dimanche 20 août
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Europe > Eurocup > Cholet trop court en Russie

Cholet trop court en Russie

jeudi 15 novembre 2012, par patnba

Cholet battu en Russie ? Dans l’ordre des choses, me direz-vous. Oui, mais, mercredi en fin d’après-midi, les Choletais n’ont vraiment pas su saisir leur chance. Car les joueurs de Juri Zdovc, l’ancien Limougeaud, avaient débuté leur match piteusement (0 sur 8).

Il est un fait que les Choletais n’ont pu jouer qu’à sept à Saint-Petersbourg. Et même, on peut le dire, à cinq car Slaughter et Car Ona Embo n’ont fait que de la figuration. Dès lors, on peut comprendre que la fatigue pèse au bout de trois quart-temps. Mais lorsqu’on regarde bien le match, même à cinq, Cholet a vraiment fait preuve de non-combativité. Si les Russes ne rentraient rien au début, petit à petit, la machine s’est mise en marche. Et avec des défenseurs choletais à trois ou quatre mètres, ils ont fini par mettre dedans, comme l’Américain Patrick Beverley (4 sur 5 à trois points, dont plusieurs décisifs en fin de match). L’équipe choletaise semble vraiment trop soft en défense par moments.

Quid de Slaughter ?

Oui, l’équipe maugeoise a évolué à cinq car Ona Embo et Slaughter n’ont pas influé sur le cours du match. Mais que se passe-t-il avec Slaughter, à côté de ses baskets hier. Est-il trop juste ? Manifestement, c’est un joueur en mal de confiance, en témoignent les tapes amicales administrées par Everett en début de seconde mi-temps après les décisions vraiment étonnantes prises par l’ancien sociétaire du championnat belge : un point en 22 minutes, deux pertes de balles, des choix de tirs étonnants avec un air-ball alors que la balle n’était en jeu que depuis dix secondes. L’arrière américain est vraiment en difficulté. Et Cholet ne peut plus se permettre un autre changement de joueur.

Des joueurs sur courant alternatif

Quant aux autres Choletais, ils alternent le bon et le vraiment décevant. En tout cas, dans cette équipe, il semble manquer d’un ou deux vrais défenseurs. Et cela ne va pas s’arranger avec l’arrivée de Derrick Obasohan, qui est un shooteur, on l’a vu avec Hyères-Toulon. Et comme le joker Karim Souchu était dans un mauvais jour. Ou plutôt la défense européenne ne permet pas les mêmes choses qu’en championnat de France.

Direction Chalon-sur-Saône

Mais Cholet n’a pas le temps de se retourner sur ses matches, bons ou mauvais. Voilà que se profile Chalon-sur-Saône dimanche à 17 h. Des Châlonnais battus lundi dernier à Boulazac. Avec Obasohan en plus, les Choletais devraient faire bonne figure. Et mardi prochain, direction la Croatie et Zagreb. Cholet parviendra-t-il à tenir le rythme ? Vivement le retour des blessés !