lundi 16 janvier
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Nationale 2 & 3 > N2 Poule C - 18ème journée : Ca continue pour le Caen BC

N2 Poule C - 18ème journée : Ca continue pour le Caen BC

mercredi 15 février 2006

Le Caen BC a fait chuter le leader Boulogne, et dans le même temps, l’Aurore de Vitré a écarté définitivement Tours Joué Basket du titre. Lille Métropole n’a fait qu’une bouchée des Normands du CA Lisieux, la JALT le Mans a très certainement condamné définitivement Escaudain, Marne la Vallée s’est imposé en déplacement à Charenton, et l’AS Cherbourg a consolidé sa cinquième place en disposant de Ste Luce.

JALT LE MANS - ESCAUDAIN BASKET 89 - 64

S’il restait un petit espoir aux Escaudinois de se sortir du guêpier dans lequel il se sont mis, c’était bien le match de samedi au Mans.
« Hélas, les joueurs n’ont pas compris l’enjeu. Il n’y a pas eu de révolte , d’envie » regrette David Portenard.
Les Escaudinois prirent une nouvelle fois un départ catastrophique (31-13, 10e).
Ils firent bien jeu égal avec les Sarthois mais avant le repos l’écart était creusé (48-30, 20e). Et Le Mans se mit définitivement à l’abri (70-47, 30e), pour finalement l’emporter, 89-64.
« Trop de joueurs cadres sont passés à travers, étaient aux abonnés absents et le secteur intérieur a été inexistant.
Le déroulement du match a obligé de prendre trop vite des temps morts et les changements de défense n’ont rien amené.
Je pense que certains joueurs ont pris cette rencontre à la légère »
conclut le coach escaudinois.

Escaudain Basket ne peut quasiment plus se maintenir à la régulière. Dernier challenge : éviter la dernière place actuellement détenue par Ormes et espérer être repêché en fin de saison...

- LE MANS : Godin 25 • Laout 24 • F.Vallejo 3 • Vanacker 13 • Charles 12 • Mageot 12.

- ESCAUDAIN : Mokoteemapa 17 • Carpentier 4 • Andoh 14 • Dikoumé 8 • Richard 5 • Montuelle 2 • Ploegaerts 12 • Morin 2.

CAEN BASKET CALVADOS - SOM BOULOGNE 80 - 76

GIF - 36.2 ko
Cédric Miller

Invaincus depuis le début des matchs retours les hommes de JM. Bouthors entamaient le match par le bon bout (9-7 , 5’), jouant vite avec beaucoup d’aisance ils signaient un 11-0 en 3 minutes (20-7 , 8’), ayant même 20 pts d’avance (32-12 ,16’), mais par Miller et Szymkowiak les jaunes retrouvaient des couleurs à la pause (39-22). A la reprise le leader dominateur aux rebonds en faisait voir de toutes les couleurs aux locaux qui s’accrochaient à leur avance (44-32 , 25’), et (57-44 , 30’) C’est à ce moment que Olivier Bourgain demanda un changement de défense à ses hommes pour opter pour une défense tout terrain, sous le poids des fautes les caennais voyaient leur avance fondre comme neige au soleil , mais il était dit qu’ils conserveraient le gain du match jusqu’au bout.

- CAEN : Delcombel (9) - Oyié (18) - Eleka (DNP) - Mar (9) - Vidal (12) - Hébert (4) -Jardry (14) - Budzinauskas (14)

- BOULOGNE : Sarhaoui (15) - Ragland (14) - Szymkowiak (24) - Miller (16) - Belabre (1) - Bigote (6)

SC CHARENTON - MARNE LA VALLEE 84 - 89

Après un bon départ +15 à la 12°, les locaux peinent dans le deuxième quart et la série de tirs primés de Broudic et Avez. Repassés en tête à 2’ de la fin Charenton succombe sur une série de 6 LF. avec possession pour Technique ou Disqualifiante.

- SC Charenton : Brunet 15, Noha-Pascual 15, Haïf 2, Hassen 13, Reghaissia 4, Bonsang 8, Mahboub 5, Séjor 6, Ngui 9, Carré 7 Entr G. Caruhel

- Marne La Vallée :Broudic 23, Cissé 6, Avez 9, Naudin 14, Malfleury 17, Bambara 13, Mienandi 7

AURORE VITRE - TOURS JOUE BASKET 92 - 68

Smagge donnait le ton en inscrivant les deux premiers points de la partie (2-0, 1’). Les Tourangeaux, véritablement étouffés par une défense vitréenne agressive, ne parvenaient à trouver la solution (13-8, 4’). Donnard permettait même à ses couleurs de franchir le cap du premier quart temps avec douze points d’avance (30-18, 10’). Un parfait début de match qui allait se confirmer par la suite (49-35, 17’). La mi-temps sifflée sur de score de (55-39), on voyait mal les Tourangeaux revenir dans la partie. Et le troisième quart temps allait confirmer cette tendance. Avec des Vitréens toujours aussi à l’aise aux tirs, l’écart stagnait à quinze points pendant toute la durée de cette période (72-55, 30’). Le baroud d’honneur des Tourangeaux allait interrompre momentanément l’euphorie vitréenne au cours du quatrième quart temps. Et ce durant les cinq premières minutes au cours desquelles les Vitréens ne parvenaient pas à inscrire le moindre point (72-64, 35’). Mais le réveil était sonné par un panier à trois points de Darnauzan, redonnant un écart raisonnable à ses couleurs (75-64, 35’). Le début de la fin pour Tours qui voyait les Vitréens prendre désespérément le large (88-68, 38’). Brazil, Boquet et Donnard s’en donnaient alors à cœur joie, ponctuant la rencontre sur un écart de vingt-quatre points (92-68 ).

