vendredi 4 décembre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Nationale 2 & 3 > N2 : Finale Salon-Liévin - Acte 1

N2 : Finale Salon-Liévin - Acte 1

mercredi 26 mai 2004

Pour cette confrontation de "presque équipes de N1", c’est SALON qui sort premier vainqueur...

Le Salon Lançon Basket 13 a fait un match de très haut niveau, face à une équipe nordiste qui a fait ce qu’elle a pu, mais qui a souffert surtout de la transparence de son Américain Kelvin Robinson, malade toute la semaine. Liévin a été totalement dépassé par la vitesse d’intervention tout terrain des Salonais dans le jeu et la domination, sans partage, dans la raquette, de Blein, Oyono et Sow. Avec un Pintenat, auteur de 27 points et maître de la manœuvre salonaise, un Sidy Faye, roi des airs et des dunks (22 points d’ailleurs !), le SLB13 s’envolait peu à peu vers une large victoire.

Liévin payait de plus sa très mauvaise entame de match, puisqu’il était mené de 25 points à la fin du premier quart-temps (36-11). Comme un symbole, Sidy Faye « postérisait » Kelvin Robinson, par un dunk identique à celui de Vince Carter, sur Frédéric Weis, aux derniers J.O. Vincent Van de Weghe, le coach nordiste, donnait de la voix, mais son équipe prenait l’eau au fil des minutes. Heureusement que Dudouet marquait cinq paniers bonifiés et que Karim Atamna limitait les dégâts, avec 17 points à son compteur. Salon mettait le feu de partout sur le terrain et Liévin résigné et impuissant n’arrivait pas à reprendre des couleurs. Salon menait même de 33 points à la 37ème minute (100- 67). Le public était en transe, debout et déchainé. Michel Perrin, le coach salonais, pouvait alors faire tourner tout son effectif.

Liévin, qui n’avait qu’une seule défaite en championnat, depuis le début de la saison, ne s’attendait pas à recevoir une telle correction. L’absence de son meneur et le non match de Robinson peuvent être des excuses à cette lourde raclée. Mais attention, le titre n’est pas encore dans la poche du SLB13.

Comme un symbole, pour leur dernier match à Saint Côme, Touffik Aïttou et Philippe Mariau étaient portés en triomphe par toute l’équipe. Bonne retraite sportive à tous les deux.