mercredi 16 août
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Europe > Les destinations improbables du basket européen

Les destinations improbables du basket européen

jeudi 25 décembre 2008

Les localisations de certains clubs européens sont parfois plus qu’inattendus et, comme l’actualité ne nous fait pas voyager en cette fin d’année, voici un aperçu de quelques villes qui accueillent des clubs susceptibles de participer à une coupe d’Europe et qui sont tout simplement démesurées en terme géographique et logistique. Focus sur les îles Canaries, l’Islande et un port russe très très éloigné des bureaux de l’ULEB.

Tout d’abord une destination exotique qui réchauffera tout le monde lors de ce début d’hiver (très) rude. Gran Canaria qui a accueilli respectivement Nancy puis l’ASVEL en coupe d’Europe. Le CB Gran Canaria est une bonne équipe d’ACB qui est situé à Las Palmas sur les iles Canaries. Leur salle peut accueillir 5000 personnes et n’a pas eu la joie de fêter un titre à ce stade de leur histoire malgré un très bon effectif.

Mais venant en au fait géographique : Las Palmas est situé à hauteur de la frontière entre le Maroc et le Sahara occidentale. Air France propose une liaison Paris - Barcelone - Las Palmas pour un total de 4h30 de vol. Les joueurs évoluant dans cette équipe ne doivent pas avoir du mal à sortir de la routine entrainement - sieste dans un cadre pareil :

Autre destination mais plus au nord cette fois-ci(beaucoup plus !) : Reykjavík et son club le KR qui domine cette saison le championnat Islandais avec 10 victoires en autant de matchs.

Tahirou Sani, qui a évolué dans ce club la saison passée, nous a fait part de cette impression : « l’Islande c’est bien, le niveau est correct mais l’hiver le soleil c’est 3 heures par jour pas plus. » Et oui, l’Islande est à hauteur du Groenland et lorsque que le soleil ne monte plus très haut en hiver chez nous, il ne monte plus du tout là bas.

Pour info, un joueur islandais a joué en NBA (juste signé le contrat), il s’agit de Jon Stefansson qui évoluait la saison dernière à Rome. Si vous voulez rallier Reykjavík depuis Paris il faut compter pas moins de 5 heures d’avion via Copenhague. Mike Mokongo qui a joué contre le KR en Eurocup avec son équipe turc de Banvit la saison dernière avait mis 9 heures pour rejoindre la capitale islandaise.

Enfin la destination la plus extravagante est sans doute Vladivostok en Russie (60° Celsius de latitude entre le record de chaleur et de froid pour ce port russe). le Spartak Primorie Vladivostok se bat pour obtenir une place en coupe d’Europe avec des joueurs tels que Vidas Gecevicius (Lituanie) ou Maurice Bailey (ex-Nancy) et est pour le moment (et espérons qu’elle y restera !) à la dernière place de son championnat. Pourquoi cette équipe n’a pas intérêt à jouer une coupe d’Europe ? Voilà pourquoi :

Oui vous avez bien compris : 9 heures de décalage horaire, 13 heures de vol (correspondance à Moscou) et sans doute le plus long déplacement pour jouer un match de basket professionnel dans le monde.

A vue de nez, un club français avec 10 joueurs et 4 accompagnateurs qui serait amené à jouer contre ce club devrait prévoir un budget déplacement de 30000 euros et ne pas trop espérer gagner le match suivant vu la fatigue engendrée par un tel déplacement.