Brian Greene.