samedi 19 octobre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > CDF : Gravelines s’incline avec les honneurs

CDF : Gravelines s’incline avec les honneurs

jeudi 8 mai 2003, par Romain Luperini

Pau-Orthez (notre photo) plus tranchant en seconde mi-temps a remporté la coupe de France au dépend de Gravelines 82 à 74. Il s’agit là d’un doublé pour Pau déjà détenteur de ce trophée qui aura dû batailler devant un BCM très opportuniste : 37 à 35 à la mi-temps pour Gravelines.

image 384 x 258

D’entrée de Jeu, Pau-Orthez affiché son statut de favori en dominant une équipe gravelinoise trop stressée dans le Palais omnisports de Berçy quasi plein avec 12 000 personnes, une première pour les joueurs du Sportica ! Après un 15-3 des palois qui semblaient avoir déjà tués le match, Gravelines profitait de l’occasion pour ne pas se laisser distancer en ne comptant plus que 9 points de retard après 10 minutes de jeu : 16 à 25.

Alors que des regrets pouvaient être affichés sur la prestation du BCM sur la ligne des lancers-francs, Strong sonnait d’entrée de second quart-temps la revolte grâce à un tir à trois points (19-25). André Woolridge y mettait également du sien bien aidé par un Korytek métamorphosé après sa toile du 1er QT. Pau doutait alors et Gravelines infligeait une série avec un 12-0 alors que les palois n’inscrivaient que 10 points contre 21 pour les nordistes. A la mi-temps, Woolridge par un dernier lay-up donnait l’avantage à Gravelines 37 à 35.

Le 3ème quart-temps voyait des joueurs palois bien plus concentrés et appliqués face au 25% de réussite dans le 2ème QT. Bien porté par Dragan Lukovski, Rod Sellers faisait le reste pour que Pau reprenne les commandes à 56-45 après 26 minutes de jeu. Un écart plus ou moins identique et le troisième quart-temps était largement dominé par Pau 29-16 : 64-53.

A 5 minutes de la fin, Florent Piétrus et Cyril Julian hérités tous les deux d’une cinquième faute éliminatoire. Pau n’était cependant pas affaiblit avec 5 points d’avance à 3 minutes de la fin. Strong était lui aussi renvoyé sur le banc après 5 fautes et Pau n’avait plus qu’à assurer son succès face à Gravelines qui aura raté l’exploit sur la ligne des lancers à 22/44 !

Les réactions : (source : Basket France)

- Jean-Luc Monschau (entraîneur de Gravelines) : "Le match ne nous apporte que des regrets. L’équipe a fait preuve de nervosité qui s’est ressentie dans plusieurs parties du jeu comme les lancers-francs. Nous n’avons pas fait preuve de sérénité en attaque. En défense, les joueurs ont été courageux pour compenser et nous avons réussi à revenir à la mi-temps. En seconde période, nous n’avons pas eu la réussite nécessaire pour revenir. C’était pour la plupart des joueurs leur première participation et la nervosité du débutant a pris le dessus. Cette finale a été une belle fête, un événement pour le club. Les supporters étaient présents, l’ambiance était formidable. Nous avons une grosse envie de revenir l’année prochaine avec eux, avec plus d’expérience et moins de nervosité."

- Frédéric Sarre (entraîneur de Pau-Orthez) : "Ce fut un match très âpre car Gravelines a donné beaucoup d’intensité au match. On s’attendait à toute cette résistance, à cet engagement. Ils sont revenus très vite et nous ont mis une forte pression. La mi-temps a été nécessaire pour recadrer les objectifs offensifs et défensifs. Cela nous a permis de contrôler les choses et le rythme du match. Ce fut un combat agressif où les joueurs se sont livrés un gros combat. Nous avons connu des soucis dans notre capacité à bien alterner les rythmes. Mais les joueurs se sont repartis les efforts pour parvenir à s’imposer."

La fiche de la rencontre :

Score des quarts-temps : 25-16, 10-21, 29-16, 18-21

- Pau-Orthez : 28 paniers (dont 6 sur 22 à 3 pts) sur 71 tirs - 20 LF sur 33 tentés - 48 rebonds - 13 passes décisives - 8 balles perdues - 31 fautes personnelles - 2 joueurs éliminés : F. Piétrus (34), Julian (35)

Marqueurs : Lukovski (14), M. Piétrus (16), Julian (4), Drozdov (9), Dubos (5), F. Piétrus (2), Hill (8), Diaw (6), Sellers (18)

- Gravelines : 23 paniers (dont 6 sur 15 à 3 pts) sur 62 tirs - 22 LF sur 43 tentés - 52 rebonds - 11 passes décisives - 16 balles perdues - 25 fautes personnelles - 2 joueurs éliminés : Strong (37), Georget (40)

Marqueurs : Bouziane (6), Perica (10), Strong (17), Lear (5), Georget (3), Woolridge (19), Korytek (14)

Les autres résultats de la Coupe de France :

- Cadettes : Arras 63-49 Aix en Provence
- Cadets : Le Mans 84-74 Roanne
- Féminines : Valenciennes 100-68 Villeneuve d’Ascq

Photo : Damien Meyer