vendredi 28 avril
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > NBA > NBA : Conférence Est, Southeast Division

NBA : Conférence Est, Southeast Division

dimanche 2 novembre 2008, par Vianney Pannet

La Floride attaque en force dans la fin de partie de la conférence Est et avant de passer le Mississippi. Les frenchies y sont bien représentés avec Mike Pietrus à Orlando et Yakhouba Diawara à Miami

JPEG - 38.3 ko
Mickaël Piétrus

Orlando Magic (4)* :

La nouvelle équipe de notre frenchy Mike Pietrus a tout pour faire un carton cette saison. Identique (ou presque) à celle qui a été sèchement battue par Detroit en demie finale de conférence l’an dernier, elle pourra compter sur un Dwight Howard définitivement sur une autre planète depuis Pekin. Il s’y est baladé dans les raquettes adverses et a remis ça en présaison. Avec un temps de jeu limité pour lui (28min), il y a cumulé 21 points, près de 10 rebonds et pas moins de 3.15 contres !!! Avec un intérieur de ce calibre, nul doute que le Magic briguera une place pour le titre suprême.

Miami Heat (7) :

difficile de ne pas annoncer le heat en vacances après 82 matches quand on a suivi leur calvaire l’année dernière, mais il ne faut pas non plus oublier qu’ils étaient champions en 2006. Alors certes, le Shaq est parti et Riley a (encore) pris sa retraite, mais Wade est là et ses problèmes d’épaule semblent derrière lui. Il aura pour l’épauler Marion, le kangourou hyperactif, et le rookie Beasley. Ce dernier n’est pas un éventuel futur bon joueur. Il possède des bases extrêmement solides et sera, si les petits cochons ne le mangent pas (ou plus exactement s’il ne se laisse pas griser comme il a commencé à le faire dès son arrivée au club), une des futures stars de la ligue. Il faut noter aussi que c’est dans cette franchise que Diawara a posé ses valises, souhaitons lui un plus gros temps de jeu qu’a Denver...

Atlanta Hawks (9) :

huitièmes de cette même conférence l’an dernier, ils ont eu le mérite d’accrocher Boston lors du premier tour des playoffs, mais l’illusion n’a tenu qu’un temps. Humiliés lors du match décisif au TD Banknorth Garden, les coéquipiers de Josh Smith seront peut être en mesure de rééditer la performance de la saison passée mais il sera surement beaucoup plus compliqué cette année de se qualifier dans cette conférence. Là aussi une équipe athlétique, cornaquée par le vétéran Mike Bibby, mais surement trop unidimensionnelle pour espérer quelque chose.

Washington Wizards (10) :

Beaucoup de bons joueurs, beaucoup de blessés... difficile de faire une prédiction à propos de cette équipe. L’an dernier on les annonce perdus sans Arenas, ils envoient Jamison et Butler au All Star Game... les trois joueurs sont restés, les autres aussi, mais les blessures... Les annoncer mieux classés semble une hérésie, les rayer des playoffs une invite à la moquerie pour la fin de la saison, mais il faut faire des choix...

Charlotte Bobcats (11) :

meilleurs à chaque année qui passe, les hommes de Caroline sont toutefois à chaque fois l’une des plus grosses déceptions de l’année parce que leur potentiel (en particulier athlétique) semble énorme. Cette année, avec Larry Brown aux manettes, notre rookie Alexis Ajinca ne risque pas d’avoir du temps de jeu tant on connait l’aversion qu’a son coach pour les jeunes, qui plus est européens, mais de nouvelles perspectives s’ouvrent pour la franchise qui récupère également Adam Morrison, le shooteur fou, après une saison blanche due à sa blessure au genou.

* classement prévisionnel dans la conférence, ne tenant pas compte des problèmes de vainqueurs de division forcément dans les 4 premiers de leur conférence respective

Boston Celtics (1)

Detroit Pistons (2)

Cleveland Cavaliers (3)

Orlando Magic (4)

Toronto Raptors (5)

Philadelphia 76ers (6)

Miami Heat (7)

Chicago Bulls (8)

Atlanta Hawks (9)

Washington Wizards (10)

Charlotte Bobcats (11)

New York Knicks (12)

Indiana Pacers (13)

Milwaukee Bucks (14)

New Jersey Nets (15)