vendredi 26 mai
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Pro A : Il faudra compter sur Cholet !

Pro A : Il faudra compter sur Cholet !

lundi 4 octobre 2010, par Christophe Blandin

Invaincu durant ses 9 matches de préparation disputés, Orléans a dû s’incliner au terme d’une prolongation dans la salle du Cholet Basket sur le score de 85 à 79 à l’occasion du Match des Champions opposant le vainqueur de la Coupe de France au champion de France en titre. Porté par un impeccable Fabien Causeur (20 pts, 5 rbs et 5 int), le club des Mauges remporte son premier trophée de la saison et a ainsi montré qu’il faudra encore compter sur lui cette saison. Samuel Mejia a une nouvelle fois été décisif en fin de rencontre (17 pts, 6 rbs et 6 pds) et les nouvelles recrues, Vule Advalovic (18 pts) et DeMarcus Nelson (11 pts et 4 rbs) se sont mis en valeur. Côté Orléans, malgré la blessure de Troy Bell, on retiendra la très belle adresse d’Aldo Curti (20 pts et 3 sur 4 à 3 pts) et les belles prestations des recrues de l’inter-saison, Amara Sy (15 pts et 6 rbs) et J.R. Reynolds (16 pts et 6 pds).

JPEG - 35.1 ko
Fabien Causeur

Dans une Meilleraie bien pleine, ce Match des Champions était l’occasion pour le public choletais de découvrir sa nouvelle formation. Avec un cinq majeur "new look" (Avdalovic - Causeur - Mejia - Robinson - Vebobe), ce sont d’ailleurs les locaux qui entraient le mieux dans le match avec un Sammy Mejia dans la continuité de sa superbe précédente saison dans les Mauges et un Fabien Causeur, rouage important des 2 côtés du terrain pour Cholet Basket. Mais c’est grâce à la réussite aux tirs primés de son nouveau meneur Vule Avdalovic que Cholet creuse un premier écart en sa faveur (16-9). Côté Orléans, c’est Aldo Curti qui montre également une belle adresse longue distance et permet au Orléans Loiret Basket (nouveau nom du club) de limiter la casse après 10 minutes de jeu : 21-15.

Le début du 2ème quart-temps voit la sortie rapide sur blessure (entorse de la cheville) du nouvel arrière américain d’Orléans, Troy Bell. Les 2 défenses prouvent qu’elles sont déjà bien en place et les débats s’équilibrent, les Choletais conservant toujours quelques longueurs d’avance au tableau d’affichage. Le nouveau combo américain de Cholet, DeMarcus Nelson, démontre ses grosses qualités athlétiques en posant une belle pression défensive tout en se montrant percutant en attaque. Côté orléanais, les recrues ne répondent pas présentes pour le moment, notamment Jamar Smith auteur de plusieurs mauvais choix. Ce sont donc les "anciens" Curti et Moerman qui alimentent la marque pour l’équipe de Philippe Hervé. Finalement, une réussite derrière la nouvelle ligne des 6,75 m du dominicain Mejia permet à Cholet de compter 7 points d’avance au moment de rejoindre les vestiaires : 34-27.

Au retour des vestiaires, le nouveau capitaine orléanais, Amara Sy, se met en route et ouvre son compteur points en étant à l’initiative d’un 6-0 pour ramener les siens à 3 longueurs. Quelques instants plus tard, les Orléanais profitent d’une faute anti-sportive infligée à Claude Marquis pour signer un 7-0 et se rapprocher encore davantage (46-45 sur un nouveau tir primé de Curti) de leur hôte. Pour stopper la vague orléanaise, la troupe d’Erman Kunter resserre sa défense et peut s’appuyer sur son international Fabien Causeur en pleine réussite pour se redonner un peu d’air (53-45). Profitant des erreurs de jeunesse de Christophe Léonard, JR Reynolds et Orléans répondent de suite avec un 6-0 pour revenir aux basques des Choletais au terme du 3ème quart-temps : 53-51.

Pour la première fois depuis la 3ème minute de jeu, Orléans repasse devant à la faveur d’une action 2+1 signée par Amara Sy pour entamer cette dernière période. Et les joueurs de Philippe Hervé poursuivent sur leur lancée puisque 2 réussites à 6,75 m de JR Reynolds puis d’Amara Sy offrent 5 points d’avance à l’OLB (55-60). Mais, poussés par leur public, les Choletais ne cèdent pas et Nelson se relaie avec Causeur pour laisser Cholet juste derrière Orléans. Néanmoins, sur une pénétration tout en puisance, Curti offre à Orléans son plus gros avantage de la rencontre (63-69) à 2 minutes de la fin. Cholet jette alors ses dernières forces dans la bataille. Avdalovic fait 3 sur 3 aux lancers-francs, Falker contre Moss puis Mejia confirme sa réputation de "killer" en inscrivant un tir primé à 10 secondes de la fin pour égaliser à 71 partout. Sur la dernière possession orléanaise, une faute offensive est sifflée à JR Reynolds. Puis Mejia manque la cible à la dernière seconde. Prolongation !

Une prolongation qui débute par un 4-0 choletais signé Mejia et Nelson qui viennent chercher leurs points près du cercle. Orléans ne craque pas, bien au contraire puisque Amara Sy, d’une nouvelle réussite à 6,75 m égalise à 77 partout. Mais Antywane Robinson remet tout de suite Cholet devant au tableau d’affichage avec un 2+1 en scorant après avoir capté un rebond offensif. Cette fois-ci, Orléans doit s’avérer vaincu et le buzzer retentit finalement sur le score de 85 à 79 en faveur des Choletais qui empochent ainsi leur premier trophée de la saison.