samedi 21 janvier
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Nationale 2 & 3 > N3 : La situation à 3 journées de la fin

N3 : La situation à 3 journées de la fin

lundi 27 mars 2006, par Niko

Pour le moment, deux équipes ont déjà accroché leur place dans le wagon de la N2 sur les 12 à pourvoir. Les landais de Doazit et les banlieusards grenoblois de St Martin d’Heres ont donc réussi à s’extirper rapidement de la masse des 144 équipes en course au début de saison. Pour les 10 groupes restants, la bataille fait rage même si certains sont bien partis pour tuer le suspense rapidement.

Poule A

AL Roche la Molière (42-Loire) possède un bilan de 15-4 et une victoire d’avance sur le duo des Bouches du Rhône : ASPTT Ciotat-Aubagne et le Stade Marseillais UC. Mathématiquement, même le 4e (ASPTT Aix en Provence) est encore en course avec son bilan de 13-6. Un haut de tableau qui offre donc un scénario idéal pour les fans de sensations fortes. Roche-la-Molière doit se déplacer à la Ciotat lors de l’avant dernière journée. Roche la Molière, victorieux de 19pts à l’aller et bénéficiant du panier-average sur le SMUC possède donc la meilleur cote au vu du calendrier. A 3 journées de la fin, c’est sûrement l’une des poules les plus incertaines. Que le meilleur gagne !


Poule B

De ce coté là de la N3, le mystère s’est déjà envolé. Hagetmau Doazit, club landais, a obtenu sa promotion à l’étage supérieur grâce à un joli bilan de 16 victoires pour 3 défaites. Leur dauphin, Toulouse OL pointe déjà à 7 défaites.


Poule C

Deux équipes sont à égalité en tête du classement. Serreslous Horsarrieu et Tulle Correze vont donc se livrer un duel à distance. Affichant tout les deux un bilan de 16-3, ils relèguent St Clément des Baleines (Charentes Maritimes) à 3 victoires. Les landais de Serreslous possèdent le panier-average sur les joueurs de Tulle et partent donc favoris avant de se déplacer à St Clément des Baleines avant de recevoir Feytiat (12e/12) et de terminer à St Bruno de Bordeaux (11e). Pour Tulle Correze, le déplacement à Castel Gaujacq (6e) précédera deux matchs à domicile face à St Médard (9e) et Limoges Landouge (8e). Avantage à Serreslous qui devra cependant bien négocier leur déplacement de samedi, sous peine de voir Tulle prendre les rênes, direction N2.


Poule D

P3L Tours a pour le moment toutes les cartes en main pour la montée. Les tourangeaux bénéficient d’un bilan de 15-3 tandis que leur poursuivants Luçon (Vendée) et St Macaire en Mauges (Maine et Loire) sont à 13-6. 3 victoires d’avance à 3 journées de la fin mais un panier-average à l’avantage de Luçon et de St Macaire (en attendant le match retour). Pour parler simplement, il ne suffit que d’une victoire au PLLL Tours pour rejoindre leurs voisins de Joué-les-Tours en N2. Avec un calendrier qui les fera tout d’abord se déplacer à St Macaire puis recevoir Saumur (7e) avant de conclure à Poitiers 862 (10e). Même en cas de défaite samedi ils auront donc deux fois l’occasion de sceller leur montée.


Poule E

Réduits à 11, la poule E est le refuge de Drapeau de Fougères qui vient de descendre de Nationale 2. Ils ont de grandes chances d’y retourner très vite puisqu’avec un bilan de 16 victoires et 1 seule défaite puis le panier-average sur Reze Nantes ils ne leur manquent, à eux aussi, qu’une victoire pour valider leur promotion. Ils auront pour cela deux matchs à domicile (St Herbalin 6e et Pornic 7e) et un déplacement au CPBG Rennes (8e). Autant dire que les Nantais ne se font guère d’illusions, les bretons de Fougères ont bel et bien un pied à l’échelon supérieur.


