samedi 25 mars
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > NBA > NBA Europe Live : Les Sixers remportent le tournoi de Cologne

NBA Europe Live : Les Sixers remportent le tournoi de Cologne

jeudi 12 octobre 2006, par Christophe Blandin

Fatigués après la rencontre de la veille et privés rapidement de Theodoros Papaloukas victime d’une légère blessure, les Moscovites n’ont rien pu faire pour contrer Allen Iverson and co. The Answer finit avec 28 pts et 9 pds et peut se féliciter du nouvel impact de son pivot, Samuel Dalembert, auteur de 15 pts mais surtout 18 rbs et 5 cts. Les Sixers ont ainsi effacé leur défaite à Barcelone lors de leur 1er match de pré-saison.

Pour ce dernier match à Cologne, les joueurs de Maurice Cheeks entrent le mieux dans le match en signant un 6-0 d’emblée. Ce premier quart-temps est cependant plutôt défensif et les 2 équipes manquent d’adresse. Seul Allen Iverson semble surnager et se montre efficace en attaque en signant 9 pts dans ces 12 premières minutes pour permettre à sa formation de compter 4 pts d’avance à l’issue de la première période (16-20). Le début de 2ème quart-temps voit la sortie sur blessure de Papaloukas qui n’aura pas eu le temps de peser sur le jeu. Face à la solide défense proposée par le CSKA, les Sixers ne parviennent pas à faire la différence et les Russes passent même devant un court instant à la faveur d’une pénétration de David Vanterpool (24-23). Les coéquipiers d’Iverson réagissent de suite et signent un cinglant 15-0 pour bénéficier d’un premier avantage conséquent. C’est l’arrière du CSKA, JR Holden, qui met fin à l’hémorragie sur un tir extérieur (26-38). Samuel Dalembert multiplie les contres et l’écart gonfle encore pour atteindre les 17 pts à la mi-temps (30-47).

La 2ème mi-temps verra les Sixers dérouler tranquillement face à des Moscovites privés de Savrasenko (absent hier également) et de Papaloukas. L’action la plus spectaculaire de cet NBA Europe Live Tour 2006 est sans doute l’oeuvre des Sixers avec un alley hoop conclu dans les nuages par le dernier vainqueur du concours de dunks, Andre Iguodala, sur une passe géniale d’Allen Iverson. En resserrant leur défense, les Moscovites reviennent à 9 longueurs des Américains sur un panier longue distance de Trajan Langdon (45-54) mais n’inquiètent pas les Sixers. Iverson se charge de redonner de l’air à sa formation et la dernière période n’est alors plus qu’une formalité pour les joueurs NBA. Maurice Cheeks peut faire souffler ses titulaires sur le banc et faire entrer ses joueurs de fin de rotation dont l’ancien joueur de Nanterre, Ivan McFarlin. Les 3 dernières minutes du match laissent place au "garbage time" et le buzzer retentit sur le score de 85 à 71.