samedi 19 octobre
  • Facebook
  • Twitter
Accueil > News > Pro B > ProB : 13e journée, l’exploit stéphanois, Mulhouse finit par craquer à (...)

ProB : 13e journée, l’exploit stéphanois, Mulhouse finit par craquer à Rueil.

dimanche 12 décembre 2004, par Aurélien Hipp

Imaginez la joie des joueurs stéphanois, auteurs d’un exploit énorme à SQBB, au bout de 2 prolongations et d’un suspense insoutenable. Du suspense, il y en a eu aussi à Rueil, où Mulhouse, fort de 15 points d’avance, s’est retrouvé en un claquement de doigts mené du même écart, et trop court au final pour s’imposer.Brest continue sa promenade de santé, tandis qu’Evreux a bien fait de s’imposer à Epinal pour rester (plus ou moins) au contact de Brest.

Besançon (7-6) / Beauvais (5-8) : 117-89

Une orgie offensive à Besançon, qui s’explique autant par l’esprit de revanche qui animait les joueurs de Singleton que par la passivité de Beauvais en défense.4 joueurs du BBCD terminent ainsi avec 23 d’évaluation au moins.Besançon se replace dans le top 8 et va affronter Brest puis Mulhouse pour tenter de grimper encore un peu.

Tim Mason 24pts 8rebds 8ast 4int / Eric Walton 34pts 7rebds

Antibes (4-9) / Aix-Maurienne (6-7) : 80-78

Exploit des Antibois qui, pourtant menés à la mi-temps, s’imposent sur le fil face à des Savoyards désormais plus très loin de la crise.La victoiré était impérative face à une formation privée d’Ostrowski.Mais à Maurienne, si McFarlan aligne les stats, l’équipe ne gagne pas, et le pigiste médical, Dundovic, n’apporte pas grand-chose.Les deux matches restant avant la trêve seront certainement riches d’enseignements.

Zach Moss 33pts 16rebds 3int/ B.J. McFarlan 21pts 12rebds 2int

Rueil (5-8) / Mulhouse (8-5) : 84-77

Mulhouse menait de 15pts à la 25e avant d’encaisser un 32-7 en dix minutes. L’ultime sursaut d’orgueil s’est révélé insuffissant, et les mulhousiens ont donc fini par craquer face à des franciliens soudés par les problèmes financiers de leur club et rassurés par la possibilité de terminer la saison.Ted Berry a été intenable, tandis que Mario Porter a certes scoré (22pts) mais n’a pas apporté suffisamment dans les autres secteurs du jeu.Après deux victoires en déplacement consécutives pour entamer la saison, le FCM n’a plus gagné sur la route depuis le 29/10.

Ted Berry 27pts 6rebds 3ast / Geoff Owens 12pts 9rebds

Angers (2-11) / Nanterre (7-6) : 77-64

Angers deviendrait-il intraitable à domicile ?Nanterre, surfant pourtant sur une vague de 6 succès consécutifs, a subi pendant tout le match face à Angers qui a bénéficié d’une bonne perf conjuguée de sa paire US et de son nouveau 2e arrière Ragauskas, bien plus à l’aise au poste 2 qu’à son ancien poste de meneur.John Ford a été trop seul à Nanterre (seul Shaw dépasse avec lui les 10pts)dans une équipe trop maladroite (20/54) pour ramener une victoire à l’extérieur.La série prend fin, tandis qu’Angers, plus en difficulté à l’extérieur (47-73 à Orléans), espère engranger les succès à domicile et rattrapper Golbey-Epinal.

