dimanche 23 avril
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > NBA > NBA Europe Live 2006 : Parker donne le ton pour les Spurs

NBA Europe Live 2006 : Parker donne le ton pour les Spurs

vendredi 6 octobre 2006, par Christophe Blandin

Emmenés par un Tony Parker en très grande forme, toujours aussi incisif en pénétration mais également adroit à l’extérieur, les Spurs ont livré un match sérieux derrière leurs leaders pour s’imposer aisément 115 à 90 face à leurs hôtes privés il est vrai de leurs 2 meneurs Yohann Sangaré et Aymeric Jeanneau.

Arrivés depuis le début de la semaine dans le Rhône, les Spurs livraient leur premier match de pré-saison en allant affronter l’ASVEL dans son Astroballe. Evénement préparé depuis de longs mois par les dirigeants villeurbannais, cette rencontre était l’occasion de "redonner un nouveau souffle" au club. Dans une salle pleine et devant quelques VIP (Juninho, Sonny Anderson, Jackson Richardson etc...), les supporters villeurbannais ont pu apprécier un véritable show à l’américaine mais aussi un match plutôt agréable.

Face à des Spurs en pleine préparation, les Villeurbannais résistaient bien durant le 1er quart-temps. L’arrière canadien Rowan Barrett, obligé de jouer meneur du fait de l’absence conjuguée pour blessures de la paire Jeanneau-Sangaré, faisait apprécier son adresse signant 2 paniers primés distance NBA pour un total de 10 pts alors que l’intérieur américain Chevon Troutman, peu à son aise depuis le début de la saison, faisait valoir ses muscles dans la raquette (8 pts et 4 rbs). Du côté texan, Tony Parker tenait à régaler le public français et signait une superbe 1ère période signant 17 pts à 7 sur 9 et 3 pds. Après 12 minutes de jeu, les Spurs comptaient 4 pts d’avance (29-33).

Après avoir tenu durant le 1er quart-temps, l’ASVEL craquait durant la 2ème période baissant logiquement en intensité face à l’impressionante rotation des champions NBA 2005. Les Spurs remportaient ce 2ème quart-temps sur le score de 15 à 34 pour rejoindre les vestiaires avec un avantage de 23 pts (44-67). Sous les yeux du sélectionneur Claude Bergeaud, Parker prouvait que ses soucis d’index étaient oubliés en continuant de régaler l’Astroballe par des paniers plus acrobatiques les uns que les autres. L’ailier de l’ASVEL, Amara Sy, signait l’action du match en claquant un dunk sur la tête de Francisco Elso, le nouveau pivot néerlandais des Spurs.

Au retour des vestiaires, les Spurs levaient le pied en défense permettant un léger retour de l’ASVEL et poussant Gregg Popovich à prendre un temps-mort. Les Spurs retrouvaient ensuite du rythme pour garder un matelas confortable d’une vingtaine de points au tableau d’affichage (72-94 à l’issue du 3ème quart-temps).

La dernière période permettait à coach Popovich de tester l’ensemble des joueurs de sa rotation et notamment les joueurs du bout du banc à la recherche du dernier contrat des Spurs. L’entraîneur villeurbannais Yves Baratet permettait aussi à ses jeunes joueurs de participer à la fête notamment Marko Cakarevic et Kevin Joss-Rauze alors qu’Antoine Eïto avait pu rentrer plus tôt sur le terrain en rotation pour Barrett. En fin de match, Popovich cédait face aux demandes du public en remettant Tony Parker sur le terrain pour les 2 dernières minutes. Le buzzer retentissait sur le score de 115 à 90 en faveur des San Antonio Spurs.

Dimanche à Bercy, les Spurs devront faire face à une opposition plus relevée avec le Maccabi Tel Aviv qui s’est imposé aisément face à la Fortitudo Bologne à Levallois.

JPEG - 25.3 ko
George Gervin

De nombreuses animations ont été proposées au cours de ce match ASVEL - Spurs. Outre les traditionnels cadeaux distribués au public, les spectateurs auront pu découvrir Astroking, la nouvelle mascotte de l’ASVEL, qui a encore beaucoup de boulot pour atteindre le niveau de pitreries de Coyotte, la mascotte des Spurs. On retiendra aussi les hommages pour Alain Gilles et George Gervin et également le clin d’oeil adressé à 2 anciens de la maison verte, Laurent Pluvy et Crawford Palmer.