mercredi 22 février
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Nationale 2 & 3 > N2 - Poule B : En attente de décisions...

N2 - Poule B : En attente de décisions...

dimanche 1er avril 2007, par DS

Voilà comment on peut résumer la fin de saison dans la poule.

En bas, tout le monde attend de savoir ce qu’il va advenir de La Seg suite au dossier en cours. Et en haut, Rupella et Blois auront l’oreille tendue le 04 avril, date présumée de la réponse éventuelle (beaucoup de précautions) à la requête déposée au Conseil D’Etat contre la FFBB.

Si le club requérant avait gain de cause, cela signifierait montée directe pour l’A.D.A. Blois, et soupe à la grimace pour des Rochelais définitivement 2e depuis samedi, nous y reviendrons.

Frères d’armes :

Les Montois et les Monséguro-Mantois se sont affrontés vendredi, en derby avancé du championnat des Landes de NM2. La spirale continue pour les verts, qui ne sortent plus la tête de l’eau.

Score : 98-92

Pour la 4e place :

Les Vauzelles au printemps se transforment en traquenard pour les visiteurs. Cognac s’est défait de Garonne BC qui continue à plonger.
Score : 99-82

Le jardin du voisin :

Autre derby, cette fois-ci entre le HDC et l’ASH. La défense Doazitienne aura eu raison du maillot mi ciel-mi vache Milka. L’ASH a presque refermé la porte de l’ascenseur vers la NM3.

Score : 79-65

Derbies, on continue :

Auch jouait gros en se déplaçant à Valence. Une victoire aurait été un vrao bonus dans une course au maintien. Les Gersois en blanc s’imposeront donc sur le fil face aux Gersois en rouge.

Score : 81-78

La galère jusqu’au bout :

Voilà comment on pourrait résumer la saison du P3L. En venant s’imposer sur le fil à Tours, La Seg équilibre presque un bilan honorable, mais qui risque de ne plus être le même, décision fédérale oblige. Bon courage aux joueurs de Coach Andorin...

Score : 86-84

Sauvetage en poche :

Gagner à Serres-Gaston n’est pas chose facile, le TJB l’a fait... Sur le fil, d’un panier d’écart. Occasion ratée pour les Canaris de se mettre complètement à l’abri...

Score 96-98

Bienvenue dans le chaudron Blésois !

La Rochelle se déplaçait presque en favori samedi soir. Maizeroi absent, les Rochelais y voyaient là un signe pour enfin vaincre le sort qui s’acharne sur eux depuis plusieurs saisons. Même si cette année, 1ere ou 2e place n’ont qu’une relative importance.

JPEG - 92.6 ko
Marc Mercier

Dans un Palais Des Sports archi-comble, une belle affiche à jouer. "On aurait eu la salle pour, on honorait une demande d’environ 3000 places sans soucis" disait un dirigeant du club en début d’après-midi. On veut bien le croire. A guichets fermés depuis 10 jours, le match avait tout pour plaire, au delà d’une simple affiche "1er contre 2e". Un gros effort des bénévoles du club a permis de lancer la soirée, le reste appartenant aux joueurs.

Logiquement battus à l’aller, les Rochelais restaient sur une impressionnante série de victoires. Ayant récupéré Lavis et Delzon, qui n’étaient pas du voyage à Cahors en coupe, les bleus venaient clairement faire un coup... Qui se transformera bien vite en coup d’épée dans l’eau.

La rencontre débute à un rythme élevé, avec un chassé-croisé permanent au départ. Les deux équipes se rendent coup pour coup. Bien emmenés par Percevault, les Rochelais commencent à prendre un peu d’avance. Jusqu’au réveil du chaudron. La Rochelle n’aura mené qu’au début, et le reste sera à sens unique. 22-22 à la fin du premier 1/4 temps.

Et Blois accélère. Rapidement privés de N’Dour, sanctionné de 3 fautes, la machine ne s’enraye pas pour autant. 26-15 sur le second acte, 48-37 à la mi-temps.

Les coaches Rochelais, fiers de leur défense et de leur jeu "à la Nantaise", voir dans Sud-Ouest, devaient être pour le moins inquiets à la mi-temps : jouer Blois sur des bases comptables aussi élevées n’a jamais trop réussit aux visiteurs cette année.

Et la donnée se confirme. Dans une seconde mi-temps à sens presque unique, Blois terminera le travail comme il l’a commencé : dans un brouhaha terrible. Et en ne concédant "que" 72 points, laissant les Rochelais à 1/20 à 3 points.

On retiendra côté Rochelais la bonne prestation de Percevault, qui a tenu son équipe à bout de bras. Amet n’a pas démérité non plus, en ne forçant jamais -contrairement à N’Kembe-, malgré l’étouffante présence d’un Marc Mercier impressionnant.

Marc Mercier d’ailleurs, qui a bien du faire regretter à V. Van De Weghe de l’avoir surnommé "Monsieur 1/200" lors d’un briefing vidéo. Ligne de stats de samedi ? 18 points à 70%, ajoutés à plein de petites choses utiles. A noter également la perf de Brazil, toujours aussi efficace. Mais au delà des joueurs, on a vu une équipe, soudée, intraitable malgré l’absence d’un joueur majeur, en la personne de Maizeroi.

Messieurs les détracteurs...

Suggestion pour que la fête soit totale : une montée directe suite à la décision du Conseil D’Etat.

La pro A étant visiblement partie pour rester à 18, on peut se prendre à rêver d’une bonne nouvelle....

Les Classements :

En haut c’est fait.

Blois/Rupella/Valence

En bas, c’est à faire, La Seg oblige, et c’est dur de se projeter.

Et dans les landes ?

HDC/SM/CSG/ASMM/ASH... Et au moins une équipe dans la charette....

Quizz pour finir :

Saurez-vous reconnaître le coach de la poule, gentiment caricaturé sur le site du CD 40 et présenté ci-dessous ?