mardi 25 avril
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Nationale 2 & 3 > N2 : Casting terminé pour St Vallier

N2 : Casting terminé pour St Vallier

lundi 7 mai 2007, par DS

La loi des premiers...

La Rochelle, Souffel, Le Puy et l’UBFL sortent du loft...

Logique respectée ?

On peut dire que oui, sans trop se mouiller, et sans y risquer un pari équivalent à un mois de salaire, tant c’est évident en terme de logique sportive.

Dans le prévisionnel de ces 1/4 de finale, les tendances étaient les suivantes :
Andrezieux-Souffel : 65-35
Boulogne-Le Puy : 60-40
Prissé-La Rochelle : 50-50
Blois-UBFL : 60-40

Pour le 1er quart, concernant les Foréziens, il paraissait clair que le déplacement à Souffel était à haut risque. Malgré un bilan moins avantageux que les autres équipes qualifiées, l’adversaire d’Andrezieux allait crânement jouer sa chance à domicile. En limitant la casse, avec un simple débours de 3 points, il était cependant difficile d’envisager de revenir victorieux du Palais des Sports ce samedi 5 mai...

Le 1er de la poule A l’emporte sur le 2nd de la D. Pas de surprise.

La série SOMB-Le Puy voyait s’affronter 2 gros clients. En allant s’imposer en Haute-Loire sur la fin de rencontre, Boulogne prenait une option conséquente avant un match retour joué vendredi. 9 points d’écart, à l’aller et au retour. Grande régularité, donc, et sur un score presque équivalent. Boulogne prend donc la route de Saint-Vallier.

Le 1er de la poule C l’emporte sur le 2nd de la A.

Prissé-La Rochelle. Annoncée équilibrée et très ouverte, le 50-50 pronostiqué s’est avéré exact. Seul 1/4 à connaître des prolongations, le résultat est à nouveau le même pour des Rochelais qui restent au port, en conclusion de leur 9e saison de NM2. Le match aller, entâché de divers incidents, dont notamment la polémique du tir accordé, visiblement à tort, à 3 points, ou encore une "vive discussion" entre le coach Prisséen et quelques locaux, restera sans doute en travers de la gorge des Maritimes. En effet, la prolongation est tout simplement due à une avance de 5 points, arrachée sur le fil par les Tangos. Or, avec 2 points au lieu de 3, point de temps additionnel... Mais comme le disait un des Rochelais après le match "c’est la loi du sport, et on a fait le maximum". Prissé s’en sort grâce à sa légendaire combativité, et au soutien de son chaudron.

Clubs de la poule B, mauvaise nouvelle, n’étant pas en demies, point de repêchage envisageable pour les Rochelais qui seront encore là l’an prochain.

Malgré les heurts, la logique comptable est respectée. Le 1er de la poule D bat le 2nd de la B.

Blésois et Nordistes se retrouvaient pour un baroud d’honneur au Palais Des sports, une semaine après un match engagé. J-G Hennequin déclarait à la NR souhaiter ne pas être pris de haut dans le Loir-Et-Cher, il aura été "rassuré". Ce n’est pas dans les habitudes des hommes de N. Faure, qui ont plutôt tendance à jouer quel que soit l’adversaire...Et à ne pas s’arrêter. Le match, défensif dans les premiers instants, s’est assez vite emballé. Venus à 8, les Nordistes avaient surtout à coeur de terminer leur saison la tête haute.
La "F1 Blésoise" décrite par le coach Unioniste n’aura pas trouvé de grain de sable, mis à part peut-être le diable de fiston Hennequin, très en verve, et son monomaniaque du tir de coéquipier. Camara et Ayivi bien muselés, l’écart s’est vite creusé et le match devenu à sens unique. Blois s’impose au final de 27 points dans une ambiance de fête.
Les joueurs de Grand-Fort-Philippe sont éliminés, avec les honneurs, et auront en tout cas eu une attitude d’un grand fair-play en remerciant et applaudissant un public "parfois chambreur, mais toujours correct" selon les dires d’un visiteur du soir. Preuve que l’on peut être compétiteur et respectueux...

Le 1er de la poule B bat le 2nd de la C.

Conclusions hâtives et discussions de comptoir :

Il fallait être 1er, alors pour se qualifier ma brave dame ? Ah, ça oui...

Et à quoi donc qu’ils servent d’abord les playoffs, si les seconds ils se qualifient pas ?
A faire plaisir à tout le monde, en rajoutant des matches et de la fatigue... Un peu comme les barrages l’an dernier, uniquement à l’avantage des clubs de NM1 !

On doit faire quoi, quand on est une équipe qualifiée, jusqu’à qu’on va à Saint Vallier ?
Etre patient, et surtout ne pas se demander si une telle formule a une vraie utilité, ni si elle est vraiment équitable, pardi !