Poule F

L’entente Le Chesnay/Versailles règne sur cette poule depuis le début de la compétition. La surprise vient donc de l’opposition, là ou on attendait Montivilliers (4e avec 11-8) on a vu les normands de Gravenchon (2e, 13-9) et de Bayeux (3e, 12-7). Là encore les Yvelinois pourraient valider leur billet dès samedi, une victoire leur suffisant pour clore le suspense. Samedi ils recevront Bihorel, lanterne rouge, et ils vaudraient mieux pour eux vaincre car après se dessine deux déplacements à ....Gravenchon et Bayeux ! Ce qui pourrait nous promettre deux dernières journées à rebondissements. Il s’agira donc pour ses poursuivants de croiser les doigts pour un exploit de Bihorel, du coté du Château on espère bien évidemment que la logique sera respectée.


Poule G

Après un départ canon, l’Entente des 2 caps (16-3) situé dans le Pas-de-Calais semble vouloir ménager le mystère sur la montée. Invaincu à la fin des matchs allers, les Nordistes se sont inclinés trois fois en 4 déplacements depuis. Ils gardent la meilleur cote dans la dernière ligne droite mais devront se méfier des promus val de marnais de Malakoff (15-4) qui restent sur 6 victoires consécutives. Dans une poule ou on attendait Argenteuil (5e, 13-6) on voit finalement émerger les survivants de Rueil (3e, 14-5) qui gardent un maigre espoir mais ne possédent pas le panier-average ni sur les nordistes ni sur les franciliens. Déception aussi pour les relégués de N2, BC Ardres qui dans une des poules les plus homogènes doivent se contenter d’une 4e position (13-6). Pour la montée, l’Entente des 2 Caps bénéficient du panier-average sur Malakoff (+19) en attendant le match retour et sur Rueil. Lors de la prochaine journée l’Entente recevra Beauvais pendant que Malakoff se déplacera à Douai (11e). Pour l’avant dernière journée Malakoff recevra l’Entente et devra donc les battre de plus de 19 points pour prendre la première place. En cas de victoire sur un écart moins important, une victoire de l’Entente sur Franconville lors de la dernière journée suffira. Le mois d’Avril promet donc d’être chaud sur la poule G.


Poule H

La poule des penalités ! 3 équipes penalisés par un ou plusieurs points de penalités et dans le rôle principal, les Cheminots de Calais. Pour avoir effectué une erreur sur la feuille de marque lors du match Calais-Alfortville, Calais s’est vu retirer les 2 points de la victoire et pire...Alfortville gagne le match sur tapis vert et a donc match gagné. La poule dominée depuis le début de la saison par Calais et Le Mée prend donc un autre visage. Alfortville prend la tête avec 15-4, Le Mée est second avec 14-5 et Calais troisième avec 14-4 + 1 penalités. A 3 journées de la fin, Alfortville a donc une chance inespérée de monter après 3 ans à échouer d’un souffle. Invaincu à domicile, ils devront vaincre Gouvieux (8e) et Neuilly (9e) lors de la dernière journée. Entre les deux, ils devront passer l’obstacle de Tremblay (5e). Pour les Méens, relegués de N2, ils devront vaincre St Denis puis à Fresnes avant de conclure contre...Calais. Ce qui aurait du être la finale du championnat risque fort de se transformer en simple match de gala. Le Mée possédant le panier-average sur Alfortville n’a plus son destin en main et devra attendre un faux pas des Val de Marnais.


Poule I

L’UBFL, Union Basket Flandre Littoral, est un club satellite du BCM Gravelines-Dunkerque. Pour eux la règle des moins de 21 ans n’est pas trop un problème et pourtant ils naviguent en pôle position depuis le coup d’envoi de la saison. Après 12 victoires de rang, les Nordistes ont baissé pavillon 2 fois et la première fois fut à Juvisy. Les Essoniens sont justement leur principal poursuivant (16-3) avec Orchies BC (15-4). L’UBFL possède le panier-average sur ces 2 poursuivants (+12 sur Orchies, en attendant le match retour). Pour que Juvisy ou Orchies puisse monter il faudrait 2 défaites des leaders sur les 3 dernières journées. Si samedi, en déplacement à Orchies ils seront surement en difficulté, les deux derniers matchs leur offre la réception de Metz et Hagenau respectivement 9e et 8e de la poule. On imagine mal les « ch’tis » ternir leur parcours sur la fin même si leur moyenne d’age incite à la prudence, et si la pression avaient raison du collectif nordiste ? Juvisy et Orchies espèrent donc une fin heureuse, les faveurs des pronostics restent cependant pour le leader.


