jeudi 19 janvier
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Nationale 1 > N1 : Retour sur la 10ème journée

N1 : Retour sur la 10ème journée

mardi 11 novembre 2008, par Vianney Pannet

Regroupement en tête

Samedi, pour le choc de la dixième journée, Challans recevait le leader, Bordeaux. Vainqueurs sur le fil lors de cette rencontre, les vendéens restent très bien placés au classement et forcent par la même occasion un regroupement en tête du classement.
En effet, Fos n’ayant une nouvelle fois pas fait de détail dans sa salle face à Longwy (83-59) et Lille assurant l’essentiel chez lui face à Roche (79-71), les trois équipes comptent désormais le même bilan alors que le tiers du championnat va être atteint.

Blois, à une petite longueur également des leaders a quant à lui rapporté deux points de Paris lors du match qui mettait aux prises les coéquipiers de Johann Blot au Cendre Fédéral qui, même s’il se rapproche de la victoire, ne l’a pas encore atteinte (57-67)

En quête de rachat suite à la déroute subie à René Tys samedi dernier, Reims se rendait à Boulogne. C’est un Karim Atamna de gala qui permettra aux hommes de Laurent Gaudré de s’imposer largement. Proche du triple double (18-8-8), l’ancien pensionnaire du Portel a été primordial dans cette victoire à l’extérieur qui donne un bon bol d’air aux champenois (66-85).

Autre équipe à la peine, GET Vosges, s’est lui aussi offert une belle victoire (à l’arrachée celle-ci) sur le parquet de St Chamond.
Dans un match de promus, Prissé domine Juvisy (87-79) et confirme par la même occasion les bonnes dispositions entrevues lors des dernières sorties. C’est la troisième victoire de rang pour les bourguignons, la cinquième lors des sept dernières rencontres.

Lievin n’a lui rien pu faire face à l’adresse démoniaque de Denek-Bat lors de son déplacement au pays basque. Les locaux s’imposent facilement (101-74) mais ne quittent pas la place de dernier relégable.

Focus sur ESPE-Angers

Le dernier match de la journée opposait vendredi soir Châlons en Champage à Angers. Toutes deux comptant 6 victoires pour 3 défaites avant la rencontre, les deux équipes avaient à cœur de gagner pour coller à la tête.
Surprise au moment de l’échauffement, le Canadien de l’ESPE, Evan Pellerin était en civil au bord du terrain. Alors qu’il semblerait que ses jours soient comptés, compte tenu du fait qu’aucune blessure n’était à signaler, les champenois allaient devoir affronter leur adversaire du soir privés d’une rotation intérieure, secteur pourtant pas le plus garni de l’équipe.

Le début de match voyait les angevins, en confiance suite à leur grosse victoire lors du derby une semaine plus tôt prendre rapidement l’avantage. Cependant, les chalonnais ne se laissent pas surprendre et parviennent à coller rapidement au score grâce à une défense agressive. Au premier mini repos, les locaux virent en tête d’un petit point (15-14).

Le deuxième quart temps ne sera qu’une copie du premier, les équipes se rendant coup pour coup, le tout avec beaucoup de déchet. Un scénario qui sera valable une grande partie du match, la maladresse au shoot des visiteurs (37% sur l’ensemble du match) répondant aux balles perdues chalonnaises (18 au total). A la pause, l’ESPE vire en tête (36-33).

Au retour du vestiaire, Angers fait preuve de plus de volonté et se détache petit à petit. Le manque de taille et les fautes ne permettant pas aux hommes de M’Baye de répondre comme ils auraient pu au défi physique intérieur, le coach des blancs va alors s’adapter et utiliser un cinq hyper athlétique et tenter d’imposer une pression défensive de tous les instants, alors que les angevins emportent facilement le 3eme quart temps (12-20) et virent en tête (48-53) à l’entrée de la dernière ligne droite.

L’option chalonnaise sera payante d’entrée de dernière période après un 8-0 conclu par un shoot longue distance de M’Bodji et une contre attaque de Doumbia. Alors qu’un écart imperceptible se creuse, Angers tente de revenir à grand coup de shoots extérieurs avec des shoots plus qu’improbables. La réussite finale s’en ressentira et le 6/26 dans le domaine ne sera pas étranger à l’issue du match. Issue qui ne fit plus guère de doute quand à trois minutes du terme, Patiejunas, encore auteur de 40 minutes d’excellente qualité ce vendredi, se présenta pour ainsi dire à toutes les actions sur la ligne de réparation. Pourtant, le suspens allait rester car le lituanien, habitué des copies parfaites dans l’exercice gâchera six munitions dans cet exercice. Sans conséquences donc puisque les chalonnais remportent le quart temps (22-11) mais aussi, et surtout, le match (70-64) et reviennent à un point de la tête du championnat.

Les marqueurs :

- Châlons : Patiejunas 18 (10ass), M’Bianda 14, M’Bodji 9, Ramseyer 9 (8rbds), Doumbia 7, Mubarak 6, Tisba 4, Moukenga 3

- Angers : Bassine 13, Doles 13, Lesieu 12, Margueritte 8, Sulpice 4, Gilbert 4, Maleyran 4, Rigaux 3, Zekovic 3