Scott Emerson 20pts 11rebds,Dwayne Morton 15pts 10rebds 3int et Arturas Ragauskas 15pts 3rebds 3int / John Ford 24pts 7rebds

Golbey-Epinal (3-10) / Evreux (10-3) : 73-75

Cruelle déception pour Epinal qui a pourtant mené tout le match avant d’échouer pour deux malheureux petits points. L’ASGE, qui voit sa salle se vider de plus en plus (800 spectateurs contre Brest, 550 contre Evreux) n’avait pas besoin de ça, et aperçoit désormais Angers dans son rétroviseur. Damien Kinloch prend 20 rebonds pour la deuxième fois de la saison et a été finalement l’un des seuls à surnager dans un match de bien piètre qualité.Mais c’est la force des bonnes équipes que d’arriver à bien négocier ce type de match "piège".La réception de Rueil et le déplacement à Charleville ont de quoi faire passer de bonnes fêtes aux joueurs de Pascal Thibaud s’ils continuent à ce rythme.

Ahmadou Keita 17pts 6rebds 4int / Kinloch 19pts 20rebds 3int 2co

St-Quentin (8-5) / St-Etienne (8-5) : 115-118 (A.P.)

Un match incroyable pour un résultat finalement surprenant.St-Etienne, rappelez-vous, c’était l’équipe qui ne savait pas voyager il y a encore deux semaines. Depuis, une victoire de 20pts à Maurienne et ce magnifique succès à St-Quentin, au bout de 50 minutes de jeu.SQBB menait de 8pts à la mi-temps, mais n’aura pas su conserver cette avance, déjà rejoint à 10 minutes de la fin.Les deux équipe n’allaient finalement plus se quitter,avant que des lancers de Fellah ne mettent les verts définitivement à l’abri.SQBB ne perd pas chaque semaine dans sa salle, l’exploit est ainsi à saluer !

Cédric Mélicie 21pts 11rebds 5ast / Ahmed Fellah 26pts 3rebds 7ast et Fred Perry 24pts 4rebds

Quimper (8-5) / Nantes (6-7) : 85-76

La paire US de Quimper était finalement de retour, ce qui n’a pas été de trop pour battre une Hermine combative et qui, même distancée de 20pts, peut s’en vouloir, pour une seule raison : la maladresse aux lancers-francs.12/31 c’est déjà exécrable, mais si on enlève le sans-faute (7/7) de Mike Jones, les autres joueurs de l’équipe se partagent un magnifique 5/24...Quimper conserve son invincibilité à la maison, et met son voisin nantais à 2 matches.

J.K. Edwards 14pts 14rebds / Mike Jones 20pts 7rebds

Rouen (9-4) / Orléans (5-8) : 75-67

Orléans est l’équipe qui aura le plus gêné le SPOR dans sa salle cette saison. Menés de 8pts à la mi-temps, les Rouennais ont progressivement refait leur retard pendant le 3e QT avant de passer la seconde dans le dernier quart (30-18).Mickaël Vérove est en grande forme et compense le coup de moins bien de Silvers, handicapé par une petite contracture.L’entente aura tout de même souffert de l’intensité défensive que Rouen impose chez lui, en tentant 46 petits shoots.

Mickaël Vérove 16pts 7ast / Lorenzo Orr 16pts 3rebds,Darrel Waters 14pts 9rebds et wilfried Aka 12pts 5rebds

Charleville (3-10) / Brest (13-0) : 68-81

Les semaines passent et Brest continue son chemin...20pts d’avance à la mi-temps, une seconde période tout en contrôle...le leader brestois a tranquillement déroulé dans les Ardennes, et s’apprête à recevoir Besançon pour tenter de mettre le BBCD à 7 longueurs...Seul Davidson a surnagé (36 d’éval,7/9 à 3pts) mais il faut bien plus que ça pour battre Brest.La Breizh Team a d’ailleurs eu les honneurs du journal "L’Equipe" et elle affirme se satisfaire d’avoir désormais obtenu son maintien...Le dernier match avant les vacances se jouera à Beauvais, qui sera, en cas d’échec de Besançon samedi, le dernier obstacle pour l’Etendard sur la route d’un bilan immaculé de 15-0 à la trève...

Mark Davidson 32pts 10rebds 3ast / Eric Schmieder 22pts 3rebds