AURORE VITRE-TOURS : 92-68 (30-18, 55-39, 72-55, 92-68 ).

- AURORE VITRE : Fadier 2, Darnauzan 9, Boquet 22, Ebaka 8, Brazil 20, Margueritte 9, Smagge 12, Donnard 10.

- TOURS : Tschamber 17, Cravenaud 7, Seké 5, Fofana 1, Simic 1, Baykam 6, Lorry 21, Ladine 10.

LILLE METROPOLE BASKET - CA LISIEUX 110 - 68

Les hommes de Christian Cléante n’ont pas fait dans la dentelle contre Lisieux
Boulogne battu à Caen qui lâche du lest, Joué-les Tours qui perd ses derniers espoirs en Bretagne et Lille qui ne rate pas l’occasion en atomisant Lisieux, la lutte pour la montée en Nationale 1 semble désormais se résumer en un duel à distance entre Vitré et le LMBC.
Contre les Normands, la bande à Cléante n’a pas fait les choses à moitié dans un Palais Saint-Sauveur raisonnablement rempli. Si les Lexoviens parvenaient à faire illusion pendant les cinq premières minutes, effaçant par Urie et Scroffennecher un 8-0 initial pour mener 9-11, ils perdirent ensuite rapidement pied. Leur défense en zone prit très vite l’eau devant la parfaite relation entre les extérieurs et pivots lillois. Defoe et N’Dour, quand ce n’était pas Seigneur, faisaient le ménage sous les panneaux et récoltaient une moisson de ballons aux rebonds offensifs. Comme Bole et El kdhar en profitaient pour faire admirer leur froide adresse à longue distance, la rencontre était pliée à la pause (66-42).

Avec Latioui et Barbry à la baguette, le LMBC imposait ce jeu de mouvement qui fait sa force depuis le début de saison, d’autant qu’en face on payait au prix fort l’absence de compétition pendant quinze jours d’où une incapacité à suivre le rythme soutenu de la rencontre et de rivaliser au niveau de l’intensité.
Le résultat acquis, Christian Cléante donnait du temps de jeu à Maquere, Zamiara et Cissé, trois jeunes espoirs formés au club. Après quelques minutes d’adaptation, ils démontrèrent tout leur talent en finissant avec brio le travail entamé par leurs aînés. Les Normands ne pouvaient en effet empêcher l’écart de grandir. Symboliquement, Mamadou Cissé permettait à son équipe de passer la barre des cent points.
« Les jeunes ont apporté leur pierre à l’édifice. Ils ont prouvé qu’ils méritaient leur place dans l’équipe », se réjouissait Cléante à l’issue d’une soirée porteuse d’espoirs pour un avenir radieux.

- LILLE : Defoe 14, Barbry 4, Maquere 2, Cissé 6, El Khdar 17, Bole 23, Latioui 15, Zamiara 7, N’Dour 6, Seigneur 16.

- LISIEUX : Urie 20, Léger 16, Chougard 11, Mendy 2, Cavor 5, Scroffernecher 12, Théophile 2.

AS CHERBOURG - ST LUCE DOULON 83 - 63

Bien que le score indique vingt points d’écart, les Cherbourgeois ont été accrochés pendant 30 minutes (49/50), et ce sont les joueurs du banc qui ont remis les Ascistes sur les bons rails. En retard sur chaque action, dominés à l’intérieur, en panne d’adresse (9-16, 6’) il fallut une bonne série de Lionel Médina pour permettre à Cherbourg de revenir, aidé en cela par Flavien Monrocq (17-20 , 10’). Mieux organisé en défense malgré les fautes des intérieurs ,une claquette de Parker (30-31 , 15’ ) et au buzzer Giard permettait à l’ASC de passer en tête à la pause (36-35). Bien qu’à la reprise les Cherbourgeois signaient un 9-4, (45-39, 23’) ce sont les visiteurs qui viraient en tête (49-50 , 30’).St Luce visiblement à bout de souffle laissait Gregorieff et Parker paracher le succès des Manchois.

- CHERBOURG : Monrocq (12) - Gregorieff (16) - Capitaine (2) - Le Rouxel (4) - Giard (8) - Medina (18) - Jandia (7) - Diélundama (2) - Parker (14)

- ST LUCE : M.Ouattara (17) - Collet (22) - Samy (8) - Gacko (8) - Dreano (6) -Vergnol (2)

Avec la participation de G.Schopfer