vendredi 20 octobre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Europe > Euroligue > Euroligue : MSB - ASVEL au prochain tour, Roanne éliminé

Euroligue : MSB - ASVEL au prochain tour, Roanne éliminé

samedi 25 septembre 2010, par Christophe Blandin

Alors que la Chorale de Roanne, privée de Dylan Page, s’est faite éliminer par l’ALBA Berlin (86-79 à l’aller, défaite 95-82 ce soir dans l’O2 Arena de Berlin), Le Mans et l’ASVEL poursuivent leur parcours dans cette phase préliminaire de l’Euroligue. Déjà vainqueurs à l’aller, les Manceaux n’ont pas vraiment connu de souci pour écarter la formation turque de Banvit (78-66). En revanche, pour Villeurbanne, ce fut très difficile et il fallut une prolongation pour voir les joueurs de Vincent Collet venir à bout des solides Monténégrins de Buducnost.

Gros plan sur la rencontre ASVEL - Buducnost Podgorica...

C’est le leader de Buducnost, le pivot monténégrin Vladimir Dragicevic, qui inscrit le premier panier de la rencontre. Mais l’intérieur américain Davon Jefferson lui répond immédiatement et est l’auteur à lui tout seul d’un 6-0 pour mettre sur les bons rails la formation villeurbannaise. Le nouveau poste 4 démontre ainsi rapidement toute son efficacité et sa mobilité près du cercle. Dragicevic doit sortir en raison des fautes et les locaux en profitent pour créer un premier break (11-4) grâce notamment à ses autres recrues Mickaël Gelabale et Cliff Hammonds. L’écart monte même à +9 quelques instants plus tard mais les visiteurs retrouvent de l’adresse et profitent de quelques errements défensifs des Verts pour rester au contact à l’issue du premier quart-temps : 21-16.

Le 2ème quart-temps voit les joueurs de Vincent Collet insister dans le secteur intérieur avec notamment l’entrée en jeu du jeune Kim Tillie qui montre rapidement une belle activité alors que le pivot croate Andrija Zizic assure le scoring pour permettre ainsi à l’ASVEL de conserver son avantage au tableau d’affichage. Un 2ème quart-temps défensif où les Monténégrins laissent des points sur la ligne des lancers-francs en se montrant très maladroits. Les extérieurs villeurbannais ne trouvent pas le chemin du filet à l’image d’un A.D. Vassallo en manque de réussite et d’inspiration. Bangaly Fofana ajoute quelques points sur lancers-francs et, à la mi-temps, les Verts comptent 8 pts d’avance : 33-25.

Au retour des vestiaires, le porto-ricain Vassallo retrouve des sensations et signe 5 pts consécutifs (38-27). Puis Zizic et Hammonds en remettent une couche pour faire passer l’écart à +12 (42-30) avant que l’improbable Scekic inscrive à son tour 5 pts de suite poussant Vincent Collet à prendre un temps-mort. Vassallo remet les choses en ordre avec un tir primé mais les Monténégrins avec Dragicevic et Dubljevic ne lâchent rien. Il faut une nouvelle réussite de l’ancien parisien Vassallo pour donner un peu d’air à sa formation après 30 minutes de jeu : 50-41.

Si les Villeurbannais peuvent compter sur ce pécule, rien n’est fait pour autant. Il suffit ainsi de 2 shoots à 3 pts de Sead Sehovic pour voir Podgorica revenir à 5 longueurs (54-49) soit l’écart du match aller... Le temps-mort de Vincent Collet est alors bénéfique puisqu’à la suite, Lacombe à 3 pts et Gelabale à la conclusion d’une contre-attaque redonnent un peu d’air à leur équipe (59-49). Scekic casse la belle dynamique mais l’ASVEL semble tenir bon à l’image d’un Paul Lacombe auteur d’un 2+1 à la suite d’une pénétration pleine de culot. Les dernières minutes semblent interminables et Villeurbanne n’est toujours pas à l’abri d’un retour de Buducnost. Jefferson apporte quelques points salvateurs mais Podgorica inflige ensuite un 7-0 pour revenir à 6 longueurs (67-61) grâce au duo Sehovic - Scekic. A 17 secondes du terme, Vassallo fait 2 sur 2 aux lancers-francs. Pour conserver 6 pts d’avance au minimum, l’ASVEL choisit de faire faute et Simonovic ne fait que 1 sur 2 sur la ligne. Avec 12 secondes à jouer, Vassallo manque son premier lancer franc mais marque le 2ème (70-62). Une nouvelle fois, l’ASVEL fait faute et c’est encore Simonovic qui se présente sur la ligne alors qu’il reste 5 secondes au chrono. Il inscrit son premier lancer-franc puis choisit de manquer le second pour jouer le rebond. C’est chose faite puisqu’il récupère lui-même son tir mais manque ensuite un lay-up pourtant facile. Ce n’est pas fini puisque les Villeurbannais ne contrôlent pas le rebond et la balle est rendue aux Monténégrins avec 1,6 seconde à jouer. Et ce qui devait arriver arriva. La balle arrive à Scekic sous le cercle qui marque : 70-65. Egalité parfaite au terme des 2 matches et donc prolongation !

Une prolongation qui débute par une réussite de Davon Jefferson. Les 2 équipes manquent d’adresse et le moindre panier est difficile à obtenir. Il faut attendre ainsi près de 3 minutes pour voir le ballon transpercer le filer et c’est encore l’œuvre de Jefferson. Scekic, sur lancer-franc, offre le premier point de la prolongation à sa formation mais Cliff Hammonds signe alors un 3 pts bienvenu pour l’ASVEL (77-66). Sehovic lui répond immédiatement. Gelabale, avec un joli lay-up renversé, et Vassallo, avec 2 lancers-francs, augmentent la marge villeurbannaise (81-69). Sehovic inscrit alors un nouveau tir primé et l’ASVEL perd de suite la balle sur la remise en jeu. Heureusement, Buducnost ne trouve pas la cible et Jefferson ne tremble pas sur la ligne de réparation tout comme A.D. Vassallo ensuite. Finalement, l’ASVEL s’impose ainsi sur le score de 85 à 76 et affrontera Le Mans au prochain tour.