dimanche 19 février
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Europe > Euroligue > Sensationnel Maccabi !

Sensationnel Maccabi !

dimanche 18 mai 2014, par Aurélien Hipp

C’était peut-être la finale la plus serrée de l’histoire de l’Euroleague. Une seule fois, le Real a semblé prendre l’avantage sérieusement, en 1ère mi-temps. Le reste fut un match dantesque d’une intensité énorme, remporté à la surprise générale par le Maccabi Tel-Aviv, miraculé en demi-finale. David Blu, Devin Smith, Alex Tyus et un immense Tyrese Rice en fin de match et surtout en prolongation auront été les grands hommes du match.

Ils étaient hyper favoris les Madrilènes… Tel-Aviv ne devait sa qualification qu’à un miracle (perte de balle de Khryapa) et les Merengue avaient étouffé Barcelone en demi-finale. Et pourtant…Les Israéliens repartent avec une victoire dans la plus grande des compétitions européennes qui fera date, tant ils viennent de loin.

Les joueurs de Blatt avaient pris le match par le bon bout, jouant absolument tous les ballons sur Sofoklis Schiortsianitis. Au four et au moulin, le massif pivot grec lançait les jaunes et bleu (12-4). Rien de définitif, le Real revenant sereinement grâce à Bourousis et Fernandez, auteur de la claquette de la saison (16-15).

A ce moment du match, Sergio Rodriguez, MVP de la saison européenne, n’avait pas encore fait son apparition. D’un coup d’un seul Madrid se mettait à jouer plus juste, plus sereinement, face à une équipe israélienne donnant l’impression den ne jouer qu’en contre-attaque. Le Real faisait le trou (38-30) et sans point de fixation à l’intérieur en l’absence de Sofo sur le banc (problème de fautes), la tendance était alors clairement madrilène. Sauf que les joueurs de Lasso ont manqué l’occasion de tuer le match. Laisser Maccabi dans le match aura probablement était la plus grande erreur du club espagnol. Encore plein d’espoirs, les joueurs de Blatt se battaient comme des morts de faim sur tous les ballons, avec Alex Tyus en tour de contrôle (3 contres) et Blu en finisseur (3pts au buzzer de la mi-temps). A mi-chemin, il était encore permis de rêver (35-33)

Statu quo au 3e quart-temps, qui s’achèvera avec le même écart. Rodriguez a beau enchainer les tirs à 3pts, le Maccabi résiste et voit son salut dans le début du show de Tyrese Rice, grand artisan de la fin de match énorme de son équipe. Par un tir à 3pts trop –court, mais qui finit par tomber dans le cercle, il diffusait l’idée d’un signe divin. Après avoir inscrit le panier de la victoire en demi, Tyrese Rice ne pouvait pas perdre.

Rudy et Llull trop maladroits (0/7 pour ce dernier) c’est Bourousis, irréprochable aux lancers-francs, qui s’occupait du scoring, dans une fin de match extrêmem ent hachée sans jamais plus de 3pts d’écart. Blatt prenait un risque, maintenant Schiortsianitis sur le terrain malgré ses 4 fautes. Il allait le payer, mais il avait gagné du temps ; et Alex Tyus allait finir le travail. Jouant de plus en plus débridé, Maccabi repoussait les assauts par Tyus et plantait des flèches assassines par Hickman, et surtout le petit meneur US ; auteur au final de 26pts.

Puisqu’il était impossible de les départager (2 lancers de Rodriguez clôturant le score des 40 minutes réglementaires), il fallait passer par une prolongation de 5 minutes Remportée 25 ( !!) ) à 13, Maccabi avait plié le match dès le début de l’extra-time, le match se terminant dans un interminable concours de lancers. Mais aussi dans la liesse la plus totale. Les supporters jaune et bleu donnaient l’impression d’être encore plus nombreux que lors des demi finales. Et 30 min après la fin du match, le vieux Mediolanum forum résonnait encore des chants à la gloire du Club Nation ! Maccabi Tel Aviv est champion de l’Euroleague 2013/2014 : qui l’aurait cru ???