vendredi 24 mars
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > AppartCity Cup : Limoges diminué mais vainqueur

AppartCity Cup : Limoges diminué mais vainqueur

samedi 26 septembre 2015, par Christophe Blandin

Dans la 1ère demi-finale de l’AppartCity Cup, le Limoges CSP s’est imposé au finish sur le score de 74 à 72 face au Mans en dépit de l’absence de joueurs majeurs.

Photo : Aldo Curti (crédit : Gaëlle Louis)

Privé de Randy Culpepper (on parle de DaShaun Wood pour le remplacer...), de Mark Payne et d’Ali Traoré, le Limoges CSP arrivait diminué dans la nouvelle enceinte de Nantes Métropole. Mais c’était pourtant bien les joueurs de Philippe Hervé qui creusaient un écart dans cette première demi-finale de l’AppartCity Cup. Pour son retour au sein de l’effectif limougeaud, Léo Westermann se montrait précieux à la mène tandis que Will Daniels (16 pts et 6 rbs) exploitait les nombreuses failles dans la défense mancelle.

JPEG - 76.9 ko
Léo Westermann
Photo : Gaëlle Louis

L’écart montait jusqu’à +16 en faveur du CSP qui développait un solide jeu collectif et pouvait compter sur un Nobel Boungou colo incisif offensivement (17 pts). A la mi-temps, Limoges comptait toujours 12 points d’avance : 37-49. Mais le MSB resserrait sa défense en seconde mi-temps et cela commençait à porter ses fruits. Un 8-0 dans le 3ème quart-temps les rapprochait du CSP puis un 10-0, à cheval sur les 3ème et 4ème quart-temps, leur permettait d’égaliser à 64 partout.

Mouphtaou Yarou (15 pts et 6 rbs au total) faisait parler sa puissance dans la raquette alors que Mike Gelabale (10 pts et 6 rbs) se montrait rapidement très efficace dans le système d’Erman Kunter, face à son ancienne formation qui plus est. A l’essai, l’arrière US Jason Westrol était quant à lui loin de briller, de quoi s’interroger sur son avenir en Sarthe...

Tout allait donc se jouer dans les dernières minutes et c’est Limoges qui remportait la mise grâce à la sérénité sur la ligne des lancers-francs d’Aldo Curti, toujours à la recherche d’un club et qui s’entraîne avec le CSP depuis quelques semaines. Le Mans aurait malgré pu l’emporter en héritant de la balle dans les dernières secondes suite à une balle perdue bêtement par Wojciechowski mais la tentative au buzzer de Pape Philippe Amagou à 3 pts ne trouvait pas la cible.