mercredi 22 février
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Europe > Eurocup > Final Four ’11 : Kazan premier qualifié pour la finale

Final Four ’11 : Kazan premier qualifié pour la finale

samedi 16 avril 2011, par Aurélien Hipp

Logique on ne peut plus respectée dans la première demi -finale de cette Eurocup 2011. Kazan, avec un roster digne de l’Euroleague (Lyday, Popovic, Lampe, McCarty, on en passe) se qualifie sans trembler, à l’exception d’un petit retard de 6pts au début et match et d’un rapproché croate dans le 3e quart. Terrell Lyday, que l’on a connu en France mais qui est un régional de l’étape (une saison au Benetton Treviso en 2006/2007), a été énorme devant un public qui ne l’avait pas oublié.

Demi-finale #1 : Unics Kazan 87 / Cedevita Zagreb 66
Terrell Lyday 27pts 5 rebds 36 d’evaluation / Dontaye Draper 11pts 7rebonds 5passes

Bien loin de chez elle, l’équipe de Kazan a du prendre plaisir à profiter du temps estival de Trevise (il faisait -20 il n’y a pas si longtemps dans ce coin de la Russie) . Elle s’est d’ailleurs si bien acclimatée qu’elle n’a pas fait de détails devant une équipe croate soutenue par la colonie de supporters la plus importante du tournoi, mais dépourvue d’un banc suffisamment solide et surtout de plans alternatifs pour pallier la (relative) faillite de son shooteur Damjan Rudez, trop systématiquement sollicité. On attendait également Dontaye Draper , MVP de la saison régulière de l’Euroligue. Evidemment particulièrement ciblé, il aura brillé trop tard dans le match, lorsqu’il n’y avait plus d’opposition.

Pourtant, c’est bien Cedevita Zagreb (qui aligne aussi Bracey Wright, vraisemblablement plus motivé qu’à son passage au PL) qui démarre le mieux , notamment par Draper et Rudez, qui sanctionnent à l’extérieur et créent le petit écart provoqué par les mains savonneuses de Maciej Lampe côté Russe, qui faillit en début de match à la finition. 13-9 c’est la dernière fois que les croates seront devant. Commence alors le show Terrell Lyday (27pts et 36 d’éval au final), intenable à partir de la 5e minute en enchainant les actions individuelles de grande classe. Cedevita encaisse ainsi un 13-0 qui propulse Kzan vers une promenade de santé lors du 2e quart-temps. Il faut dire qu’un 7 d’éval et un splendide 1/12 à 3pts de la part des partenaires de Draper sont d’une grande aide pour les russes.

Le 3e quart-temps voit le réveil des hommes en rouge, notamment par Rudez qui après avoir raté 8 shoots de suite, trouve enfin la mire et Draper qui enfile les paniers en pénétration. Son style n’aurait pas déplu à Jean-Denys Choulet, tant le petit meneur US possède les qualités que l’on sait recherchées par le coach ligérien. Fin de la parenthèse, le MVP de l’Eurocup n’ayant certainement pas prév de signer prochainement en ProA.

Le baroud d’honneur balte se poursuit jusqu’à un rapproché à 70-63 en début de dernière période, mais les Russes n’auront jamais plus peur que cela, on en restera à -7 . Derrière le temps-mort qui suit, Lyday enfile 7 nouveaux points pour refermer le couvercle de la cocotte. La suite restant anecdotique, tout comme l’écart final de 21pts, finalement bien sévère pour une équipe de Zagreb qui aura fait tellement mieux que nos représentants de ProA engagés dans la compétition.