vendredi 20 janvier
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Nationale 1 > N1 : Retour sur la 9eme journée

N1 : Retour sur la 9eme journée

lundi 3 novembre 2008, par Vianney Pannet

Le point sur les huit premiers matches en quelques mots

Ce Week end avait lieu la neuvième journée du championnat de France de N1. Bordeaux dans sa position de leader recevait le SOMB. Avec un bilan équilibré avant le match, les boulonnais se voyaient bien « déboulonner » le leader, mais il n’en a rien été. Intraitables à domicile, les bordelais se sont imposés dans la douleur 79-77.

L’un des deux dauphins, Fos, n’a pas fait dans le détail lors de son déplacement à Roche la Molière. 70-101 au final et un match énorme de Cissé auteur de 30 points à 9/11 et 9 passes.

Le choc de la journée, si l’on en croyait le classement vendredi, opposait Angers à Challans. Dans ce qui s’apparente à un derby, les vendéens comptaient rester collés au peloton de tête mais les angevins ne l’ont pas vu de cet œil et ont infligé un cuisant revers à leur adversaire du soir (78-59).

Dans un match insipide, Blois est difficilement venu à bout de Denek Bat 75-67, l’essentiel est assuré, mais il faudra proposer mieux pour assumer les ambitions du club.

Châlons en Champagne se déplaçait chez une des grosses déceptions de ce début de Championnat, GET Vosges. Privés de leur intérieur Vasiljevic, les locaux ont bataillé mais se sont finalement inclinés face à une équipe de Châlons solide qui empoche du même coup se première victoire à l’extérieur, 69-74.

Dans un match de mal classés, Juvisy tentait de ramener deux points de Longwy et par là même occasion de laisser son adversaire du week end à deux longueurs, mais n’ont pas réussi dans leur entreprise, compromettant par la même occasion de panier average 97-81.

La bonne performance de la journée est à mettre au compte de St Chamond qui trouve les ressources nécessaires pour s’imposer sur le fil à Lievin 63-65 et lui permet par la même occasion de se stabiliser au cœur du classement.

Le centre fédéral, à domicile, n’a pas réussi à accrocher son premier succès de la saison (67-76) face à Prissé, qui, après son début de saison plutôt raté s’est bien rattrapé pour pointer actuellement à la dixième place

Lille atomise Reims

Il ne reste qu’un match dans cette journée et le focus de la soirée est donc porté sur celui qui opposait Reims à Lille. Relégué deux ans de suite, le RCB tenait à se racheter cette saison. L’équipe recrutée en début de saison semblait en accord avec les objectifs du club, mais le début de saison est difficile et la réception de Lille, deuxième avant le match ne s’annonçait pas de tout repos.
En effet, d’entrée de match, les visiteurs étouffaient des marnais naïfs et en manque d’agressivité. 0-6 dans la première minute, le tout dans la peinture, l’accès au cercle est laissé libre et la faiblesse bien exploitée. L’agressivité des nordistes leur coute beaucoup de fautes (7 dans le premier quart temps contre trois à leurs adversaires) mais leur permet surtout de récupérer tous les ballons qui trainent.

Stigmatisant les faiblesses rémoises, une action anodine dans le premier quart va voir les lillois s’offrir 3 rebonds offensifs avant de finalement marquer (7-19 à ce moment). Ce qui venait de se produire serait à l’image du match. 17 rebonds offensifs au total pour les coéquipiers de Gouez, grand artisan de l’excellente entame de match des siens. Après dix minutes, les locaux sont déjà menés de 15 points (11-26) après un dernier shoot longue distance de N’Kembe.

Le deuxième quart temps ne sera que la copie conforme du premier. Le passage en zone demandé par Gaudré n’y changera rien, la blessure est profonde, et pour ne rien arranger, un missile de Malet est accordé bien qu’envoyé après la sirène... A la mi temps, Lille maitrise déjà tranquillement son sujet et n’est pas loin de s’être définitivement mise à l’abris d’une mauvaise surprise (20-47).