Poule J

Voilà un des scénarios les plus « hitchcockien » de cette fin de saison. Si les jurassiens de Lons le Saunier ont longtemps flirté avec la perfection (16 victoires lors des 16 premières journées), les voilà maintenant sur la corde raide. La faute à un duo de « cigognes » aux dents longues et acérées. Avec un bilan de 19 victoires pour 1 défaite (1 match en plus que ses concurrents), l’ASM Pfastatt a pris le relais en tête de la course. A la troisième place du podium, Kayersberg (16-3) n’a pas dit son dernier mot. Pour compliquer le tout le calendrier nous promet des affiches Kayersberg-Lons le Saunier et Kayersberg-Pfastatt. Pfastatt se déplacer aussi chez le 4e, Electricité Strasbourg qui est libéré de toute pressions et enchaîne les bons résultats. Lons-le-Saunier aussi devra se déplacer à Electricité Strasbourg. Gare aux habitués du pacemaker, la fin de saison risque d’être sur haute tension dans les travées de l’est de la France. On notera néanmoins l’avantage de Pfastatt qui en plus de compter 1 et 2 défaites de moins sur ses concurrents bénéficient du panier-average sur Lons (+41) et en attendant la revanche, possède +24 sur Kayersberg. Entre Lons et Kayersberg, avantage aux jurassiens (+13). Tout les scénarii sont possibles à 3 semaines de la délivrance.


Poule K

Deuxième poule à avoir rendu son verdict, la poule K a été remportée par St Martin d’Heres, club de l’agglomération grenobloise. Avec 17 victoires pour 2 défaites, ils ont repoussés les assauts de Menton (13-6), de Poligny (12-7) et d’Oullins Ste Foy.


Poule L

Une poule « exotique » de N3 (Puy de Dôme, Vaucluse, Corse, Rhône, Drôme...) qui a permis à Sorgues de sortir du lot. Avec 16 victoires et 3 défaites, les hommes du président Jean Belluci ont su jongler avec les épreuves kilométriques pour prendre les devants. Les Auvergnats d’Issoire sont à la deuxième position (13-5) et conservent leurs chances. Cependant Sorgues dispose d’un calendrier abordable avec un déplacement à Tarare (9e) puis deux réceptions (Issoire et Quincie en Beaujolais 7e). Issoire qui a joué un match en retard à Montélimar samedi, devra gagner dans le Vaucluse et attendre un nouveau faux-pas des leaders. Avec son destin en main, les Sorguais ont là aussi les faveurs des pronostics.


Les 10 meilleures attaques

1 ASPTT Ciotat-Aubagne (Poule A) 96.9 pts / match
= Serreslous Horsarrieu (Poule C) 96.9 pts / match
3 Drapeau de Fougères (Poule E) 89.4 pts / match
4 Calais BCJMC (Poule H) 88.9 pts / match
= SM Pfastatt (Poule J) 88.9 pts / match
6 Montbrison BC (Poule A) 87.6 pts / match
7 Alerte Juvisy (Poule I) 87.3 pts / match
8 CS Bayeux (Poule F) 86.6 pts / match
9 Entente des 2 Caps (Poule G) 85.9 pts / match
10 Oullins Ste Foy (Poule K) 85.8 pts / match

4 leaders sont dans les 10 meilleures attaques.


Les 10 meilleures défenses

1 Le Mée SMVS (Poule H) 64.9 pts / match
= St Martin d’Hères (Poule K) 64.9 pts / match
3 Hagetmau Doazit (Poule B) 66 pts / match
4 Kayersberg (Poule J) 66.1 pts / match
5 Avenir de Rennes (Poule E) 66.8 pts / match
6 Sorgues BC (Poule L) 67.7 pts / match
7 Flandre Littoral (Poule I) 67.6 pts / match
8 Lons-le-Saunier (Poule J) 67.9 pts / match
9 P3L Tours (Poule D) 69 pts / match
10 St Laurent de la Plaine (Poule D) 69.9 pts / match

5 leaders de poule dans les 10 meilleures défenses.


Jusqu’au 15 avril aux alentours de 22 heures les joueurs, entraîneurs, dirigeants et supporters des équipes de N3 n’ont pas fini de rire ou de pleurer. Pour le moment 2 poules sur 12 se concentrent sur la bataille pour le maintien. Combien d’autres poules vont achever le suspense dès samedi ?