vendredi 24 novembre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Europe > Euroligue > Euroleague Final Four ’08 : Sienne sur le podium

Euroleague Final Four ’08 : Sienne sur le podium

dimanche 4 mai 2008, par Aurélien Hipp

Vitoria n’aura donc pas sauvé l’honneur du basket espagnol, terminant 4ème et dernier de ce Final Four madrilène. Sienne, qui en voulait plus, termine donc, via l’épreuve des prolongations, sur une bonne note mais doit laisser les 2 mastodontes s’expliquer pour la finale.

Montespachi Siena - Tau Vitoria 97-93 a.p.
(21-19,17-22,23-20,18-18,18-14)

- MPS :McIntyre 16, Ilievski 6, Eze 4, Carraretto 4, Sato 15, Thornton 14, Lavrinovic 19, Ress 0, Diener 7, Stonerook 12

- TAU : Prigioni 5, Rakocevic 10, Vidal 3, Planinic 5, Teletovic 14, Jasaitis 5, Singleton 13, Splitter 15, Mickeal 16, McDonald 7

C’est devant une salle à moitié vide que démarre le match pour la 3e place, opposant les 2 déçus du vendredi, Sienne et Vitoria. Les Jaunes de Tel Aviv sont en effet en train de s’échauffer à l’éxtérieur du Palacio de Deportes pour pousser les leurs contre le CSKA.

Sans véritable enjeu, cette partie débute sur un faux rythme, qui voit Vitoria trouver la mire à 3pts (Planinic, puis Teletovic par 3 fois), ce qui permet de compenser les difficultés d’accès à la raquette transalpine (1 /5 aux tirs à 2pts lors du 1er quart pour Vitoria). Côté Sienne, McIntyre, moins en verve que la veille, fait jouer les siens en trouvant notamment Thornton dans le corner ou Lavrinovic (capot à 3pts sur le tournoi) à l’intérieur. Jamais plus de 5pts d’écart dans cette première mi-temps, globalement placée sous la coupe Basque. Plus agressifs, ces derniers ont déjà tenté 17 lancers et renvoyé Ben Eze sur le banc avec ses 3 fautes. Relegués à 3 petits points à la mi-temps, les Italiens peuvent largement espérer monter sur le podium en trouvant un peu plus de scoring de la part de McIntyre.

D’ailleurs, ils reviennent avec de meilleures intentions en entamant la seconde mi-temps par un 7-0 porté par McIntyre et Lavrinovic. Il faut en effet faire plaisir au large kop transalpin qui pousse comme si le Montepaschi était en finale. Ils parviendront même à prendre 6pts d’avance, mais par deux fois Mickeal permettra à son club de recoller. Ce match a beau être sans enjeu, les compteurs sont remis à 0 à l’entame du dernier quart (61-61).
Le chassé-croisé attendu se confirme dans le 4e quart- temps, puisque malgré les efforts de Sato encore très actif sur ce match, le score est de 79-79 à 4secondes de la fin, Lavrinovic, pas vraiment à son top sur Final Four, ayant manqué un lancer sur 2. Planicic, profitant d’un boulevard offert par la défense italienne, s’infiltre mais manque la cible en voulant éviter le contre par une trajectoire ultra-bombée. Prolongations !

C’est finalement Lavrinovic, avec son seul tir à 3pts du tournoi qui pliera l’affaire. Les 2 tirs primés de Singleton pour Vitoria sont finalement anecdotiques, et c’est encore le lituanien qui clôt la marque pour son équipe par un dunk tout seul en contre-attaque sur la ...12ème passe décisive de Terrel McIntyre !