dimanche 30 avril
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Europe > Euroligue > Le Real en mode rouleau-compresseur

Le Real en mode rouleau-compresseur

samedi 17 mai 2014, par Aurélien Hipp

Il aura suffi au Real Madrid de 2 accélérations, violentes, fulgurantes, pour massacrer son voisin espagnol. La revanche du match de championnat du week-end dernier (victoire de Barcelone 86-75) est prise, et le Real, sur les ailes du MVP de la saison régulière, Sergio Rodriguez humilie son ennemi catalan de toujours La meilleure équipe de la saison est en finale et jouera le titre face à la plus imprévisible. Vivement dimanche !

A Milan, c’est quasiment comme à Marne la Vallée pour la Leaders Cup. Il y a des affiches, de la pub partout en ville pour promouvoir la compétition locale, et des indications pour trouver la salle. Pourtant peu de Barcelonais ont trouvé le chemin du forum, parqués dans une petite tribune clairsemée. Coté joueurs, ils auront fait illusion 4 min, le temps de mener 12 à 4. Ensuite, le Real a placé sa première accélération. A peine le temps de relever la tête et regarder le panneau d’affichage, le score était désormais de 31 à 20 pour les madrilènes . Le show Rodriguez/ Mirotic avait déjà commencé (10 et 11 pts) mais le trou pas encore fait à la pause (37-45).

Au retour des vestiaires, plus de match, ou presque. Submergés, les joueurs de Xavi Pascual ne pouvaient pas lutter avec ce Real la. Maccabi a impressionné, mais moins encore que les Merengues, écœurants de talent avec Mirotic (), Rodriguez, Rudy, Felipe Reyes, tous auteurs d’un ou plusieurs tirs à 3pts . L’écart prenait alors des proportions délirantes (+25 à la fin du 3e, 73-48), et flirtait finalement avec les 40pts, Jaycee Caroll inscrivant symboliquement le 100e point madridista.

La délégation de la capitale espagnole fait bien petite vis à vis de son homologue israélienne, mais elle a donné de la voix tout le match et acclame ses joueurs qui comme dans le foot anglais, ont chacun leur petite chanson. Si Rodriguez avait droit à des « MVP, MVP, MVP », bien difficile de départager le Bearded One de Madrid et Mirotic sur ce match. Pour ce dernier, ça ne date pas d’hier, mais les Espagnols ont bien de la chance de l’avoir. Allez s’il faut choisir, on donnera le trophée de « Man of the match » à Rodriguez, la feuille de stats qui vient d’arriver affichant un +35 pendant sa présence sur le terrain en …20 min.

Côté Barcelonais, Ante Tomic aura fait ce qu’il a pu (16pts 8 rebonds) mais trop seul dans une équipe catalane en manque de leaders offensifs (aucun autre joueur à plus de 8pts) et qui aura fini par se rendre à l’évidence, peut-être même dès les 2 missiles longue distance qui les ont sanctionnés sur… les 2 premières actions de la deuxième mi-temps

La finale opposera donc Real Madrid à Maccabi Tel Aviv, les 2 équipes les plus funky du tournoi et de loin. Les jaunes gagneront le match des tribunes on le sait déjà, mais les 40 minutes de la finale seront passionnantes. Sauf si Rodriguez & co font la même démonstration qu’aujourd’hui…