mardi 17 octobre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro A > Cholet va prendre un nouveau départ

Cholet va prendre un nouveau départ

jeudi 23 août 2012, par patnba

Après avoir perdu son épine dorsale (De Marcus Nelson, Patrick Christopher, Randal Falker, Fabien Causeur et Robert Dozier), excusez du peu, et aussi, et non des moindres, son sorcier turc, Erman Kunter, remplacé par Jean-Manuel Sousa (Le Havre), le club des Mauges s’apprête à prendre un nouveau départ.

La salle de La Meilleraie a retrouvé ses basketteurs depuis la mî-août. Mais elle n’aura pas reconnu les siens. En effet, ce ne sont pas moins de cinq joueurs importants qui ont quitté le Choletais pour aller sous d’autres cieux plus rémunérateurs : Patrick Christopher a cédé aux chants des sirènes turques (Besiktas Istanbul), Fabien Causeur s’est envolé pour le meilleur championnat d’Europe (Caja Laboral Baskonia, à Vitoria, Espagne) ainsi que De Marcus Nelson, Randal Falker et Robert Dozier.

Ne sont restés au club que Luc-Artur Vebobe, Romain Duport, Rudy Gobert, Carl Ona-Embo, vite rejoints par Rudy Jomby (ex-Gravelines) pour qui c’est un retour aux sources car son père a exercé en Vendée, à La Roche.

Marcus Goree va muscler la raquette

Il devenait urgent de remplacer ce petit monde. Pour remplacer Falker, arriva Marcus Goree (2,01 m, 116 kg), 34 ans, une grosse expérience européenne derrière lui... et qui connaît malgré tout le championnat de France pour avoir évolué au Havre en 2000-2001. Il connut des clubs plus prestigieux par la suite : le Benetton Trévise, le Maccabi Tel-Aviv, Moscou... La saison dernière, après un début de saison au... Paok Salonique, il termina la saison au Benetton Trévise. (Goree est arrivé cette semaine à Cholet et s’y entraîne depuis lundi.) Rudy Gobert aura un bon chaperon.

A l’arrière, deux renforts de poids sont arrivés depuis. Ben Uzoh (1,91 m, 93 kg) mènera le jeu. Après sa fac (Tulsa), non drafté, il a effectué deux contrats aux Nets du New Jersey et aux Toronto Raptors. Il peut être la bonne surprise. A l’arrière, AJ Slaughter est arrivé avec la lourde tâche de remplacer De Marcus Nelson. AJ Slaughter a débuté sa carrière à Biella (Italie),
puis à Mons-Hainault (Belgique). Ses stats outre-quiévrain : 11,6 points à 47 % à 2 points, 2,6 rebonds, 2,9
passes en 26 minutes l’an passé. Le choix de Cholet a été dicté par l’avis de son ancien camarade, Patrick Christopher, rencontré en Summer League en 2010 avec les Pistons de Detroit. « Dès que Cholet m’a appelé, je lui
ai demandé son avis. Il m’a dit de ne pas hésiter. »

JPEG - 41 ko
AJ Slaughter

Slaughter le shooteur pourrait aussi jouer meneur, lorsque Jean-Manuel Sousa le souhaitera. Un Slaughter qui est issu d’une famille basket : son père y a joué, ses sœurs y jouent (la plus jeune est dans les dix meilleures joueuses du pays). Son rêve, comme tout bon Américain, est d’intégrer la NBA, pour y retrouver ses amis de fac, Courtney Lee, joueur des Boston Celtics, et Jeremy Evans, des Utah Jazz.
« J’ai 25 ans, si je fais une bonne saison cette année, j’aurais peut-être ma chance. » Avec Rudy Gobert et Ben Uzoh, ils seront donc trois cette année à tout donner pour
assouvir leur rêve d’Amérique.

Le recrutement semble donc clos, à moins d’une bonne opportunité toujours possible.