lundi 23 octobre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro B > Pro B - 31 et 32èmes journées : Saint-Quentin relégué

Pro B - 31 et 32èmes journées : Saint-Quentin relégué

vendredi 8 mai 2009, par Matthias Duchez

C’est désormais officiel, les deux équipes qui descendent en Nationale 1 sont connues : Quimper et Saint-Quentin. Tout en haut, le Paris-Levallois a huit orteils en Pro A. Pour ceux qui n’ont plus rien à jouer, la grosse info réside en la relégation du mythe Pau-Orthez.

Lors des six premiers jours de ce mois de mai, la Pro B a délivré de nombreuses vérités. Les matchs, aussi importants soient-ils, ont offert un suspense intenable. Regard croisé entre deux journées décisives.

Tout en haut de la hiérarchie, Paris a assuré, c’est le moins que l’on puisse dire. Bousculés dans leurs derniers retranchements, les Parisiens se sont imposés d’un cheveu à Brest (70-69), avant de faire montre d’un gros caractère en écartant Clermont à la maison (74-65). Conclusion : le PL est quasiment en Pro A, et seul un scénario catastrophe pourrait l’en empêcher.

Car Poitiers ne lâche rien. La bande à Kenny Younger (22 et 23pts) enchaîne, et mettra la pression jusqu’au bout, sa deuxième place étant assuré.

Clermont est également en très bonne posture pour terminer dans le trio de tête, et bénéficier de l’avantage du terrain. Le duo Bing-Craven constituant la clé de voûte du collectif clermontois.

Là où la folie du suspense bat son plein, c’est pour la quatrième place. Limougeauds et Bressans vont sûrement s’affronter au premier tour des play-offs. Mais qui aura l’avantage du terrain ? Samedi dernier, Limoges était en pôle. Mais les hommes d’Eric Girard, nouvel entraîneur, ont craqué à Boulazac. Du coup, Bourg-en-Bresse, malgré une défaite (volée ?) à Nanterre, a rejoint le top 4 à la faveur de son succès sur Saint-Vallier, grâce une nouvelle fois au talent de Justin Ingram à la mène.

Toute cette incertitude plane, et derrière, Charleville et Saint-Etienne ne vont rien lâcher, et se battre pour obtenir la meilleure position possible. Leur place en phases finales étant assuré. A moins que les deux formations n’en profitent pour récupérer, elles qui sont en légère perte de vitesse ces derniers temps. Pour ce qui est de Nantes, la qualification est désormais officielle. L’Hermine, grâce à une phase retour hallucinante pourrait même être la grosse cote de cette fin de saison.

Enfin, au niveau du maintien, tout s’est finalement débridé assez facilement, puisque toutes les formations de bas de tableau ont au moins glané un succès, pendant que Saint-Quentin plongeait irrémédiablement vers la N1, rejoignant Quimper pour la saison prochaine.

Une prochaine saison qui verra en Pro B évoluer Lille, assuré de la montée à deux matchs de la fin, et le grand Pau-Orthez, relégué de Pro A. 2009-2010 s’annonce passionnant. Reste à savoir qui sera sacré cette saison... Paris est bien parti. Poitiers semble favori. A vos pronostics !