JPEG - 47.9 ko
Stanford et Gouez repartent la tête haute de Reims
...contrairement aux apparences

Il ne manquait qu’un joueur pour la fête soit complète côté nordiste. Vite handicapé par les fautes, Payton a été relégué sur le banc au bout de quatre minutes. Surement frustré, il va offrir un véritable récital à la sortie du vestiaire. Dans ce qui sera le quart temps le plus serré, c’est Bestron qui lui donnera le change. Le premier à trois points, l’autre sous le cercle, au final, c’est respectivement 15 et 11 points qu’ils inscriront durant cette période. A dix minute de la fin, Reims ne peut plus y croire (35-66).

La dernière ligne droite ne sera qu’une formalité. L’activité de Stanford et Defoe empêche toutes velléités offensives des locaux et Gouez s’occupe de finir le travail de l’autre côté du terrain, avec notamment une claquette dunk qui aurait assommé encore un peu plus le clan rémois si l’ampleur du score n’avait pas été telle. Finalement, la sirène libère les locaux et consacre des Lillois qui peuvent être fiers de la performance accomplie et qui se rachètent de la défait concédée contre le cours du jeu la semaine précédente à domicile face à Bordeaux. Seule ombre au tableau, l’entorse de Taccoen dont la gravité devrait être évaluée en début de semaine.

les réactions d’après match

Olivier Gouez(intérieur Lillois) : On est venus ici pour gagner après la courte défaite contre Bordeaux. On commence très bien le match, après on gère, c’est de bon augure pour la suite.

Fred N’Kembe(ailier Lillois) : On a perdu la semaine dernière contre Bordeaux sans jouer. On a dominé dans tous les secteurs de jeu, mais on ne court pas et au final, on perd. Ce soir on s’est appuyé sur notre force, la défense. Ca nous a permis de courir et de jouer en première intention. On impose notre rythme, on fait l’écart et après, on gère.

Laurent Gaudré(coach Rémois) : Il y a beaucoup de déception ce soir parce qu’on a travaillé la défense toute la semaine et qu’on en prend 88. Rapidement Lille se détache et on manque de confiance. Ils ont tout exploité à fond, ils nous ont dominés dans tous les compartiments du jeu. Leur secteur intérieur fort permet de mettre une grosse pression sur les extérieurs et nous force à driver. Si on passe, ils nous attendent en dessous. Ce soir on est un peu sonnés, mais pas trop, j’espère. Il va falloir du travail, une prise de conscience et surtout améliorer la dynamique de groupe.

Philippe Namyst (coach Lillois) : Je ne pensais pas gagner avec un tel écart. D’ailleurs, il n’y a pas un tel écart entre les deux équipes. On a fait un match plein. C’est un match beaucoup plus abouti que les dernières sorties. On a confirmé notre statut de meilleure défense ce soir. On ne lâche rien, on n’accepte pas de paniers faciles. Derrière ce match, il y a une série de trois matches à prendre au sérieux, il va falloir être attentif face à des équipes qui ont besoin de points et continuer sur cette voie.

Anthony Stanford (ailier Lillois) : C’était un match important. On perd de 3 contre Bordeaux et de 1 contre GET alors il faut prendre les points a l’extérieur. On a fait preuve d’un bon esprit, ce soir, comme depuis le début de saison. Le coach donne une bonne alchimie. Tout le monde respecte les règles et j’espère que ça va nous permettre d’aller loin

Les marqueurs

Reims : Christophe 16, Bestron 13, Atamna 10, Jalce 7, Marsh 3, Coutin 1, Koumbou, Martin, Ouchefoun

Lille : Payton 20, Gouez 19 (8/9), Defoe 13 (8rbds), N’Kembe 13 (8rbds), Stanford 11 (13rbds), Malet 7 (7rbds, 6ass), Taccoen 6, Rabah, Verbeke, Cissé

Moyenne anglaise


Bordeaux 4
Lille 3
Fos 3
Blois 1
Challans 1
Angers 1
ESPE 1
Lievin 0
SOMB 0
St Chamond 0
Prissé 0
RCB -1
Longwy -1
Juvisy -1
Roche -2
GET -2
Denek Bat -2
CFBB -5

Explication sur ce classement :

- victoire à domicile, défaite à l’extérieur : 0pt
- victoire a l’extérieur : 1pt
- défaite à domicile : -1pt