mardi 22 août
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Pro A : Cholet explose à Chalon... La faute à qui ?

Pro A : Cholet explose à Chalon... La faute à qui ?

mercredi 5 janvier 2011, par patnba

Cholet jouait son match de la douzième journée en retard, hier soir, à Chalon-sur-Saône. Si les Choletais ont pu faire illusion en première mi-temps et pouvaient espérer rejoindre Roanne en tête du classement, il n’en fut plus question en seconde mi-temps. Et il s’en fallut de beaucoup. Score final : 92-69, moins 23. Une belle claque !

On ne peut même pas dire que Chalon a fait une "perf" hier soir à domicile. Ils ont seulement profité de l’extrême fatigue choletaise. Eh oui, même pendant les fêtes, Maître Kunter les a fait trimer dur, ne leur octroyant que quatre jours de vacances. Après les matches qu’ils venaient d’enchaîner, il aurait été préférable que les coéquipiers de Mejia coupent vraiment. Les Américains n’ont même pas pu rejoindre leurs familles pendant les fêtes. Alors qu’habituellement, c’est la coutume. Et cela s’est vu hier soir.

Si pendant la première mi-temps, Chalon restait sur la réserve, Cholet, sans bien jouer, virait en tête à la mi-temps : 32-34. Et c’est là qu’Evtimov, l’ancien joueur universitaire de North Carolina State, rentre en scène : restant sur un zéro pointé jusque là, le petit frère du joueur vu à Pau-Orthez prit soudain feu à trois points. 4 sur 6 derrière l’arc. Il pleuvait des trois points sur les Choletais, impuissants devant cette puissance de feu (69-57 au bout de 30 minutes). Un ancien Choletais ne fut pas le dernier pour enfoncer ses anciens coéquipiers, Steed Tchicamboud : 21 pts à 5 sur 10 dont 3 sur 6 à 3 points et 8 sur 9 aux lancers.

Le dernier quart-temps ne fit que confirmer cette impression. Les Maugeois n’avaient plus rien dans les chaussettes. Il n’y avait plus de défense, plus de systèmes, plus de repli défensif, plus rien du tout... Cholet était pathétique. Il n’y avait que Robinson pour essayer de maintenir le navire à flot. Avdalovic, vainqueur du concours à trois points à Bercy, au All Star game, était bien loin d’artiller avec réussite (seulement 1 sur 7 au tir dont 1 sur 4 à trois points). On n’a pas reconnu l’équipe du début de saison qui nous faisait rêver, qui pratiquait une défense de fer. Où était-elle, en effet, hier soir, cette belle défense.

Maître Kunter devra méditer cette défaite et revoir ses plannings d’entraînement démentiels. Trop, c’est trop, Erman. Ce match peut avoir des conséquences terribles sur le moral des joueurs du Maine-et-Loire. On espère que Kunter en est conscient.

La marque

- Chalon-sur-Saône : Aminu, 13 ; Smith, 4 ; Hayes, 12 ; Schilb, 13 (8 rebonds) ; Evtimov, 15 ; Tchicamboud, 21 ; Adolphe, 8 ; Lauvergne, 6.

- Cholet : Robinson, 19 ; Vebobe, 9 (9 rebonds) ; Mejia, 15 ; Marquis, 2 ; Leonard, 5 ; Falker, 3 (5 rebonds) ; Avdalovic, 3 ; Nelson, 7 ; Diarra, 6.