dimanche 22 octobre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > NBA > NCAA : Clap de fin pour les Gators

NCAA : Clap de fin pour les Gators

mardi 3 avril 2007

L’année passée, Joakim Noah avait écrit une page d’histoire du basket français en devenant le premier français à devenir champion NCAA. Lundi soir, avec ses potes des Gators, il a écrit une page d’histoire du basket mondial en remportant la finale de NCAA face à Ohio State, 84-75.

JPEG - 19.2 ko
Joakim Noah

C’est littéralement une Equipe qui a réalisé un exploit en remportant le titre NCAA deux années de suite. La dernière équipe à l’avoir fait fut Duke en 1991-92. En plus du back to back, l’université de Florida est devenue la 7e université de tout les temps à remporter le titre en BasketBall mais aussi en FootBall US la même année. Autant dire que la fête sera de taille les jours prochains à Gainesville. Billy Donovan (coach basket) et Urban Meyer (coach foot) ont collaboré tout au long de l’année pour réaliser cet exploit et justifier le budget alloué au département sportif de plus de 50 millions d’euros !

Joakim Noah et sa bande, qui ont fui l’argent de la NBA la saison dernière, n’ont plus vraiment le choix maintenant. Même si hier soir sur ESPN, Dick Vitale parlait de back-to-back-to-back, l’avenir de Noah, Green, Brewer, Hordford (bilan de 59 victoires et 10 défaites depuis qu’ils jouent ensemble) est sous les lauriers et les comptes bancaires de la NBA. Même le shooteur Lee Humphrey qui a encore fait chauffer son poignet contre Ohio State (4/7 à 3-points) pourrait devenir un rôle player que la NBA aime tant.

Avant la ligue de David Stern, les Gators ont joué un dernier match amateur, devant 51000 personnes. Après un départ tranquille, Florida s’est appuyé sur ses shooteurs (10/18 derrière l’arc) et sur un jeu rapide. Le papy Greg Oden a fait parler son physique (25 points et 12 rebonds) mais les Gators ont fait parler leur jeu collectif et leurs cœurs. Pour finalement remporter leur deuxième titre NCAA et organiser une fête dont personne ne peut imaginer l’ampleur, « seulement ceux qui y seront » dixit Noah. On veut bien le croire...

Pour les férus de stats : Noah 8 points et 3 rebonds n’a pas eu l’ampleur personnel attendu. Mais le seul objectif pour ce français sans papier était le titre. Objectif atteint pas besoin de chipoter avec des stats.